DR Congo

RDC - Cluster l’Eau, Hygiène et Assainissement - Situation mensuelle du Choléra - Semaine 1 à 52 (Decembre 2016 et 2017)

Attachments

Au 31 décembre 2017, la République Démocratique du Congo a enregistré 55.000 cas et 1.190 décès de choléra soit une létalité de 2.1% (Norme < 1 %); par mis ces cas notifiés 13.662 étaient des enfant des moins de 5 ans soit (25% du total) dont 173 décès parmi les enfants de moins de 5 ans.

Cette crise est une continuité de l’épidémie qui a commencé au dernier trimestre de l’année 2015, qui a été amplifié par les inondations survenue le long du fleuve à en 2016. Il s’agit de la plus grosse épidémie enregistrée en RDC les vingt dernière années. Au total 23 de 26 province de la république ont enregistré au moins 1 cas et 226 zones de santé sur 515 ont été touchées .

L’épidémie a évolué en trois phases, d’abord une flambée dans les zones endémiques de l’Est (Goma, Kalemie et Bukavu) suite à une faible capacité de la Regideso de fournir de l’eau dans les grandes villes (saison séche), puis une flambée le long du fleuve à partir du Haut-Lomamie jusqu’à Kinshasa (camp Kokolo) enfin dans les Kasaïs à travers une expention de l’épidemie du Kwilu à partir de la rivière Kasaï et la Lomami à travers le traffic sur le chemin de fer à partir du Haut-Lomami malheureusement les réponses données n’ont pas été à mesure de contrôler l’épidémie à cause d’une faible capacité d’intervention des acteurs à cause du faible financement du secteur (10% au 30 novembre).

Au début de l’année 2018, la situation est plus préoccupante pour Kinshasa à cause des inondation de fin d’année et la persistance de l’épidémie au Kongo central (Kimpese et Lufu)