81 entries found
Sort by: Latest |Relevance
01 Jul 2016 description

61,302 Personnes déplacées du séisme du 12 janvier 2010 vivent encore dans 33 sites d’hébergement, selon un rapport publié le 30 juin 2016 par l’OIM. Les trois (3) communes qui ont la population déplacée la plus importante sont Delmas avec un total de 9,930 familles soit 32,637 personnes, Croix-des-Bouquets, 2,477 ménages soit 10,799 personnes et Léogâne où 1,025 familles ont été dénombrées soit 4,200 personnes. 5 sites par commune ont été aussi recensés.

13 Jan 2016 description

Le Groupe d’Appui aux Rapatriés et Réfugiés (GARR) et la Coordination pour le Développement des 15 Blocs de Canaan (CODE-15 Canaan) ont organisé, le 11 janvier 2016, une conférence de presse autour de la problématique de logement. Lors de cette conférence réalisée dans les locaux du GARR, les conférenciers ont plaidé en faveur d’un programme de logement social pour les familles haïtiennes qui vivent dans des conditions critiques.

13 Jan 2015 description

A l’initiative du GARR et de la plateforme d’organisations Canaan Uni pour le Développement (CUD), une journée de réflexion a été organisée à Canaan, le vendredi 9 janvier 2015, pour commémorer le 5ème anniversaire du séisme du 12 janvier 2010.

04 Dec 2014 description

jeudi, 04 décembre 2014 14:03

Le processus de relocalisation des 450 familles déplacées du camp KID à Christ-Roi entamé le 21 août 2014 par l’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM) de concert avec la mairie de Port-au-Prince, est à sa phase finale. Cependant, des familles estimées à plus de 60 dont les dossiers n’ont pas été retenus, se montrent insatisfaites et réclament une reconsidération de leur situation.

Dans le cadre de ce programme, chaque famille a reçu 20,000.00 gourdes pour payer la location d’un espace d’habitation, a appris le GARR.

11 Nov 2014 description

Le Groupe d’Appui aux Rapatriés et Réfugiés (GARR) s’est vivement préoccupé des violations réalisées à l’encontre des familles du Village Grâce de Dieu, lors d’une opération de démolition des maisons, le 5 novembre 2014. Cet acte perpétré par des agents de l’Unité Départementale de Maintien d’Ordre (UDMO) accompagné des hommes de main, a montré, encore une fois, l’obligation pour les autorités haïtiennes de garantir le droit à la vie des déplacés/es.

11 Dec 2013 description

A l’occasion du 65ème anniversaire de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme, le GARR plaide pour la protection des droits des familles déplacées confrontées à de violentes expulsions forcées. Ces violations graves ne font qu’empirer la situation de ces victimes livrées à elles-mêmes dans les camps d’hébergement, à l’approche du quatrième anniversaire du tremblement de terre.

09 Oct 2013 description

Plusieurs dizaines de déplacées venant des camps de la zone métropolitaine ont gagné les rues, le lundi 7 octobre 2013, date marquant cette année la Journée mondiale de l’Habitat. Un manifeste rappelant les différentes revendications des déplacées accompagné d’un rapport présentant des cas d’expulsions forcées répertoriés entre janvier et septembre 2013 ont été remis au secrétariat de la Primature à l’intention du Premier Ministre Laurent Salvador Lamothe.

09 Oct 2013 description

Le Collectif des Organisations pour la Défense du Droit au Logement a organisé une journée de réflexion à Port-au-Prince, le 4 octobre 2013 dans le cadre de la Journée mondiale de l’Habitat célébrée chaque premier lundi du mois d’octobre. «Batay pou bon jan lojman se batay pou lavi », tel est le thème retenu cette année.

17 Sep 2013 description

The Group of support to repatriated and refugees (GARR) is alarmed at the persistence of the operations of forced evictions against displaced families still living in living in subhuman conditions in the camps. More and more agents of the State, particularly uniformed officers, are involved in these arbitrary acts.

More specifically, GARR condemns the double expulsion operated three days apart, either the 4 and 7 September 2013 against hundreds of displaced families of the earthquake in the camp Christopher and in the Cabaret area.

16 Sep 2013 description

12 septembre 2013

Le Groupe d’Appui aux Rapatriés et Réfugiés (GARR) s’alarme de la persistance des opérations d’expulsions forcées perpétrées à l’encontre des familles déplacées qui vivent toujours dans des conditions infrahumaines dans les camps. De plus en plus des agents de l’Etat, en particulier des policiers en uniforme, sont impliqués dans ces actes arbitraires.

06 Jul 2013 description

Contexte

Suite aux informations reçues autour d’une opération d’expulsion forcée menée au camp Bristout, à Péguy Ville (Zone de Pétion-Ville, à l’est de Port-au-Prince), une équipe du Groupe d’Appui Aux Rapatriés et Réfugiés(GARR) s’est rendue sur les lieux les 6 et 20 juin 2013, afin de recueillir des informations sur ce qui s’était passé.

03 Apr 2013 description

Plusieurs centaines de femmes provenant d’une vingtaine de camps d’hébergement et d’organisations de base de la zone métropolitaine ont marché, le 3 avril 2013, dans les rues de Port-au-Prince à l’occasion de la Journée Nationale des Femmes Haïtiennes. Elles entendaient à travers cette marche, dénoncer leurs mauvaises conditions d’existence dans les camps d’hébergement.

Portant des chapeaux de paille traditionnels, brandissant pancartes et banderoles, les femmes mobilisées exprimaient leur ras le bol tout au long de la marche.

27 Feb 2013 description

Des déplacés/es venant de plusieurs camps de Port-au-Prince se sont massés, le vendredi 22 février 2013, devant le ministère des Affaires Sociales et du Travail (MAST) pour dénoncer l’escalade d’expulsions et toutes sortes de pressions réalisées à leur encontre dans les sites d’hébergement.

25 Feb 2013 description

Le samedi 16 février 2013 à minuit, des bandits lourdement armés ont mis le feu au Camp de déplacés ACRA 2, situé tout près de l’Hôtel Caribe Convention Center à Juvénat dans la municipalité de Pétion-Ville à quelques kilomètres de la capitale haïtienne.

23 Feb 2013 description

Au cours d’une cérémonie organisée par le GARR au Village Solidarité, La Colline, commune de Lascahobas (Centre), le 20 février 2013, des clés ont été remises à une quarantaine de familles vulnérables pour la plupart victimes du tremblement de terre du 12 janvier. Cette initiative du GARR rentre dans le cadre du projet d’ «Appui à la réduction de la vulnérabilité des personnes et communautés affectées par le séisme à la frontière Haïtiano-Dominicaine.»

19 Feb 2013 description

Une cérémonie sera organisée par le GARR, le mercredi 20 février 2013, à Lascahobas pour marquer l’inauguration de 40 maisons construites dans une logique de coopérative de logement d’aide mutuelle à l’intention de familles déplacées et d’autres personnes vivant dans une situation d’extrême.

La construction de ces maisons, d’environ 42 m², rentre dans le cadre d’un projet titré“ Appui à la réduction de la vulnérabilité des personnes et communautés affectées par le séisme du 12 janvier 2010 à la frontière Haiti-République dominicaine”.

28 Jan 2013 description

Des policiers du Commissariat de Port-au-Prince accompagnés d’individus armés de machettes et de marteaux ont détruit les abris des familles déplacées du Camp Famm Koperativ (Femmes coopérative), le 22 janvier 2013. Un homme se trouvant sur le site avait été brutalement tabassé, lors de cette opération réalisée en présence d’un juge de paix.

21 Jan 2013 description

Des dizaines de familles déplacées violemment expulsées de la Place Ste Anne, le 12 janvier 2013, date marquant le troisième anniversaire du séisme, n’ont rien reçu comme allocation avant leur expulsion, selon des témoignages recueillis par le GARR.

Plusieurs rendez-vous proposés par la mairie de Port-au-Prince pour leur remettre l’allocation de 20,000 gourdes promises, sont restés vains, ont confié des victimes.

18 Jan 2013 description

Une délégation issue de plusieurs organisations dominicaines engagées dans la lutte pour le respect du droit au logement au niveau local et international, poursuit des échanges depuis bientôt une semaine avec des familles déplacées et des organisations partenaires haïtiennes dont le Collectif pour la défense du droit au logement.

21 Mar 2012 description

L’incendie qui s’était déclaré dans la nuit du vendredi 16 au samedi 17 mars 2012 au Camp du Mausolée tout près du Palais national serait d’origine criminelle, selon des déplacés-es victimes.

« Il était 2 heures du matin quand l’incendie a éclaté et nous avions respiré une odeur de gazoline et entendu des pas rapides. Mais malheureusement nous n’avions pu identifier personne. », a confié un chef de famille déplacée qui a requis l’anonymat.