REPUBLICATION - Poste Temporaire (International): Spécialiste de la Protection Sociale (Couverture Santé Universelle), P4, N'Djamena-Tchad (364 jours)

Job
from UN Children's Fund
Closing date: 25 Nov 2019

CONTEXTE ET JUSTIFICATION

Le Tchad a adopté une politique nationale de santé 2016-2030, qui définit les approches stratégiques fondées sur les six piliers du système de santé. La politique est alignée sur la vision 2030 du Tchad et les objectifs de développement durable (ODD). La politique est mise en œuvre à travers le troisième Plan national de développement sanitaire 2018-2021 (PNDS III 2018-2021) et plaide en faveur de l'introduction de nouvelles stratégies, y compris la couverture santé universelle et la santé communautaire.

Le Gouvernement du Tchad a fait de la santé une priorité dans son plan de développement qui est traduite aussi par la tenue chaque mois d’une réunion mensuelle de santé dite « Réunion du 24 », avec le chef de l'État, du Ministre de la Santé et l’équipe cadre du Ministère de la Santé, des autres ministères qui ont des relations intersectorielles avec la santé (i.e. Ministère d’éducation, de l’action sociale, de l’économie et finance etc.) et les partenaires techniques et financiers (PTF) de la santé.

Ce haut niveau d’engagement politique s’explique par la persistance de nombreux défis dans le secteur dont la faible gouvernance, l’insuffisance des ressources humaines aussi bien en quantité qu’en qualité à tous les niveaux de la pyramide sanitaire, etc. Selon les estimations inter-agence, le taux de mortalité maternelle au Tchad a légèrement diminué, passant de 1 170 décès pour 100 000 naissances vivantes en 2005 à 856 décès pour 100 000 naissances vivantes en 2015. Le taux de mortalité des moins de cinq ans est passé de 170 décès pour 1 000 naissances vivantes en 2005 à 123 pour 1 000 naissances vivantes en 2017. Ces taux restent toutefois élevés et largement au-dessus des moyennes de la sous-région.

Selon l'Enquête de couverture vaccinale de 2017, seuls 22% des enfants âgés de 12 à 23 mois sont complètement vaccinés et, selon l’Annuaire Statistique 2017 du Ministère de la Santé Publique, 27% seulement d’enfants sont accouchés dans un établissement de santé.

Actuellement, une épidémie de rougeole est en cours depuis avril 2018 malgré des campagnes de riposte organisées en 2018 et 2019. Au total, 22 139 cas suspects de rougeole ont été reportés de la semaine 1 à la semaine 25 de 2019, dont 215 décès (MSP, Service intégré de surveillance épidémiologique). Selon l'enquête nutritionnelle SMART de 2018, 31,9% des enfants de moins de cinq ans souffrent de malnutrition chronique. Dans l'ensemble, l'alimentation du nourrisson et du jeune enfant reste une préoccupation, avec seulement 36,5% des enfants de 0 à 23 mois allaités durant la première heure après la naissance et 43% des enfants âgés de 6 à 8 mois ont été initiés aux aliments complémentaires à temps. Le Tchad est confronté à une épidémie généralisée de VIH avec une prévalence de 1,6% dans la population générale en 2015 (EDS-MICS 2014-2015). La prévalence dans les zones urbaines est de 4,3% contre 0,6% dans les zones rurales. La prévalence dans sept provinces varie de 2 à 5%. Les taux d’infection sont plus élevés chez les femmes que chez les hommes (1,8% par rapport à 1,3%) et l’écart est particulièrement marqué chez les jeunes de 15 à 19 ans (1,2% chez adolescentes par rapport à 0,4% pour les adolescentes). Malgré les engagements politiques du Tchad pour redresser le secteur de la santé, les ressources restent insuffisantes. Le budget du secteur de la santé est passé de 221 millions USD en 2013 à 175 millions USD en 2017 et à 116 millions USD en 2018. La part du budget de l'État consacrée à la santé est passée de 9,1% en 2013 à 5,6% en 2015. Cependant, il s'est légèrement redressé pour atteindre 6,5% en 2018 ; avec une prévision de 6,9% pour 2019. En revanche, les dépenses des ménages en soins de santé ont doublé entre 2013 et 2016 (MSP, Annuaire statistique 2016). Malgré certaines avancées récentes, notamment l'adoption d'un nouvel organigramme en avril 2018 par le MSP, conçu pour améliorer l’offre de services aux niveaux central, intermédiaire et périphérique, ainsi que la revue annuelle du secteur de la santé, utilisés pour renforcer la mise en œuvre et le suivi du PNDS III, la reprise de la gratuité des soins pour les femmes enceintes et les enfants de moins de 5 ans, des faiblesses majeures subsistent, par exemple: les services de santé à base communautaire sont peu développée; l’absence d’une carte sanitaire pour une meilleure règlementation et gestion de la couverture sanitaire entraînant la création de centres de santé non planifiés et une couverture inégale; et mise en œuvre limitée du paquet minimum d'activités.

Dans ce contexte, le Tchad a adopté la Stratégie nationale de la Couverture Santé Universelle le 3 septembre 2015, le Plan stratégique de la Couverture Santé Universelle 2017-2021, a validé l’approche du financement innovant dans le secteur de la santé ; et enfin, a assuré l’adoption par l’Assemblée Nationale de la Loi sur la Couverture Santé Universelle le 03 juin 2019.

La Couverture Santé Universelle doit permettre à tous les individus d’accéder sans discrimination aux services de santé de qualité sans encourir de difficultés financières, dont les préalables devraient être un système de santé robuste et performant ; des soins de qualité disponible à un coût abordable ; l’accès aux médicaments et technologies médicales ; des personnels de santé en nombre et qualité suffisant, motivés et engagés ; et un mécanisme de protection contre les risques financiers. La Couverture Sante Universelle prevue pour etre mise en oeuvre à tarvers trois regimes, dont le regime contributif destiné aux salariés du pubilque et du privé, le regime contributif volontaire destiné aux travailleurs independents et le regime non-contributif destiné aux personnes demunies avec la prise en charge par l’etat d’un pacquet minimum de soins.

Le pays est dans le processus d’opérationnalisation de la Couverture Santé Universelle et de préparation de la mise en application de la Loi sur la Couverture Santé Universelle à travers le dispositif d’assurance santé, avec l’appui des partenaires techniques et financiers. Cette assistance technique répond aux besoins d’apporter une assistance technique spécialisée sur les modalités de la mise en œuvre de la reforme dans un contexte où les ressources publiques sont limitées du fait de l’impact de la chute des prix du pétrole depuis fin 2014 sur l’économie et les finances publiques, qui a entrainé des réductions drastiques des dépenses publiques dans les secteurs sociaux notamment dans le secteur de la santé. Elle sera complémentaire des assistances techniques en cours déjà apportées par d’autres partenaires notamment la Coopération Suisse et l’OMS.

OBJECTIF

L’objectif principal de ce poste est d’assurer un appui spécialisé, en partenariat avec la Coopération Suisse, l’AFD et l’OMS, pour guider le pays dans les choix stratégiques relatifs au plan de mise en œuvre de la Couverture Santé Universelle en fonction des capacités, ressources et des besoins nationaux.

ACTIVITES CLES

  • Appuyer techniquement le Ministère de la Santé Publique en collaboration avec les partenaires de développement pour l'élaboration du programme d’action de la mise en œuvre des activités liées à la mise en œuvre de la Couverture Santé Universelle au Tchad;
  • Apporter une assistance technique spécialisée dans la mise en œuvre des activités pour réaliser la Couverture Santé Universelle, notamment par rapport à la qualité (services efficaces et adaptés aux besoins des individués et des populations), l’efficacité (système conçu pour satisfaire les besoins des populations et mesures pour une prestation et utilisation approprié des servies), l’équité (protection financière, couverture et accès aux services, non-discrimination), la responsabilisation (rôle du gouvernement, des partenaires, la transparence, suivi et évaluation), la durabilité et la résilience (capacités communautaires, capacités d’adaptation des systèmes de santé).
  • Assurer l’accompagnement et le renforcement des capacités des partenaires sur les modèles opérationnels de mise en œuvre de la Couverture Santé Universelle dans le contexte d’un pays avec des ressources publiques limitées, un secteur informel prédominant et un système de protection sociale embryonnaire.
  • Conseiller le groupe des partenaires techniques et financiers et le Gouvernement sur les modèles appropriés de financement de la Couverture Santé Universelle dans une perspective à long terme, notamment les approches et aspects techniques relatifs à l’assurance santé, le paiement des prestations et la qualité des services.
  • Fournir un appui dans la mise en œuvre des activités sur la gestion de l'information et les approches novatrices concernant les modèles de Couverture Santé Universelle et l’utilisation des résultats.
  • Participer à la collecte, l'analyse et l'interprétation des données sur le financement de la santé afin de formuler des propositions techniques pour le renforcement de la Couverture Santé Universelle.
  • Appuyer en partenariat avec la Coopération Suisse, l’AFD et l’OMS d’autres activités en lien avec le plan de mise en œuvre de la Couverture Santé Universelle au Tchad.
  • RESULTATS A ATTEINDRE

    L’évaluation de l’atteinte des résultats sur la base des produits. Les principaux résultats attendus sont les suivants :

  • Produit 1. Proposition de plan d’action de la mise en œuvre des activités liées à la mise en œuvre de la Couverture Santé Universelle au Tchad pour le compte du Gouvernement du Tchad en tenant compte des capacités, ressources et des besoins nationaux, développé en partenariat avec la Coopération Suisse, l’AFD et l’OMS.
  • Produit 2. Notes techniques sur les domaines des activités liées à la mise en œuvre de la Couverture Santé Universelle concernant les questions de qualité (services efficaces et adaptés aux besoins des individués et des populations), l’efficacité (système conçu pour satisfaire les besoins des populations et mesures pour une prestation et utilisation appropriées des servies), l’équité (protection financière, couverture et accès aux services, non-discrimination), la responsabilisation (rôle du gouvernement, des partenaires, la transparence, suivi et évaluation), la durabilité et la résilience (capacités communautaires, capacités d’adaptation des systèmes de santé).
  • Produit 3. Programme de renforcement des capacités des partenaires sur les modèles opérationnels de mise en œuvre de la Couverture Santé Universelle.Produit 4. Documents et avis techniques sur l’assurance santé au Tchad.
  • Produit 5. Documentation des expériences de mise en œuvre de la Couverture Santé Universelle dans d’autres pays de la sous-région ou dans des pays de la même typologie.
  • Produit 6. Rapports mensuels et final d’activités dans le cadre de l’assistance technique.
  • QUALIFICATION

    Les qualifications et compétences suivantes sont recherchées:

  • Avoir un diplôme de Master ou équivalent dans les domaines d’Economie de la Santé, Santé Publique, Sécurité Sociale, ou domaines connexes ;
  • Avoir au minimum 8 ans d’expérience d’assistance technique en appui à la mise en œuvre des activités de la Couverture Santé Universelle dans un contexte international;
  • Avoir une expérience avérée dans la formulation de plans de mise en œuvre de la Couverture Santé Universelle dans un pays en développement ;
  • Faire preuve de la production des rapports analytiques synthétiques de haute qualité;
  • Maitriser des outils informatiques de base;
  • Maitriser obligatoirement le français écrit et oral;
  • Avoir la capacité à travailler dans des conditions de stress et de pression;
  • Avoir les capacités d’être autonome, de prendre des initiatives et de travailler en équipe.
  • For every Child, you demonstrate…

    UNICEF’s core values of Commitment, Diversity and Integrity and core competencies in Communication, Working with People and Drive for Results.

    The competencies required for this post are….

    View our competency framework at

    http://www.unicef.org/about/employ/files/UNICEF_Competencies.pdf

    UNICEF is committed to diversity and inclusion within its workforce, and encourages all candidates, irrespective of gender, nationality, religious and ethnic backgrounds, including persons living with disabilities, to apply to become a part of the organization.

    UNICEF has a zero-tolerance policy on conduct that is incompatible with the aims and objectives of the United Nations and UNICEF, including sexual exploitation and abuse, sexual harassment, abuse of authority and discrimination. UNICEF also adheres to strict child safeguarding principles. All selected candidates will, therefore, undergo rigorous reference and background checks, and will be expected to adhere to these standards and principles.

    Remarks:

    Mobility is a condition of international professional employment with UNICEF and an underlying premise of the international civil service.

    Only shortlisted candidates will be contacted and advance to the next stage of the selection process.

    How to apply:

    UNICEF is committed to diversity and inclusion within its workforce, and encourages qualified female and male candidates from all national, religious and ethnic backgrounds, including persons living with disabilities, to apply to become a part of our organization. To apply, click on the following link http://www.unicef.org/about/employ/?job=526265