Mali

Conseiller Accès Humanitaire et Sûreté

Organization
Posted
Closing date

ntroduction

Le Conseil Danois pour les Réfugiés porte assistance aux réfugiés et aux personnes déplacées à travers le monde : nous fournissons une aide d’urgence à ces personnes, nous combattons pour leurs droits et nous renforçons leurs opportunités pour un meilleur futur. Nous travaillons dans des zones affectées par les conflits, ainsi que le long des routes de déplacements, et au sein des pays dans lesquels les réfugiés s’établissent. En coopération avec les communautés locales, nous nous efforçons d’atteindre des solutions responsables et durables. Nous travaillons pour une intégration réussie des communautés vulnérables et, lorsque cela est possible, à la réalisation de leur souhait de retour chez eux.

Le Conseil danois pour les réfugiés (ci-après : DRC, pour Danish Refugee Council) a été fondé au Danemark en 1956 et est depuis devenu une organisation humanitaire internationale avec plus de 7,000 employés et de 8,000 volontaires. Ayant son siège établi à Copenhague, et présent dans 40 pays, le DRC est une organisation d’aide non gouvernementale, à but non-lucratif, politiquement neutre et indépendante et non-confessionnelle.

Notre vision est une vie avec dignité pour toutes les personnes déplacées dans le monde. Tous nos efforts reposent sur notre boussole morale : l’humanité, le respect, l’indépendance, la neutralité, la participation, l’honnêteté et la transparence.

Contexte

DRC opère en Afrique de l’Ouest depuis 1998, et DRC opère en Afrique de l’Ouest depuis 1998, et depuis 2013 au Mali dans les domaines de :

La sécurité alimentaire. Dans la région de Tombouctou, DRC met en oeuvre un programme global de sécurité alimentaire qui vise à renforcer la résilience des ménages et des communautés en liant urgence, réhabilitation et développement tout en s'attaquant aux problèmes structurels et à long terme. Le programme est conçu autour de transferts monétaires saisonniers, complétés par des activités individuelles et communautaires, telles que le dépistage nutritionnel, la formation sur les techniques d’agriculture et la gestion de fermes coopératives pour les organisations paysannes

La protection : DRC met en oeuvre un programme de protection ambitieux intégré. Ce dernier qui vise à fournir une assistance directe aux victimes de violations des droits de l'homme, à renforcer les connaissances et les capacités de protection communautaire et individuelle et à participer aux efforts de coordination et de plaidoyer aux niveaux régional et national

La réduction de la violence armée : En février 2014, DRC/DDG a lancé un programme de sécurité et de gestion des frontières (BSM) au Sahel pour améliorer la sécurité et la gestion des frontières dans la région du Liptako-Gourma, entre le Niger, le Burkina Faso et le Mali. DRC/DDG met actuellement en oeuvre la deuxième phase de ce programme BSM qui vise à promouvoir la stabilité, à renforcer la résilience et à prévenir et réduire la violence armée en assurant une sécurité communautaire améliorée et une gestion des frontières efficaces et responsables dans le cadre d’une collaboration transfrontalière.

Dans ce cadre nous recherchons un/e collaborateur/trice expérimenté/e, capable d’intervenir aux niveaux stratégique et opérationnel afin d’assurer l’accès humanitaire aux programmes de DRC au Mali et la gestion des risques pour la sécurité du personnel et des biens de DRC.

Objectif

Le Conseiller Accès Humanitaire et Sûreté est responsable de développer, d’appuyer la mise en œuvre et de contrôler le respect du système de gestion des risques de sécurité (SRM) pour assurer la protection du personnel et des biens de DRC au Mali. Il se penchera aussi sur les défis liés à l'accès humanitaire, tout en soutenant la Coordination et les Chefs de Base dans l'amélioration de l'accès et de l'acceptation dans tous les domaines d'intervention. En tant que membre de l’Equipe de Gestion Pays, le/la CAHS fournira des analyses des risques et des tendances d’accès et de la sécurité dans les zones d’intervention de DRC au Mali, et veillera à ce que les risques sécuritaires liées aux décisions prises par la Coordination soient identifiées et mitigées.

Tâches et Responsabilités

1. Superviser le développement et la mise en œuvre du processus SRM, y compris :

  • Assurer une veille stratégique des développements spécifiques à la zone d’intervention de DRC ;
  • Fournir des analyses régulières, des statistiques et des rapports sur les principaux développements dans le pays ;
  • Superviser l'évaluation des niveaux de sécurité et fournir des recommandations à la DP pour approbation ;
  • Conseiller les Chefs de Base et autres parties prenantes internes sur les stratégies de gestion de la sûreté et de la sécurité ;
  • Appuyer l'élaboration de plans de sûreté et sécurité spécifiques aux zones d’intervention de DRC, y compris les règles locales de sécurité (LSR), en veillant en particulier au respect des normes sanitaires nationales et internes à DRC pour limiter la propagation d'épidémies (eg COVID-19) ; les Arbres de Communication ; les Procédures d'utilisation normalisées (SOP) ; les Plans de contingence (PC) ; les Mesures d’atténuation des risques et les Normes minimales de sécurité d'exploitation (MOSS) ; le plan de gestion des incidents critiques (CIM) ; le plan de gestion de cas COVID-19 chez le personnel. Elaborer, diffuser et garder à jour tous ces documents pour le bureau de Niamey ;
  • Soutenir la mise en œuvre des plans de gestion de la sécurité et d'autres fonctions connexes ; et aider à la mise en œuvre des plans de formation du personnel, y compris la fourniture et la hiérarchisation des modules de formation ;

2. Faciliter l'accès au programme et la continuité en fournissant des conseils fiables, notamment :

  • Produire des analyses et évaluations adaptées à la présence de DRC au Mali de manière régulière et sur demande, sur des domaines, thèmes, problèmes ou scénarios spécifiques à DRC ;
  • Construire un réseau avec toutes les parties prenantes et développer une stratégie pour améliorer l'acceptation de DRC sur le terrain ;
  • Travailler en collaboration avec le responsable accès humanitaire du projet RECOLG pour harmoniser les stratégies d’accès de DRC au Mali
  • Tenir un registre des développements liés à l'accès et à l'espace humanitaire et en tirer des analyses et prognoses et s’assurer de la rédaction systématique des rapports d’incident le cas échéant ;
  • Travailler en collaboration avec les équipes programmes pour assurer que les actions entreprises sur le terrain favorisent l’acceptation de DRC, tout en assurant le respect des règles et procédures sécuritaires ;
  • Fournir des conseils de sécurité sur l'élaboration et la mise en œuvre du programme, y compris les évaluations sur terrain;
  • Identifier les scénarios potentiels, les indicateurs de changement et les points de décisions clés à niveau micro, méso et macro.

3. Renforcer les capacités de tout le personnel, des consultants et des partenaires d'exécution, y compris :

  • Fournir des séances d'information sur la sécurité opérationnelle et une orientation à tous les nouveaux employés et visiteurs ;
  • Informer le nouveau personnel international et non local sur les normes et les comportements culturels spécifiques ;
  • Former le personnel de sécurité local à la livraison des modules de formation à la sécurité ;
  • Former le personnel terrain aux comportements à adopter lors de situation sécuritaire ;
  • Organiser et coordonner la prestation de la formation en sécurité personnelle (PST), au besoin.

4. Gérer les incidents et les crises et réponse, y compris :

  • Soutenir la mise en place du Groupe de Gestion des Incidents lors de crise (IMT) ;
  • Supporter la DP et coordonner la gestion pratique des d'incidents critiques ou des crises ;
  • Élaborer/renforcer le plan de gestion des incidents critiques au niveau du pays ;
  • Élaborer/renforcer le plan de gestion des urgences et crise sanitaires (eg COVID-19) dans le pays
  • Veiller à ce que des rapports d'incidents opportuns et précis et des rapports de réflexion sur l'action soient élaborés une fois l’incident terminé.

5. Autre :

  • Représenter le programme de pays dans les forums interorganisations en ce qui concerne les questions d’accés humanitaire et sécurité
  • Fournir des contributions à la stratégie de DRC au Mali en collaboration avec les autres membres du SMT
  • Renforcer le respect des standards et des normes propres à DRC, mais également des standards du secteur (CHS, SPHERE, etc.)
  • Autres tâches convenues avec le CD
  • Forte capacité de formateur : former et accompagner un Responsable Sécurité et Accès (national) dans la perspective d’une éventuelle nationalisation du poste.

Les tâches listées ci-dessus ne sont pas exhaustives. Elles peuvent évoluer à la demande de la Coordinatrice régionale des Ressources humaines, ainsi qu’à la demande du Chef régional des services supports et/ou du Directeur régional, en prenant en compte la dynamique des besoins et l’environnement.

Qualifications requises

Expérience et compétences techniques essentielles :

  • Expérience d’au moins 05 ans dans la gestion de la sûreté et sécurité
  • Expérience d’au moins 1 an dans un environnement post-conflit/urgence dans une ONG Internationale
  • Expérience dans l’analyse, la gestion et l’élaboration de stratégies d’accès humanitaire
  • Expérience confirmée de la collecte d'information, de l'analyse et de la rédaction de rapports
  • Aptitude avérée à mener et à produire des évaluations de risques de sécurité (SRA)de haute qualité et au niveau micro (localités d’intervention), méso (Préfectures et Régions) et macro (Pays)
  • Excellentes compétences interpersonnels et de gestion d’un réseau de sources d’information
  • Expérience confirmée de la gestion des incidents critiques
  • Expérience confirmée de la prestation de formation liée à la sécurité

Expérience et compétences techniques souhaitées :

  • Expérience professionnelle dans le contexte sahélien
  • Expérience dans la liaison des humanitaires avec les forces armées et les groupes armés (CMCoord, CIMIC)

Education

  • BAC +3 ou BAC avec formation professionnelle dans un domaine attenant à la sûreté et/ou sécurité

Langages :

  • Français (maîtrise complète)
  • Anglais (bonne maîtrise)

Compétences et qualités exigées

  • À ce poste, vous devez démontrer les cinq compétences essentielles du DRC, à savoir :
    • Viser l'excellence : vous vous concentrez sur l'obtention de résultats tout en garantissant un processus efficace. Vous vous efforcez de produire un travail précis, approfondi et professionnel avec une utilisation optimale du temps et des efforts.
    • Collaborer : vous coopérez avec et impliquez les parties concernées, recherchant activement leur opinion et partageant des informations clés avec elles. Vous soutenez et faites confiance aux autres, tout en encourageant les commentaires.
    • Prendre les rênes : Vous prenez la responsabilité et donnez la priorité à votre travail en fonction de la vision et des objectifs généraux de DRC. Vous prenez l’initiative face à un défi ou une opportunité et vous recherchez des solutions innovantes.
    • Communiquer : vous écrivez et parlez efficacement et honnêtement tout en adaptant votre style et votre ton à la situation. Vous écoutez activement les autres et les impliquez dans le dialogue.
    • Faire preuve d’intégrité : Vous respectez et promouvez les normes les plus strictes en matière de conduite éthique et professionnelle en relation avec les valeurs et le code de conduite de DRC, y compris la protection contre l’exploitation sexuelle, les abus et le harcèlement.
  • Capacité à travailler dans un environnement multiculturel et cosmopolite ;
  • Proactivité, avec une approche coopérative et collaborative ;
  • D’excellentes capacités de communication (notamment l’attention et la patience) sont nécessaires ;
  • De bonnes capacités organisationnelles sont requises ;
  • Ethique professionnelle exemplaire ;
  • Capacité à travailler en équipe et bon sens de l’humour.

Réglementation générale

  • L’employé doit suivre les consignes du DRC en matière de sûreté, de confidentialité et d’éthique, incluant le Code de Conduite et le Cadre de Redevabilité Humanitaire ;
  • L’employé ne s’engagera pas dans une autre activité rémunérée pendant son contrat avec DRC sans en avoir reçu l’autorisation ;
  • L’employé ne doit pas s’engager dans une activité qui puisse porter préjudice à DRC ou la mise en œuvre de ses projets pendant qu’il il est sous contrat avec DRC ;
  • A la fin de son contrat, l’employé restituera tout l’équipement qui lui a été confié pour l’exercice de ses missions.

How to apply

Si vous êtes intéressé(e), alors postulez en ligne en allant sur ce site : www.drc.dk/about-drc/vacancies/current-vacancies

Les candidatures ne peuvent se faire qu’en ligne, sur le site indiqué ci-dessus. Vous devez télécharger en ligne votre CV (3 pages maximum) ainsi qu’une lettre de motivation. Le CV et la lettre de motivation peuvent être en français ou bien anglais.

Les candidatures envoyées par la voie postale ou par courriel ne pourront pas être considérées. Il en va de même pour les dépôts physiques d’un dossier de candidature.

Le DRC fournit des opportunités égales en termes d’emploi et interdit toute pratique de discrimination basée sur la race, le sexe, la couleur de peau, l’appartenance religieuse, l’orientation sexuelle, l’âge, l’état civil ou bien une quelconque situation d’handicap. Le DRC ne pratique aucune discrimination dans le cadre de ses processus de recrutement.**

Cependant, les candidats doivent prendre en considération que, en conformité avec ses règles internes, le DRC n’est pas autorisé à employer, dans le cadre d’un contrat international, des ressortissants du pays dans lequel ce contrat va être basé (en l’occurrence, des ressortissants de la République du Mali

Pour toute question concernant ce poste à pourvoir, vous pouvez contacter M. Benoit Couturier : benoit.couturier@drc.ngo

Pour plus d’informations à propos du Conseil Danois pour les Réfugiés, veuillez consulter le site web de l’organisation à drc.ngo.

Les candidatures seront clôturées le mardi 15 juin à 23H59 heure GMT. Néanmoins, il est possible pour le DRC de commencer, dès avant la fin de la publication de l’offre, le processus de recrutement si une candidature répond aux attentes et exigences du poste.