Mali

MALI – COORDINATEUR SUIVI, EVALUATION, REDEVABILITÉ ET APPRENTISSAGE (SERA) (H/F) – BAMAKO

Organization
Posted
Closing date

Date de prise de fonction souhaitée : ASAP
Durée de la mission : 7 mois renouvelables
Localisation : Bamako

QUE FAISONS NOUS…

Solidarités International (SI) a une présence opérationnelle au Mali depuis 2012. Actuellement la mission met en œuvre des projets en urgence via le mécanisme de réponse rapide, en assistance alimentaire, en accès à l’eau et assainissement et en résilience à l’insécurité alimentaire et nutritionnelle. SI est présent dans les cercles de Kidal, Tessalit, Abeïbara et Tinessako (région de Kidal), Goundam et Diré (région de Tombouctou) et de Niono (région de Ségou). Le bureau de coordination est à Bamako

Le Mali est un pays sahélien enclavé et structurellement vulnérable aux aléas climatiques et, depuis 2012, aux conflits. D’après l’indice INFORM, qui mesure le niveau de vulnérabilité d’un pays en fonction du degré d’exposition, de la sévérité du choc, de l’existence ou non de mécanismes/stratégies d’adaptation et de l’apport ou non d’assistance extérieure, le Mali fait partie des pays les plus à risques pour les crises humanitaires et catastrophes naturelles (20 ème sur 191). En outre, avec seulement 30% des fonctionnaires en poste, l’Etat n’est pas capable d’assurer une couverture minimale des services de base. Dans ce contexte, les acteurs humanitaires sont dans certaines zones les seuls à même d’assurer un accès à ces services. L’accélération de la crise dans le Centre, en proie aux conflits intercommunautaires et aux attaques des radicaux et les forts mouvements de population qui s’en sont suivis, n’ont fait qu’accroitre des besoins déjà existants des populations hôtes et appellent une réponse humanitaire urgente et coordonnée.

La mission compte 153 personnes dont 18 salariés internationaux et 135 salariés nationaux. A Bamako, la coordination est constituée d’une Directrice pays, d’une Adjointe Directrice Pays aux Programmes, un Coordinateur logistique, une Coordinatrice administrative et financière, un Coordinateur Programme SAME, un Coordinateur Programme WASH, un coordinateur RH, une Grant Manager, un coordinateur Suivi & Evaluation, et 29 salariés nationaux.

Le budget total de la mission est de 8 millions d’euros et mets en place 6 projets :

  • Projet financé par OFDA (2082)qui vise à faciliter l’accès à l’eau pour les populations vulnérables et contribuer à renforcer la résilience à l’insécurité nutritionnelle dans les régions de Kidal, Ségou et Tombouctou
  • Projets financé par Europaid de renforcement de la résilience à l’insécurité alimentaire et nutritionnelle au Mali– Tombouctou (ACOR 1501) et Niono (ACOR 2156°
  • Projet financé par UNICEF (1992) d’amélioration de l’accès à l’eau et de l’assainissement pour les personnes affectées par les conflits et les catastrophes naturelles du nord et du centre du Mali
  • Projet financé par ECHO (2216, 2034 et 2235): Réponse intégrée multisectorielle pour soutenir les populations déplacées, retournées et locales affectées par les conflits et les aléas climatiques des cercles de Goundam, Diré, Niono, Kidal et Tessalit
  • Projet financé par Food for Peace (2083) d’amélioration de la sécurité alimentaire des populations vulnérables des cercles d’Ansango, Diré, Douentza, Goundam, Gourma Rharous, Ménaka
  • Projet financé par SDC (2275) de renforcement des capacités de résilience des populations déplacés et hôtes du cercle de Goundam, région de Tombouctou Mali

DESCRIPTIF DU POSTE

Au sein de la mission Mali, sous la supervision de la Directrice Pays Adjointe, le/la coordinateur/triceSERA élabore les plans d’action SERA de la mission en conformité avec le cadre opérationnel de SI, il/elle s’assure de sa bonne compréhension et mise en œuvre par les membres des équipes de la mission. Il/elle :

  • fournit un support méthodologique à l’ensemble des équipes programmes de la mission sur les questions techniques liées au SERA et problématiques transversales notamment en : conception de plan de suivi et évaluation, collecte et analyse des données qualitatives et quantitatives, mesure des indicateurs, mécanismes de plainte, analyse do-no harm, Termes de référence (TdR) d’évaluation interne et externe etc. ;
  • est le garant de la qualité et de la pertinence des activités de suivi et d’évaluations internes réalisées sur la mission, des recommandations formulées et des analyses produites (carte, étude etc.) par son département ;
  • s’assure de la transversalité de son département (nombreux liens fonctionnels) et de sa cohérence avec les attentes des coordinateurs (techniques et terrains) et responsables programmes ;
  • appuie la formation des équipes programme dans ses domaines de compétence ;
  • contribue à la démarche de capitalisation et d’amélioration des méthodes et techniques relevant de son service ;
  • contribue à l’élaboration de la stratégie de Solidarités International en proposant une stratégie de support aux programmes en matière de suivi, d’évaluation et d’intégration des « problématiques transversales » (genre, protection, redevabilité, do-no-harm, participation communautaire, inclusion du handicap, etc…).

Priorités pour les 3-4 premiers mois :

  • Plans MEAL :

Révision en profondeur des plans MEAL projets, notamment les définitions, les méthodes d’échantillonnage et modes de calcul de l’ensemble des indicateurs

  • Management :

Gestion quotidienne de l’équipe MEAL (appui, renfort) et chronogramme M&E

Suivi des plans d’actions individualisés des équipes MEAL et objectifs individuels

Accompagnement et formation continue de l’équipe MEAL

  • Suivi des restitution MEAL sur les bases et suivi de la mise en place MEAL sur les bases
  • Redevabilité : mise en place du MGRI
  • Capitalisation : plan de capitalisation, mise en place des outils de capitalisation à faire compléter tout au long du cycle de la mission
  • Participation à la stratégie de la mission: approfondissement de l’analyse des leçons apprises et des éléments clés identifiés dans le MEAL Mission pour nourrir la réflexion interne

VOTRE PROFIL

Formation :

Master en gestion de projet, développement international et / ou aux sciences sociales

Expérience :

Expérience professionnelle minimum de 3 ans en tant que Manager SERA, ou Coordinateur SERA. Expérience terrain exigée, une expérience en remote serait un plus.

Expertise des approches des principes de suivi et d’évaluation dans les programmes humanitaires, et expertise des méthodes quantitatives et qualitatives.

Compétences et connaissances techniques :

Expérience solide des besoins et des attentes des bailleurs, particulièrement ECHO, OFDA, EuropeAid, FFP, AFD, DFID

Capacité démontrée de transmission de connaissances à des publics divers à travers des formations ou du coaching.

La connaissance préalable du pays / de la région est un atout;

Excellente maîtrise d’Excel

Bonne connaissance des méthodes de collecte de données mobiles (Kobo, ODK, etc.), des logiciels de gestion de projets et de bases de données (DIHS 2 et autres plateformes) et des, logiciels statistiques

Savoir être :

Attitude positive, force de propositions et résolution de problèmes

Capacité à rédiger et à éditer des rapports selon les délai impartis

Capacité à garantir des résultats efficaces et appropriés

Capacité à travailler en autonomie et en collaboration avec une équipe diversifiée

Bonne communication et fort engagement à soutenir / développer les capacités du personnel national

Motivé, flexible et capacité de s’adapter aux besoins de l’équipe et de l’organisation

Capacité démontrée d’analyse et de synthèse d’informations complètes et de données techniques

Langues : Français

SI VOUS OFFRIRA LES CONDITIONS SUIVANTES

Poste salarié : à partir de 2 640 euros brut par mois, selon expérience et Per Diem mensuel de 525 euros.
SI prend également en charge les frais d’hébergement ainsi que les frais de déplacements entre le pays d’origine de l’expatrié et le lieu de mission.

Couverture sociale : L’expatrié(e) bénéficie d’une couverture sociale de qualité permettant de couvrir tous les frais de santé et d’une prévoyance accident incluant les risques de guerre.

En cours de mission, une alternance travail – repos est assurée par des breaks prévus tous les trois mois. La politique de break vient d’être modifiée : désormais Solidarités vous offre tous les trois mois un repos de 7 jours ouvrés ainsi qu’une allocation de 850 USD. A ces repos réguliers, Solidarités ajoute un jour de repos additionnel par mois travaillé. Ces jours ainsi que les breaks sont offerts par SI et ne sont pas décomptés des congés payés versés tous les mois avec votre salaire.

CONDITIONS DE VIE :

Sur Bamako SI possède une Guest House mais il est possible en tant que Coordinateur/trice de prétendre à un pack logement.

A la GH, il est possible de recevoir des invités si les autres habitants sont d’accord.

Les règles de sécurité (selon le contexte) permettent de se déplacer en taxi, certains lieux de sorties, certaines activités et certains évènements culturels à Bamako.

En base il existe plus de restrictions / contraintes, moins de possibilités.

How to apply

Vous reconnaissez-vous dans cette description? Si oui, envoyez-nous votre CV et Lettre de Motivation en français via ce lien : https://emea3.recruitmentplatform.com/syndicated/private/syd_apply.cfm?i.... Les candidatures contenant uniquement les CV ne seront pas considérées.

Solidarités International se réserve la possibilité de clore un recrutement avant la date d’échéance de l’annonce. Merci de votre compréhension.

Maintenant que vous avez démontré votre intérêt en étant courageusement allé au bout de cette annonce vous pouvez aller en découvrir plus sur Solidarités International (www.solidarites.org)!