Burkina Faso

UN.E CO-COORDINATEUR DU GROUPE DE COORDINATION DE LA REPONSE RAPIDE

Organization
Posted
Closing date

Contexte

Depuis 2016, la situation sécuritaire au Burkina Faso s'est progressivement dégradée, notamment dans les zones frontalières du Mali et du Niger. En 2018, de nouveaux fronts de conflit sont apparus, s'intensifiant encore en 2019 et plongeant le pays dans une crise humanitaire et de protection aiguë avec de graves dynamiques de violence et de déplacements. Tout au long de 2019 et en 2020, les groupes armés non étatiques ont particulièrement consolidé leur présence dans les régions du Nord, du Sahel, du Centre-Nord, de la Boucle du Mouhoun et de l'Est du Burkina Faso, perpétrant un nombre croissant d'actes de violence et aggravant non seulement les conflits entre agriculteurs et éleveurs mais aussi la violence ethnique et communautaire. Les conséquences de la crise sont graves.

En décembre 2018, OCHA estimait que 47 029 personnes avaient fui leur domicile en raison de l'insécurité. A la date du 8 août 2020, le nombre de personnes déplacées internes atteignait 1,013,234 (CONASUR). L'insécurité a également entraîné la fermeture généralisée des établissements de santé, la fermeture de plus de 2 400 écoles et l'interruption de la saison agricole, laissant des centaines de milliers de personnes vulnérables sans accès aux soins de santé et de nutrition, à l’éducation, à une alimentation appropriée, ou encore à des services WASH adéquats. A ce jour selon le Plan de Réponse Humanitaire 2020 révisé, 2,9 millions de personnes ont urgemment besoin d’une assistance humanitaire, une augmentation de 32% par rapport à janvier 2020.

ACF est présente au Burkina Faso depuis 2008 et emploie aujourd'hui plus de 200 personnels qualifiés nationaux et expatriés, répartis sur une coordination basée à Ouagadougou et des programmes dans les régions des Hauts Bassins, de l’Est, du Nord, du Centre-Nord et du Sahel. Les interventions menées au fil des années ont varié entre projets de relèvement et de développement, avec un fort accent au cours des deux dernières années sur les programmes d'urgence pour répondre à l'insécurité croissante et à la détérioration de la crise humanitaire affectant la majeure partie du pays. ACF intervient dans les domaines de la nutrition, la santé primaire, la sécurité alimentaire, l’eau, hygiène et assainissement, et la santé mentale et les pratiques de soins, en plus d’actions de plaidoyer. ACF est également lead du Consortium RRM Frontline, un mécanisme de réponse rapide permettant d’assister les besoins immédiats des populations déplacées affectées par la crise.

Conditions de vie et de sécurité

Nos activités se déploient sur une vaste partie du pays (Est, Sahel, Centre-Nord, Nord, Hauts-Bassins) à travers 5 bases opérationnelles. Vous rejoindrez une équipe motivée et engagée à l'amélioration de la réponse humanitaire au Burkina. Rattaché à ACF, vous travaillerez dans un environnement convivial et avec des équipes dynamiques. Vous aurez aussi l'opportunité de travailler en lien étroit avec la coordination humanitaire. Le poste sera basé à Ouagadougou, avec déplacements éventuels sur les régions affectées par la crise, en fonction de l’évolution du contexte sécuritaire.

Celui-ci est relativement stable à Ouagadougou, mais continue de se dégrader dans les régions affectées par la crise.

Votre poste et vos responsabilités :

Vous contribuez à l’amélioration de la coordination des acteurs ayant des capacités rapides d’apporter une assistance aux besoins immédiats des populations vulnérables touchées par la crise humanitaire au Burkina.

Plus précisément :

  • Vous participez à la préparation et à l’animation du cadre de concertation de la réponse rapide
  • Vous mettez en place et actualisation de la cartographie des interventions de la réponse rapide
  • Vous évaluez et mettez à jour du contexte lié à la réponse rapide, et contribuer à l’élaboration d’une stratégie mise à jour
  • Vous apportez un appui à la définition du paquet multisectoriel d’assistance immédiate standardisé et appui aux acteurs de la réponse rapide pour le respect des normes directives

Votre profil :

Titulaire d’un master dans un domaine pertinent au développement international/aide humanitaire, vous avez une forte expérience de coordination humanitaire au niveau national (au moins 3 ans). Si votre expérience de coordination s’étend au niveau international, cela sera considéré comme un atout. Vous connaissez le système des clusters et des mécanismes HNO/HRP et les mécanismes de réponse rapide (RRM), y compris l’évaluation rapide et l’élaboration de plans d’intervention.

Vous avez des expériences avérées en gestion et coordination de programmes d’urgence, y compris l’évaluation rapide des besoins et la conception de programme d’urgence et en RRM qui vous permettent de maîtriser les cadres communs de la réponse rapide.

Vous connaissez les politiques, stratégies et plans sectoriels du Burkina Faso relatifs à réponse rapide.

Vous êtes un bon communicant, diplomate avec de bons qualités relationnelles. Vous êtes capable de travail en équipe, et de vous adapté, orienté vers les résultats avec un bon niveau de français parlé et écrit, l’anglais serait un atout. Vous maitrisez l’outil informatique.

Vous êtes reconnu.e pour votre capacité à persuader et à influencer, à développer un réseau. Vos capacités d’organisation, analyse et planification ne sont plus à prouver, mais aussi votre créativité et innovation.

Vos conditions d’emploi :

Contrat expatrié :

  • 6 mois contrat à durée déterminée d’usage de droit français
  • Rémunération et bénéfices :
  • · Salaire mensuel brut d’entrée de 2450 à 2800 €en fonction de l’expérience
  • · Per diem et frais de vie : 455 € (cf eurocost) nets, versés sur le terrain.
  • · + 150€ Allocation contexte
  • · + 16% du salaire mensuel brut de remboursement assurance retraite pour les non français.
  • · + Allocation enfant, A enlever si statut famille.

Transport et logement :

  • · Prise en charge des déplacements vers et sur le lieu de travail.
  • · Chambre individuelle dans logement collectif pris en charge (préciser si logement individuel).

Couverture médicale :

  • 100% de couverture des frais médicaux + assurance rapatriement.

Congés et RnR:

  • · 25 jours de congés payés par an.
  • · + 20 RTT par an.
  • · + 215 € versés pour la période de récupération (en moyenne tous les 3 mois ).
  • · Prise en charge des titres de transports vers la zone de récupération de référence. (Ghana)

Formation :

  • · Accès illimité et gratuit à la plateforme d’e-learning certifiant Crossknowledge ©.
  • · Formations techniques régionales ou siège en moyenne 1 fois par an + Workshop métiers intermission une fois par an.
  • · Possibilité de Coaching et mentorats.
  • · Participation aux frais de formation externes selon pertinence du dossier.

Pourquoi nous rejoindre ? :

Vous rejoindrez une équipe motivée et engagée à l'amélioration de la réponse humanitaire au Burkina. Rattaché à ACF avec un environnement et des équipes conviviales, vous aurez l'opportunité de travailler en lien étroit avec le système de coordination humanitaire.

ACF s’engage pour les personnes en situation de handicap et lutte activement contre toutes les formes de discrimination.

How to apply

Pour postuler, cliquez ici : https://recrutement.actioncontrelafaim.org/index.php/fr/offre/5016