A look at the ideas and projects we're working on as we strive to grow and improve ReliefWeb.

ReliefWeb fait un pas de plus vers le multilinguisme

By Andy Footner

Les récents visiteurs du site mobile de ReliefWeb auront remarqué un nouvel outil... Un sélecteur de langue est maintenant disponible dans le coin supérieur droit du site.

Cliquez dessus, et vous verrez trois options après l'anglais : espagnol, français et russe.

Il faut préciser que cet outil ne permet pas de traduire le contenu du site (la traduction de quelque 650 000 rapports de l'anglais vers trois autres langues mériterait une annonce beaucoup plus importante… par ailleurs c'est aux fournisseurs de contenu original de le faire). Les documents, offres d'emploi et de formation apparaissent toujours dans leur langue d'origine, mais l'interface du site a été traduite, ce qui devrait faciliter l'accès aux 10% du contenu qui sont en français et aux 7% qui sont en espagnol.

La proportion de contenu en français et en espagnol sur le site web de ReliefWeb représente quasiment le double du nombre de visiteurs qui parlent ces langues. La traduction de l'interface est donc une étape pour faciliter l'accès au contenu et rendre le site accessible à un plus grand nombre d'utilisateurs dans la communauté humanitaire.

Les francophones représentent une part importante de la communauté humanitaire en raison du grand nombre de pays et d’organisations humanitaires francophones. Avec la traduction de l'interface, il s’agit d’ouvrir davantage le contenu en français à ce vaste public.

La plupart du contenu en espagnol, lui, se trouve également sur la plateforme Redhum, qui fonctionne avec l'API de ReliefWeb. En ajoutant une interface en espagnol au site mobile, il est possible de trouver toutes les informations provenant de Redhum ainsi que d'autres rapports sur différentes crises et régions du monde.

Bien que tous les membres de l'équipe de ReliefWeb parlent couramment l'anglais, bon nombre d'entre eux parlent aussi le français et l'espagnol (parfois comme langue maternelle), ce qui nous permet de sélectionner davantage de contenu et de présenter ce dernier changement.

Quelques limites

Désolés si cette section devient maintenant un peu technique... mais nous devons souligner certaines limites. Comme nous l’avons indiqué précédemment, le contenu n'est pas traduit, seulement l'interface l’est (c’est-à-dire le contenu du menu, la barre de recherche, le pied de page et la plupart des étiquettes). Les documents traduits et disponibles sur le site ont été envoyés par nos fournisseurs de contenu, qui rédigent parfois des versions des rapports en plusieurs langues. Pour l'instant, les noms des catastrophes ne sont pas traduits non plus. En moyenne, une ou deux nouvelles catastrophes sont ajoutées au site ReliefWeb chaque semaine, mais nous n'avons pas encore mis en place un système permettant aux éditeurs de proposer des traductions en temps réel. Il est possible que nous le fassions plus tard.

Par ailleurs, nous ne traduisons que les noms de certaines organisations, celles avec des variantes de leurs noms espagnols qui sont utilisés dans Redhum. La traduction des noms des organisations est compliquée en raison de la prolifération des acronymes et des noms officiels : OCHA, par exemple, est OCAH en espagnol et BCAH en français. Inclure les noms des organisations dans différentes langues fait partie de nos plans, mais encore une fois, cela n'a pas encore été mis en œuvre.

Une autre limitation de la traduction est que la recherche de mots-clés ne fonctionne qu'en anglais. En tapant “Tchad”, par exemple, vous n'obtiendrez pas les pays étiquetés “Chad”, mais comme le mot est présent dans la plupart des rapports français relatifs à ce pays, il produira des résultats similaires. Cependant, la recherche d'informations sur un pays non francophone produira beaucoup plus de résultats en utilisant, par exemple, “ Japan” au lieu de “Japon”.

En projet

Ceci n'est qu'une première étape. Nous espérons ajouter bientôt l’arabe et le chinois. Afin d’améliorer le site mobile, nous prévoyons déjà de traduire les noms des catastrophes ainsi que des sources d’information.

Lorsque nous aurons testé ces changements sur le site mobile, nous aimerions faire les mêmes modifications sur le site principal. Le site mobile est très léger et a peu de fonctionnalités, donc le rendre multilingue a été relativement rapide. Il sera par contre plus compliqué d'apporter les mêmes modifications au site principal, alors faites-nous savoir si vous pensez que c'est une priorité.

Vos commentaires sont toujours les bienvenus, alors n'hésitez pas à nous contacter, en anglais, espagnol, français ou russe !

Traduit et adapté de l'anglais par Véronique Durroux-Malpartida

Previous article
30 Apr 2019
ReliefWeb hit a new record in 2018
Next article
17 Jul 2019
Found in translation