Burundi

Chargé de Programme Résilience et Protection Sociale NOA Basé à Bujumbura, Job Requisition #139223

Organization
Posted
Closing date

CONTEXTE ORGANISATIONNEL ET DESCRIPTION DU PROJET

Le Burundi est un pays enclavé, à faible revenu et à déficit vivrier dans une situation fragile. Les tensions sociales et politiques résultant des élections présidentielles contestées d'avril 2015 ont eu un impact négatif sur l'activité économique et la sécurité alimentaire et nutritionnelle de la population. Le Burundi se classe 184ème sur 188 pays dans l'indice de développement humain 2016 et 108 sur 159 pays dans l'Indice d'inégalité de genre. Avec une population estimée à 11,7 millions en 2017, le Burundi a la deuxième densité de population en Afrique subsaharienne. La croissance démographique, à 3,3%, est parmi les plus élevées au monde et aggrave la pression sur les terre. Plus de 45% des Burundais sont des enfants de moins de 15 ans. Près de 65% de la population vit en dessous du seuil de pauvreté, majoritairement dans les zones rurales. Les pauvres sont fortement tributaires des secteurs agricole et informels, caractérisés par une production et des revenus peu fiables. La prévalence de l’insécurité alimentaire est presque deux fois plus élevée que la moyenne des pays d’Afrique subsaharienne avec 1.77 million de personnes en besoin d’assistance humanitaire en 2019 selon le plan de réponse humanitaire. La topographie accidentée et la haute altitude du pays rendent la population particulièrement vulnérable aux risques naturels et aux catastrophes.

Les enfants et les femmes au Burundi sont confrontés à de graves problèmes de sécurité alimentaire et nutritionnelle. Le Burundi a l’un des taux de malnutrition chronique le plus élevé au monde et nettement supérieur au seuil de l’OMS. Plus d’un enfant sur deux de moins de 5 ans, soient 52.2% souffrent de malnutrition chronique (SMART, 2020). La disponibilité et l’accès à une alimentation nutritives de qualité et en quantité suffisante demeurent un défi majeur pour un apport nutritionnel adéquat. De même que la malnutrition chronique, l’insécurité alimentaire au Burundi a attient des seuils alarmants. Environ 1,7 million de Burundais, sur une population de 12 millions, sont toujours en situation d'insécurité alimentaire sévère. La situation de la faim au Burundi est provisoirement classée comme alarmante selon le rapport du Global Hunger Index (GHI 2020).

Le Plan Stratégique Pays Intérimaire 2018-2021 du PAM pour le Burundi s'attaque aux défis et lacunes en matière de lutte contre la faim, identifiés dans le cadre d'un processus consultatif avec le gouvernement ainsi que d’autres parties prenantes. Au Burundi, le produit intérieur brut par habitant est le deuxième le plus bas au monde, et près de 65% de la population vivent dans la pauvreté. Le PAM étend ses activités novatrices aux interventions visant à sauver des vies, à l'appui aux petits exploitants agricoles et aux marchés agro-alimentaires, au renforcement de la résilience et à la lutte contre la dénutrition. Le PAM s'emploie à intégrer les filets de sécurité dans le système de protection sociale, contribuant à des progrès durables vers la réalisation de la faim zéro. Cela englobe le soutien aux politiques nationales et le renforcement des systèmes et des institutions. Ce Plan Stratégique Pays Intérimaire met un accent particulier sur l'autonomisation économique des femmes et les approches transformatrices de genre.

Ce Plan Stratégique Pays Intérimaire soutient les objectifs du pays en matière de lutte contre la pauvreté, la dénutrition et l'élimination de la faim à travers les cinq effets stratégiques suivants:

  1. Les populations touchées par la crise, y compris les réfugiés vivant dans les camps, les déplacés internes et les rapatriés se trouvant dans les zones ciblées, sont en mesure de satisfaire leurs besoins alimentaires de base tout au long de l'année ;
  2. Les ménages en insécurité alimentaire dans les zones ciblées ont un accès sûr à des aliments adéquats et nutritifs tout au long de l'année;
  3. Les enfants, les adolescentes et les femmes et filles enceintes et allaitantes dans les provinces et les communes ciblées ont un état nutritionnel amélioré tout au long de l'année;
  4. Les petits exploitants agricoles et les communautés en insécurité alimentaire, vivant dans des zones ciblées, ont des moyens d’existence améliorés pouvant mieux répondre aux besoins en matière de sécurité alimentaire et de nutrition d'ici 2020;
  5. Les partenaires gouvernementaux, humanitaires et de développement ont accès à une gestion de la chaîne d'approvisionnement et à une logistique efficace tout au long de l'année.

TACHES ET RESPONSABILITÉS CLÉS

Sous la supervision directe du Chef de l’unité du Programme, le détenteur du poste sera en charge de la gestion et coordination des activités relatives aux filets de protection sociale et aux transferts monétaires, incluant la planification, la mise en œuvre et le rapportage des activités de création d’actifs productifs et de diversification des moyens d’existence, et en partenariat avec les responsables fonctionnels, afin d’améliorer la résilience des populations les plus vulnérables.

Ses fonctions spécifiques se trouvent résumées dans les points suivants :

  1. Planifier, superviser et évaluer la performance des interventions du PAM dans le domaine de la protection sociale et de la résilience afin d’assurer la qualité et l’alignement au plan stratégique interimaire du PAM au Burundi

  2. Contribuer au développement d’une variété de projets, plan et processus, assurant l’alignement avec les politiques et guidance internes et externes en vigueur et assurant les aspects transversaux tels que le genre, la protection et la redevabilité sont intégrés.

  3. Collaborer avec les autres sections et plus particulièrement la nutrition afin de s’assurer que les interventions sont sensibles à la nutrition et contribuent à l’amélioration de la situation nutritionnelle de la population Burundaise

  4. Gérer le budget des activités relatives à la protections sociales et à la résilience, suivre les dépenses en fonction des produits et résultats, suivre les grants en fonction de leurs échéances et des restrictions des bailleurs ;

  5. Collaborer avec les Ministères clés et contribuer au renforcement de leurs capacité dans la politique, mais aussi la mise en œuvre d’interventions de protection sociales et de renforcement de la résilience

  6. Conseiller les responsables du PAM dans toutes les aspects liés à l’assistance afin de répondre au mieux aux besoins des bénéficiaires, en prenant en comptes leurs besoins spécifiques selon leurs catégories

  7. Effectuer des recherches, analyser et documenter les défis opérationnels et leçons apprises afin d’améliore la mise en œuvre et l’impact des programmes et activités de résilience

  8. Contribuer dans les efforts du CO dans la mobilisation de ressources pour les projets de résilience en soutenant la préparation de propositions de financements et en assurant un rapportage de qualité;

  9. Renforcer les partenariats avec les autres agences des Nations Unies, les ONG, les Institutions Financières, les partenaires locaux et les autorités, afin d’identifier les synergies et établir des partenariats stratégiques et fournir une assistance plus complète répondant aux besoins des populations assistées

  10. Renforcer la capacité des staff du PAM et appuyer les bureaux de terrain pour une bonne mise en œuvre des projets

  11. Superviser et motiver le staff sous la responsabilité afin d’assurer une bonne performance

  12. Entreprendre toute autre tâche assignée.

TERMES ET CONDITIONS

Durée du contrat 12 mois avec une période d' essai d'un an.

Grade NOA

Type de contrat FT basé à BUJUMBURA

Les candidats non Burundais ne sont pas éligibles pour ce poste

  • Le PAM appliquera un processus de sélection rigoureux et transparent comprenant une évaluation approfondie des compétences techniques afin de s’assurer que les meilleurs candidats soient sélectionnés pour le poste.
  • Donnez dans votre CV trois (3) personnes de référence professionnelles (donnez l’adresse complète, le nom, le numéro de téléphone et l’E-mail) et les copies certifiées conformes à l’original des diplômes de même que les pièces d’identité doivent être attachées dans la création du profil.

Le poste sera cloturé le 3 Avril 2021

How to apply

Uniquement par courrier électronique à l’adresse ci-après : http://www.wfp.org/ : Allez à : « Get involved » ; Cliquez sur : « Career » ; Cliquez sur «***View Job Opportunities*** » ; Cherchez « Country » où est situé le poste ; Allez à « Filter vacancies » ; Cliquez sur « View vacancy » du post désiré ; Sélectionnez « Apply » puis à « Create Account » ; Entrez vos détails ; Allez sur votre E-mail vérifiez votre compte ; Connectez-vous, Créez votre profil et appliquez.

N.B. :

1. On ne peut appliquer pour les postes du PAM que si on peut accéder au website et toutes les applications se feront exclusivement en ligne.

2. Les copies des diplômes, les CV, les pièces d’identité doivent être attachés dans la création du profil.

3. *Le PAM n’a aucune tolérance pour la discrimination et le harcèlement et ne juge pas sur la base du statut VIH.

4. *Aucune somme d’argent n’est demandée par le PAM pour le recrutement de son personnel.

5. Les candidatures féminines qui remplissent toutes les conditions sont fortement encouragées.