RDC - DIRECTEUR PAYS (H/F) - GOMA

Job
from Solidarités International
Closing date: 30 Jun 2018

Date de prise de fonction souhaitée : ASAP
Durée de la mission : 12 mois renouvelables
Localisation : Goma avec déplacements réguliers en base

QUE FAISONS NOUS ...

SI intervient en RDC depuis 2007 dans les domaines de la sécurité alimentaire et moyens d’existence, de l’eau hygiène et assainissement, de la construction/ réhabilitation d’abris et dans la distribution d’articles ménagers essentiels.

Nos programmes couvrent la réponse d’urgence (via notamment le mécanisme du RRMP), mais aussi des activités plus durables (réhabilitation de réseau d’eau, production locale de chlore, DRR…) et illustrent la stratégie choisie par la mission, à savoir le maintien d’une capacité forte de réponse d’urgence (notamment aux déplacements de populations) tout en développant des solutions durables aux problématiques qui affectent la population du pays. Ces projets couvrent les besoins humanitaires des populations déplacées et hôtes sur le Tanganyika, le Bandundu, l’Ituri, la Tschopo, les Kivus et désormais les Kasaï.

L’année 20107 a été marquée par l’émergence de crises aigues dans le Tanganyika et les Kasaï impactant plus d’un million de personnes pour cette dernière crise. Fidèle à son engagement d’agir au plus près des populations vulnérables, Solidarités se positionne comme acteur d’urgence avec l’ouverture d’une base à Mbuji Mayi afin de lancer des activités de réponse aux mouvements de populations sur des zones encore non couvertes par les acteurs humanitaires.

La mission :

La mission est composée d’une coordination basée à Goma, d‘un bureau de représentation à Kinshasa et de plusieurs bases opérationnelles sur le territoire (Kalémie, Moliro, Bunia, Aru, Opienge, Bafwasende, Mushie et Mbuji Mayi).

Le volume financier de la mission pour 2018 est d’environ 10 millions d’euros, avec un portefeuille programmatique de 10 projets différents.

DESCRIPTIF DU POSTE

Enjeux et défis spécifiques :

  • Recherche de financements: la mission reste fragile en termes de couverture financière malgré sa taille et il est nécessaire de continuer un plaidoyer bailleur et une recherche active

  • Sécurité : SI est présent dans les endroits difficiles de la RDC et la sécurité, malgré une révision plutôt récente des plans sécu, restera un point central pour le CDM. De plus, le contexte national laisse présager que la sécurité ne va pas s’améliorer sur le terrain. L’analyse sécuritaire est un point essentiel du rôle du Directeur Pays, surtout en RDC où la volatilité du contexte peut entrainer des hausses d’insécurité rapide et imprévisible : Il n’existe pas une seule vision de la sécurité en RDC, mais une multitude de contextes et d’acteurs que le CDM, avec l’appui de son Responsable Sécurité, doit connaître et appréhender

  • Management : si l’équipe de coordination est arrivée il y a moins de 6 mois pour la plupart et est donc très opérationnelle, les bases vont connaître du turn over (Kasaï et Tanganyika) ainsi que la nécessité d’être présent régulièrement

  • Représentation: SI est dans un processus de reconquête d’un espace de représentation avec un activisme fort auprès des partenaires and dans les instances de coordination. Ce travail est fragile et tient évidemment sur le Directeur Pays et son adjoint en priorité.

  • Partenariats : NRC est le partenaire de SI dans le cadre du RRMP et d’un projet ECHO rendant ainsi cette relation primordiale. SI a des partenariats locaux dans le Kasaï (Caritas) et dans le Tanganyika (AMUKA)

L’équipe de coordination étant efficace et expérimentée, le Directeur Pays devra se concentrer sur les aspects qu’il a en propre, tels que cités au-dessus.

La stratégie devra être révisée en aout/ septembre même si elle a été pensée sur deux ans. La plupart des programmes sont plutôt sur les rails niveau timing et qualité, des efforts sont en effet possibles mais le seuil d’alerte est passé.

En outre, l’époque est intéressante pour arriver car beaucoup d’enjeux de financement et d’écriture de projets viendront de passer donnant au nouveau Directeur Pays une vision claire de où en est la mission et de ses priorités.

VOTRE PROFIL

Ce poste est considéré comme particulièrement senior et requiert de justifier des compétences/ expériences suivantes :

  • Expérience significative dans l’humanitaire
  • Expérience significative à des postes similaires
  • Fortes compétences en management d’équipe
  • Fort leadership, capacités à fédérer les équipes autour d’une vision, d’un projet
  • Bonnes capacités d’analyses du contexte et des enjeux
  • Grosse capacité de travail
  • Grosse résistance au stress et capacité à gérer des incidents critiques de sécurité
  • Compétences / Expériences minimales dans la gestion de projet et connaissance du secteur WASH et des mécanismes d’urgence
  • Aptitudes à travailler dans des contextes d’urgences et contexte à sécurité dégradée
  • Connaissance de la zone est un plus

CONDITIONS DE VIE

La vie à Goma est relativement agréable du fait d’un climat stable (20 degrés de moyenne toute l’année), de la disponibilité de nombreux restaurants, de salles de sport et grâce à la proximité du lac. La vie sociale y est assez dense avec bon nombre d’ONG sur place.

Un hôpital moderne a ouvert récemment qui offre de bons services de santé (jusqu’à une limite évidemment).

Il est possible d’avoir une maison ou un appartement relativement facilement à Goma pour le Directeur Pays. Un pack logement et famille ou accompagnant est disponible (familles installées à Gisenyi au Rwanda à quelques minutes de la base de Goma en voiture).

Les limites sont : la criminalité qui sévit et empêche d’avoir une liberté dans ses mouvements (tracking, déplacements en voiture majoritairement), l’absence d’école internationale (disponible à Gisenyi).

SI VOUS OFFRIRA LES CONDITIONS SUIVANTES

Poste salarié : à partir de 3300 euros brut par mois, selon expérience, plus 10% de prime de congés payés versés mensuellement et Per Diem mensuel de 500 dollars.
SI prend également en charge les frais d'hébergement ainsi que les frais de déplacements entre le pays d'origine de l’expatrié et le lieu de mission.

Couverture sociale : L’expatrié(e) bénéficie d’une couverture sociale de qualité permettant de couvrir tous les frais de santé et d’une prévoyance accident incluant les risques de guerre.

Break : En cours de mission, une alternance travail - repos est assurée par des breaks prévus tous les trois mois. Sur la base d’une mission d'un an, l'expatrié prendra un break d’une semaine à 3 et 9 mois de mission (avec une participation de 500 euros versée par SI) ainsi qu'un break de 15 jours à 6 mois de mission (avec une prise en charge du billet d’avion aller et retour entre la mission et le lieu de résidence).

Maintenant que vous avez démontré votre intérêt en étant courageusement allé au bout de cette annonce vous pouvez aller en découvrir plus sur Solidarités International (www.solidarites.org)!

CONTACT

Mano Gaudin, Chargée de Recrutement et Suivi des Expatriés

How to apply:

Vous reconnaissez-vous dans cette description? Si oui, envoyez-nous votre CV et Lettre de Motivation en français. Les candidatures contenant uniquement les CV ne seront pas considérées.

https://emea3.recruitmentplatform.com/syndicated/private/syd_apply.cfm?I...

Solidarités International se réserve la possibilité de clore un recrutement avant la date d’échéance de l’annonce. Merci de votre compréhension.