8 entries found
Sort by: Latest |Relevance
04 Sep 2018 description

Financial requirements for strengthening resilience in the Lake Chad Basin – methodological approach

Besoins financiers liés au renforcement de la résilience dans le bassin du lac Tchad : approche méthodologique

BUDGET NOTE CAMEROON

22 Jun 2016 description

We, the Governments of Nigeria, Cameroon, Chad and Niger, with the support of technical and financial partners gathered in Abuja, Nigeria, on 6 to 8 June 2016 within the framework of the Regional Protection Dialogue on the Lake Chad Basin, hosted by the Federal Government of Nigeria, with the technical facilitation of the United Nations High Commissioner for Refugees (UNHCR) to discuss the most urgent protection risks in the Lake Chad Basin resulting from the conflict-induced crisis;

22 Jun 2016 description

Nous, les Gouvernements du Nigeria, du Cameroun, du Niger et du Tchad avec le soutien des Partenaires Techniques et Financiers, réunis à Abuja au Nigeria du 6 au 8 juin 2016, dans le cadre du Dialogue Régional sur la Protection dans le Bassin du Lac Tchad, organisé par le Gouvernement de la République Fédérale du Nigeria, avec l’appui technique du Haut Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés (HCR), pour discuter des risques de protection les plus urgents résultant de la crise causée par le conflit en cours dans le Bassin du Lac Tchad ;

31 May 2016 description

I. Contexte

Depuis le début de la crise au Nigeria voisin qui oppose la secte Boko Haram au gouvernement du Nigeria avec ses alliés, plus de 100,000 personnes se sont déplacés pour rechercher refuge soit à l’intérieur du territoire Nigérian soit dans les pays voisins que sont le Tchad, le Cameroun et le Niger. Selon le HCR à la date 27 juin 2016, 56,921 réfugiés sont installés à Minawao avec 34,814 enfants dont 17,300 filles et 17,512 garçons. Au vu de ces chiffres, 60,08% des refugiés nigérians à Minawao seraient des enfants.

08 Oct 2012 description

Conclusions principales

Cette ‘Joint Assessment Mission’ (JAM) qui est la sixième du genre depuis l’arrivée des réfugiés centrafricains (2005) et tchadiens (2008) au Cameroun avait pour objectif de faire une évaluation de leur situation actuelle en termes de sécurité alimentaire et d’autosuffisance.

Pour les Réfugiés centrafricains

• 55% des ménages centrafricains sont en insécurité alimentaire, dont 18% dans sa forme sévère et 37% dans sa forme modérée. Ces résultats sont très voisins lorsqu’on passe des ménages assistés aux ménages non assistés.

31 May 2012 description

Conclusions principales Cette ‘Joint Assessment Mission’ (JAM) qui est la sixième du genre depuis l’arrivée des réfugiés centrafricains (2005) et tchadiens (2008) au Cameroun avait pour objectif de faire une évaluation de leur situation actuelle en termes de sécurité alimentaire et d’autosuffisance.
Pour les Réfugiés centrafricains • 55% des ménages centrafricains sont en insécurité alimentaire, dont 18% dans sa forme sévère et 37% dans sa forme modérée. Ces résultats sont très voisins lorsqu’on passe des ménages assistés aux ménages non assistés.

31 Jan 2010 description

I. RESUME EXECUTIF

Les réfugiés centrafricains (Mbororos, Gbaya et autres) affluent au Cameroun depuis l'année 2005 jusqu'à ce jour. Le dernier recensement/enregistrement du HCR d'octobre 2009 indique qu'ils sont installés dans 72 sites ou villages dont 33 dans l'Adamaoua et 39 à l'Est.