Un (e) consultant (e) chargé (e) d'appuyer au renforcement du système de santé et au soutien à la coordination de la mise en œuvre du projet d’amélioration des résultats de la nutrition

Job
from UN Children's Fund
Closing date: 26 May 2019

L'UNICEF travaille dans certains endroits les plus difficiles du monde pour atteindre les enfants les plus défavorisés. Pour sauver leur vie. Pour défendre leurs droits. Pour les aider à réaliser leur potentiel. Dans 190 pays et territoires, nous travaillons pour chaque enfant, partout, chaque jour, pour construire un monde meilleur pour tous. Et nous n'abandonnons jamaisPour chaque enfant, un espoirMalgré les avancées très significatives en matière de santé de l’enfant, avec une mortalité chez l’enfant de moins de 5 ans qui a diminué de 159% naissances vivantes en 1997 (EDS-II 1997) à 62% en 2013 (ENOMD 2012-2013), Madagascar n’a atteint aucun des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) en 2015. Parmi les décès, 47% sont encore imputables aux maladies transmissibles, maternelles, néonatales et nutritionnelles que l’on pourrait largement éviter . Les taux de mortalité demeurent à des niveaux élevés chez l’enfant (mortalité infantile à 42 % NV et mortalité néo-natale à 26%o NV en 2012) et chez la mère (taux de mortalité maternelle (478 pour 100.000 NV en 2012).Dans le domaine de la nutrition, le Gouvernement a mené à bien la lutte contre la malnutrition aiguë au cours des 20 dernières années malgré le contexte de vulnérabilité climatique cyclique et de l’insécurité alimentaire qui s’y ajoute. La malnutrition chronique (retard de croissance) continue toutefois à être le plus grand facteur de blocage pour le potentiel cognitif de chaque enfant et pour le développement du pays à long terme. En effet, Madagascar est classé 4ème pays au monde en termes de taux de malnutrition chronique (retard de croissance) . La malnutrition chronique (retard de croissance) est en effet le résultat d’un processus cumulatif qui commence pendant la grossesse et se poursuit pendant la petite enfance et l’enfance, avec des épisodes répétitifs de maladies telles que la diarrhée, le paludisme ou les infections respiratoires aiguës, associés à une insuffisance alimentaire. Les causes sous-jacentes de la malnutrition chronique (retard de croissance) sont alors multifactorielles, liées aux soins et aux pratiques d’alimentation de la mère et de l’enfant (nourrissons et jeunes enfants), à la sécurité alimentaire (accès, disponibilité et préparation des aliments), à l’eau, l’assainissement et l’hygiène. Les enfants Malagasy présentent également des taux élevés de carences en micronutriments, vitamines et de minéraux, tels que l’iode, la vitamine A et le fer, qui sont liées à de mauvais régimes alimentaires (qualité, diversité et quantité) et influent négativement sur la croissance, le développement et la fonction immunitaire, ce qui augmente les risques de morbidité et de mortalité. Jusqu’ici la santé et la nutrition sont deux (2) secteurs gérés de manière distincte à Madagascar :(i)La politique et les stratégies de santé, ainsi que les prestations de services et les soins de santé fournies pr les formations sanitaires (hôpitaux, CSB, Agents communautaires (AC) du volet santé) sont sous la responsabilité du Ministère de la Santé Publique (MSANP).(ii)La Politique et à la stratégie nationales de nutrition, ainsi que la coordination multisectorielle, la mise en œuvre, le suivi et l’évaluation et la recherche en matière de nutrition sont à la charge de l’Office National de Nutrition (ONN). L’ONN supervise le Programme National de Nutrition Communautaire (PNNC), auquel est déléguée la prestation de services de nutrition communautaires exécutés par des Agents Communautaires (AC) du volet Nutrition.La gestion de ces 2 secteurs et les prestations de services de santé et de nutrition sont ainsi fragmentées, et ce du niveau central (MSANP et ONN) jusqu’au niveau de la communauté. Des dispositions innovatrices sont alors mises en place pour la coordination intersectorielle entre ces deux (2) institutions pour se tourner vers une vision commune et améliorer les résultats en matière de santé et de nutrition de la mère et de l’enfant, et guider une approche unifiée de prestation de services et assurer une complémentarité entre les activités des AC santé et AC nutrition.Le Gouvernement Madagascar s’est convenu ainsi avec la Banque mondiale qui a accepté de financer, de mettre en œuvre le Projet d'amélioration des résultats nutritionnels utilisant l'approche- programme a phases multiples (PARN-APPM). Le PARN objective (i) d'augmenter I‘utilisation d'un paquet intégré d'interventions de SR-SNME (santé de la reproduction et de santé et nutrition de la mère et de l’enfant) incluant le paquet recommandé de 10 interventions nutritionnelles à fort impact axées sur les 1.000 premiers jours, utilisant une « approche sur le cycle de vie » et fournis à travers un continuum de services pendant les différents stades de la grossesse, pendant et après l’accouchement et au début de la vie d’un enfant, (ii) d’améliorer les comportements nutritionnels clés reconnus pour leur capacité à réduire le retard de croissance dans les régions ciblées et (iii) d'apporter une réponse immédiate et efficace en cas de Crise ou Situation d'Urgence Eligible. Conformément au PNAN III-2017, la mise à l’échelle de ce paquet de SR-SNME sera complétée par d’autres interventions multisectorielles (telles que la protection sociale et WASH).Le pays vise à présent à réduire ce taux de malnutrition chronique (retard de croissance) de 47% à 38% chez les enfants de moins de 5 ans sur le plan national d’ici 2021.Le but de la présente consultation est ainsi de continuer d’apporter un soutien au dialogue stratégique et un appui technique au renforcement du système de santé (RSS) déjà bien engagé et à la coordination de la mise en œuvre du PARN. Comment pouvez-vous faire une différence ?Objectifs ciblesL’objectif de cette consultance est de fournir une assistance technique au Ministère de la Population de la Protection Sociale et de la Promotion de la Femme (MPPSPF), pour clarifier la structure et les objectifs du registre (ciblage, planification, suivi de la politique nationale, autre objectif à définir). Le consultant travaillera avec le MPPSPF et les autres parties prenantes nationales et internationales pour identifier les éléments, les modules du registre et les besoins (financiers et humains) qui se rendront nécessaires pour sa mise en œuvre. Le consultant travaillera sur la base des documents produits par le MPPSPF, à savoir (i) la Note Conceptuelle, (ii) le Manuel de procédure, (iii) la Convention de partage des données, (iv) les indicateurs et (v) les questionnaires. Le travail du consultant servira pour appuyer le MPPSPF dans la mise en place de la plateforme ICT du registre, qui sera développée par un cabinet avec l’appui d’un expert informaticien. Tâches assignées Pour cela, en coordination avec les techniciens de la Section Santé et ceux de la Section Nutrition, notamment dans le cadre du projet PARN, et éventuellement les autres Sections liées aux actions pour le développement intégré sur le plan sanitaire et nutritionnel des enfants et des mères, le/la consultant(e) sera chargé (e) de : 3.1Pour la mission de soutien au dialogue stratégique pour le développement et/ou mise à jour ainsi qu’à l’application des documents cadres politiques et stratégiques du secteur santé, liés au document cadre de développement du Système des Nations Unies (UNDAF) et du Plan de développement du secteur santé de Madagascar (PDSS) :3.1.1.Appuyer la mise à jour des Plans stratégiques pour la mise en œuvre des politiques en place : Plan stratégique de mise en œuvre de la PNSC, Cadre d’investissement SRMNIAN, Stratégie soins essentiels du nouveau-né, etc.3.1.2.Soutenir les mesures de diffusion et d’appropriation des documents cadres sectoriels et plans d'opérationnalisation des politiques et stratégies de santé et nutrition 3.1.3.Soutenir la revue du PDSS 2015-2019 et l’identification des orientations et perspectives stratégiques futures pour le développement du secteur 3.1.4.Appuyer la mise en place et la mise en œuvre des interventions ainsi que le suivi des résultats du Plan de travail annuel conjoint SNU-MSANP pour l’année 2019, cadré sur l’UNDAF et le PDSS 3.1.5.Contribuer aux travaux de développement et/ou mise à jour des stratégies et priorités nationales en matière de santé (composantes RSS) et nutrition pour la coordination et l’orientation des actions et interventions planifiées 3.1.6.Appuyer le développement et/ou la révision des manuels, outils et documents normatifs pour la gestion rationnelle et documentée des ressources (ressources humaines, infrastructures, intrants, équipements, matériels, finances) et liées au renforcement du système de santé : manuel de gestion organisationnelle, stratégies de gestion des RH, Normes et Plan d’Infrastructures et d’équipements, Guide et Textes mis à jour d’approvisionnement en intrants de santé et du FANOME, Guide de mise en œuvre de la Santé communautaire, etc. 3.2Pour la partie de la mission relative au renforcement du système de santé (RSS) intégrant la nutrition, autant sur le plan stratégique au niveau central et que sur le plan opérationnel aux niveaux décentralisés et périphériques selon l’approche DHSS 3.2.1. Poursuivre le soutien à l’opérationnalisation de la plateforme nationale de RSS (CRSS) axée sur son objectif d’orienter les stratégies et interventions sectorielles vers leur synergie et complémentarité, à travers les 6 piliers du RSS et le 7è pilier constitué par la Santé communautaire, pour le renforcement pérenne des capacités du système de santé à offrir des soins de santé de qualité et équitables au niveau des formations sanitaires et des sites communautaires3.2.2. Appuyer le développement et/ou révision des outils et guides de micro-planification budgétisée (MPB), de planification de travail annuel budgétisée (PTAB) ascendante et intégrée, et de leur compilation étagée3.2.2. Appuyer techniquement le renforcement des capacités sur l’utilisation des outils et le mécanisme de suivi-évaluation de la mise en œuvre de la planification ascendante, intégrée (santé et nutrition)3.2.3. Soutenir la documentation et diffusion des objectifs stratégiques et des priorités nationales en matière de santé et nutrition (SR-SNME) utilisable au niveau décentralisé pour le renforcement de leurs capacités en coordination du partenariat dans la mise en œuvre des interventions planifiées3.2.4. Soutenir le développement et/ou révision, la diffusion et l’appropriation des manuels, outils et documents normatifs de gestion, ainsi que le renforcement des capacités dans l’application de la gestion rationnelle, efficiente et documentée des ressources au niveau du système de santé (ressources humaines, infrastructures, intrants, équipements, matériels, finances) : manuel de gestion organisationnelle, outils de gestion et de compte matière, Guide d’entretien et de maintenance 3.2.5. Appuyer le développement et/ou la mise à jour des documents de collecte, d’analyse et d’exploitation des données du système d’information de santé intégrant la nutrition (SISN) à chaque niveau du système de santé : manuel des indicateurs intégrés en santé et nutrition, tableaux de bord de monitoring, outils et guides de collecte des données, outils et guides d’analyse et d’exploitation des informations 3.2.6. Appuyer le développement et/ou la mise à jour des outils et guides de monitoring et de suivi des performances et des résultats en matière de santé et nutrition, ainsi que le développement des capacités à les utiliser pour initier la culture des résultats à chaque niveau : guide de monitoring hebdomadaire, guide de réunion de revue périodique, guide de supervision intégrée et ciblée. 3.3Pour la partie coordination de la mise en œuvre du Projet d’Amélioration des Résultats de la Nutrition (PARN), qui objective de renforcer la santé et la nutrition materno-infantile, spécifiquement dans sa composante « Renforcement des capacités managériales des régions et districts »3.3.1. Soutenir le processus de démarrage du Programme d’Assistance technique de l’UNICEF pour la mise en œuvre de la composante « Renforcement des capacités managériales des régions et districts » : soutien au recrutement et installation des experts, briefing et coordination des interventions et activités avec les partenaires et parties prenantes (section santé et section nutrition) 3.3.2 Appuyer la coordination et la mise en œuvre des stratégies et interventions de renforcement des capacités managériales des régions et districts définies pour les livrables de l’Assistance technique de l’UNICEF pour le PARN, notamment la coordination du renforcement intégré du système de santé et de la nutrition, encadrement – coaching – accompagnement des responsables et acteurs des niveaux décentralisés et communautaires dans l’appropriation et l’application des outils liés aux domaines concernés : Planification ascendante et intégrée, coordination et partenariat, gestion rationnelle et documentée, culture de performance et de résultats. 3.4Pour la partie coordination des activités de l’Unité IR1 de la section santé à l’UNICEF •3.4.1. Apporter soutien technique aux activités et interventions pour le compte des objectifs assignés à l’Unité IR1 de la section santé. Livrables attendus •Méthodologie de mise en œuvre de la mission faisant l’objet de la consultation, avec Plan de travail et chronologie mensuelle des activités •Briefing note résumant la situation de la mise en place / mise à jour / révision des documents cadres de politique, stratégiques et réglementaires du secteur, des outils d’opérationnalisation des stratégies liées au RSS incluant la nutrition jusqu’au niveau communautaire, et la situation de la mise en œuvre de l’Assistance technique de l’UNICEF au projet PARN •Minutes et Notes de compte-rendu des réunions de briefing, ateliers et réunions de travail organisés avec les secteurs santé et nutrition, auxquelles seront joints les documents partagés et les présentations effectuées par les parties prenantes, et mentionnant les principales conclusions et les phasages des activités et les étapes suivantes décidées en lien avec la mission•Note de synthèse mensuelle soulignant la situation de la mise en œuvre des stratégies de RSS incluant la nutrition définie dans lesdits documents cadres de politique, stratégiques et réglementaires, ainsi que celles des stratégies de renforcement des capacités des responsables et acteurs aux niveaux décentralisés et périphériques objectivées dans le document d’Assistance technique de l’UNICEF au projet PARN•Rapports mensuels d’avancement de la mise en œuvre des travaux auxquels seront joints les documents cadres et divers outils stratégiques développés dans le domaine de la mission •Rapport final de consultation incluant les apports et commentaires des collaborateurs des Sections Santé et Nutrition, avec les documentations produites en annexe.Durée de la consultationLa consultation est prévue pour une durée de sx (06) mois. Conditions de travailLe/La consultant (e) travaillera de façon autonome et suivra les horaires de travail du bureau, mais l’UNICEF mettra à la disposition du/de la consultant (e) un bureau pour le travail ainsi qu’un ordinateur, un téléphone et les équipements et fournitures nécessaires, permettant, entre autres l’accès email et internet. Les véhicules du projet pourront être utilisés par le/la consultant (e).L’UNICEF prendra en charge le transport pour les missions sur terrain. Un plan de mission sera défini conjointement avec les collègues des sections santé et nutrition. SoumissionLe document de soumission doit comprendre mais séparément :•Une proposition technique •Une proposition financièrePour se qualifier comme défenseur pour chaque enfant, il vous faut :•Diplôme universitaire de niveau avancé : au moins Bac + 5, dans un des domaines suivants : Santé Publique, Médecine humaine, Economie de la Santé, Management des systèmes de santé, Financement de la Santé, Gestion de projet de Santé ou tout champ en lien avec le développement de la Santé.•Avoir au minimum dix (10) années d’expérience professionnelle dans le domaine du renforcement du système de santé, notamment dans les pays en voie de développement, et le travail à Madagascar est un atout particulièrement considéré.•Bonne connaissance du système de santé malgache.•Maitrise des méthodologies de la capitalisation des expériences des projets•Connaissance des approches de financement basé sur la performance, des mécanismes de contractualisation, et des systèmes de motivation des ressources humaines au sein du secteur de la santé.•Capacité à communiquer et à travailler en équipe•Langue : maitrise de la langue française, bon niveau en anglais, et parle couramment la langue malagasy. •Forte capacité d’analyse, de synthèse et de rédaction.Pour chaque Enfant, vous devez démontrer...Les valeurs fondamentales de l'UNICEF, à savoir l'engagement, la diversité et l'intégrité, et les compétences de base en matière de communication, de travail en équipe et de recherche de résultats.Les compétences techniques requises pour ce poste sont : Analyse, planification et organisation, expertise technique, apprentissage et recherche, formulation de concepts et de stratégiesVoir notre cadre de compétences sur : http://www.unicef.org/about/employ/files/UNICEF_Competencies.pdfComment postuler ?Les candidats intéressés sont priés de postuler uniquement en ligne via le lien https://www.unicef.org/about/employ/?job= et d'y joindre en fichiers attachés une lettre de motivation, CV détaillé et une copie du diplôme le plus élevé et une offre financière en Ariary ou en USD.Si vous avez besoin d'aide, ou avez des questions, veuillez contacter l’adresse e-mail : hrantananarivo@unicef.orgTout dossier incomplet ou soumis en ligne après la date butoir (25 mai 2019) ne sera pas considéré. Remarque : Seul(e)s les candidat(e)s présélectionné(e)s seront contacté(e)s et participeront à la prochaine étape du processus de sélectionNos avis de vacances sont également disponibles sur le site http://www.unicef.org/about/employ/*Voir la liste des établissements accrédités sur le lien : www.whed.net L'UNICEF s'engage au respect de la diversité et à l'inclusion au sein de sa force de travail, encourage tous les candidats, sans distinction de sexe, de nationalité, de religion et d'origine ethnique, y compris les personnes handicapées, à postuler pour faire partie de l'organisation.L’UNICEF applique une politique de zéro tolérance par rapport à l’exploitation et l’abus sexuel, et à toute forme de harcèlement, incluant le harcèlement sexuel, et la discrimination. Tous les candidats sélectionnés devront alors être soumis à une rigoureuse vérification de références et d’antécédents.

How to apply:

UNICEF is committed to diversity and inclusion within its workforce, and encourages qualified female and male candidates from all national, religious and ethnic backgrounds, including persons living with disabilities, to apply to become a part of our organization. To apply, click on the following link http://www.unicef.org/about/employ/?job=522232