topics icon

Humanitarian crisis in Kasai region, DR Congo/Crise humanitaire dans la région des Kasaï

Since August 2016, some 1.3 million people in the Kasais have been displaced within the DRC by the violence that has grown out of a locally-rooted conflict, while another 30,000 have fled to Angola.

The Kasai region is one of the DRC’s poorest, and usually far off the radar of politicians and diplomats in the distant capital, Kinshasa. In April 2016, tensions rose between the national government and the local Kamuina Nsapu militia, named after a hereditary chief in Kasai-Central province. After the chief, some of his followers and several members of the security forces were killed on 12 August 2016, violence broke out, pitting the militia against national government forces. Fighting rapidly spread from Kasai-Central to neighbouring Kasai, Kasai-Oriental, Lomami and Sankuru provinces (ICG, 21 Mar 2017).

More than 1.3 million people have been displaced by the violence in the Kasai Region since August 2016, and over a third of IDPs in DRC are in the Kasai provinces. The emergency is a crisis of protection as civilian populations are the first victims. Although official figures are hard to come by, dozens of deaths, burning of homes, school and medical facilities are reported every week by various local sources (OCHA, 22 Jun 2017).

Living conditions in the three Kasai provinces remain precarious, with 42% of households experiencing food insecurity, according to a recent WFP/Food Security Cluster survey. Some displaced persons are also at increased risk of epidemics; for example, a cholera outbreak was reported in Bukama Territory, in Haut Lomami Province, in May. In Angola’s Lunda Norte Province, humanitarian assistance is under way for some 23,500 Congolese who fled the region to seek refuge across the border (OCHA, 31 May 2017).

UNICEF estimates that more than one in 10 children of primary-school age in the region has had their schooling interrupted as a result of violence. More than 600 schools damaged in attacks and 150,000 children in Greater Kasai region need emergency support to continue (UNICEF, 9 June 2017).

Crise humanitaire dans la région des Kasaï en République démocratique du Congo

Depuis août 2016, environ 1,3 million de personnes ont été déplacées dans la région des Kasaï à la suite d’un conflit opposant forces étatiques et pouvoir local, tandis quelque 30 000 réfugiés ont fui vers l’Angola.

Depuis avril 2016, un conflit local au Kasaï Central, une région pauvre et éloignée des autorités centrales de Kinshasa, a opposé un chef coutumier au gouvernement national. Les origines de cette urgence complexe dans la région des Kasaï remontent au 8 août 2016 lors du soulèvement violent de la milice locale Kamwina Nsapu et de la mort du chef coutumier. Depuis, la crise s’est propagée aux provinces du Kasaï, Kasaï Oriental, Lomami et Sankuru, avec des attaques répétées de la milice contre les symboles du pouvoir central, ainsi que des confrontations violentes entre cette milice et les forces de sécurité nationales (ICG, 21 Mar 2017).

Depuis août 2016, plus d’1,3 million de personnes ont été déplacées par la violence dans les Kasaï, et plus d’un tiers des déplacés internes de la RDC se trouvent dans la région. L’urgence reste avant tout de faire face à une grave crise de protection, dont les populations civiles sont les premières victimes. Bien que les chiffres officiels ne soient pas toujours disponibles, des centaines de morts et d’incendies d’habitations ou d’infrastructures scolaires et médicales sont signalés chaque semaine par diverses sources locales.

Malgré les efforts déployés par la communauté humanitaire, les conditions de vie des populations dans la les trois Kasaï demeurent précaires, avec 42% des ménages enquêtés en insécurité alimentaire selon le PAM/Cluster sécurité alimentaire. Certains déplacés sont aussi exposés à des risques accrus d’épidémies, comme par exemple dans la Province du Haut-Lomami où une flambée de choléra a été déclarée en mai dernier dans le territoire de Bukama. Par ailleurs, la réponse se met en place pour les 23 514 congolais ayant fui la région des Kasaï pour trouver refuge en Angola (Province du Lunda Norte) (OCHA, 31 mai 2017).

Selon l’UNICEF, plus d’un enfant sur dix en âge d’aller à l’école primaire dans le Grand Kasaï a eu sa scolarité interrompue d’une manière plus ou moins longue suite aux violences. Plus de 600 écoles endommagées lors des attaques et quelque 150 000 enfants dans le Grand Kasaï ont besoin d’une aide d’urgence pour reprendre leur scolarité (UNICEF, le 9 juin 2017).

All Updates on Humanitarian crisis in Kasai region, DR Congo/Crise humanitaire dans la région des Kasaï

Filter results

Organization

Original publication Date

Posting Date

277 entries found
Sort by: Latest |Relevance
23 Jul 2017 description

Contact: Danielle Payant at 703-328-5551 or dpayant@airserv.org

Air Serv has deployed a start up team and Cessna Caravan to Kananga, Democratic Republic of the Congo (DRC), to launch a new program in support of humanitarian organizations working in the region. July 10, 2017 saw the departure of the program’s first passenger flight.

22 Jul 2017 description

3,8 millions de personnes sont désormais déplacées en République démocratique du Congo

(Kinshasa / New York / Genève, 21 juillet 2017) : Le Secrétaire général adjoint aux affaires humanitaires et Coordonnateur des secours d'urgence, Stephen O'Brien, a terminé une mission de quatre jours en République démocratique du Congo (RDC) en demandant au monde « de ne pas oublier la RDC, où des millions de filles, garçons, femmes et hommes souffrent de la violence, de maladies et de la malnutrition ».

21 Jul 2017 description

3.8 million people are now displaced within the Democratic Republic of the Congo

(Kinshasa/New York/Geneva, 21 July 2017): The United Nations Under-Secretary-General for Humanitarian Affairs and Emergency Relief Coordinator, Stephen O’Brien, today wrapped up a four-day mission to the Democratic Republic of the Congo (DRC) by calling on the world “not to forget the DRC, where millions of girls, boys, women and men are suffering from violence, diseases, and malnutrition.”

21 Jul 2017 description
report UN Children's Fund

BLOG – _A première vue, c’est sur des routes paisibles que nous roulons vers Miabi, situé à 35 kilomètres de Mbuyi Mayi, la capitale de la province du Kasaï-Oriental en République Démocratique du Congo (RDC). Je suis en mission dans la région du Grand Kasaï qui est frappée par des violences depuis plusieurs mois déjà. Nous utilisons deux véhicules pour faire la route reliant Mbuyi Maji à Miabi. Nous traversons des petits villages ; la population nous salue.

20 Jul 2017 description

En juin 2016, la République Démocratique du Congo comptait 1,7 million de personnes déplacées. 12 mois plus tard, la RDC est le pays africain le plus affecté par les déplacements internes avec 3,8* millions de personnes. Cette forte augmentation- équivalent à deux fois la population de Bruxelles- est née de violences dans le Kasaï qui ont poussé plus de 1million de personnes à quitter leurs habitations, ainsi que dans le Tanganyika et le Nord-Kivu. Les femmes constituent 52% des personnes déplacées ; les familles d’accueil (87%) constituent le principal type d’hébergement.

20 Jul 2017 description

In June 2016, 1.7 million people were internally displaced in the Democratic Republic of the Congo (DRC). 12 months later, with 3.8* million people, DRC is the African country most affected by internal displacement. This stark increase -twice the population of Brussels- stems from violence in the Kasai region -that forced over 1 million people into displacement- as well as in Tanganyika and North Kivu. Women make up 52% of internally displaced people; host families (87%) represent the main type of housing. 16 of the 26 provinces in DRC host internally displaced people

19 Jul 2017 description

Kinshasa, 19 July 2017 – Within the framework of its change of mode of operations, MONUSCO will close, as from 31st July, five fixed bases in the territories of Walikale, Masisi and Lubero in the North-Kivu, says the Special Representative of the UN Secretary-General in DRC, Maman Sidikou.

Those bases are located in Walikale-centre and Bunyapuri (Territory of Walikale), in Masisi-centre and Nyabiondo (Territory of Masisi) and Luofu (Territory of Lubero).

19 Jul 2017 description

Le chef des affaires humanitaires des Nations Unies, Stephen O’Brien est arrivé hier soir à Kinshasa dans le cadre d’une mission de trois jours qui se terminera vendredi 21 juillet. Ce matin, il s’est entretenu avec le Premier Ministre, le Vice Premier Ministre de l’Intérieur ainsi que le Ministre des affaires humanitaires. Demain, il s’envolera pour l’Est du pays afin de s’enquérir de la situation humanitaire dans les provinces du Nord-Kivu, Sud-Kivu et Tanganyika avant de se rendre dans la région du Kasaï.

19 Jul 2017 description

Kinshasa, 19 juillet 2017 - Dans le cadre de son changement de mode opérationnel, la MONUSCO fermera à partir du 31 juillet cinq bases fixes dans les territoires de Walikale, Masisi et Lubero au Nord Kivu, indique le Représentant spécial du Secrétaire Général de l’ONU, Maman Sidikou.

Il s’agit de bases situées à Walikale-centre et de Bunyapuri (Territoire de Walikale), à Masisi-centre et Nyabiondo (Territoire de Masisi) et à Luofu (Territoire de Lubero).

18 Jul 2017 description

Lors d’une visite de cinq jours en République démocratique du Congo (RDC) du 11 au 16 juin 2017, le Secrétaire général adjoint des Nations Unies aux opérations de maintien de la paix, Jean-Pierre Lacroix, a réaffirmé l’engagement de l’ONU à poursuivre ses efforts pour appuyer la RDC et son peuple.

18 Jul 2017 description

Jean-Pierre Lacroix s’est félicité des « relations suivies et excellentes entre les Nations Unies et les autorités congolaises », tout en réitérant l’appui des Nations Unies à la stabilisation du pays.

16 Jul 2017 description
report UN Radio

Écouter / Télécharger

Le gouvernement congolais réitère son souhait de collaborer avec les enquêteurs de l'ONU pour identifier les responsables militaires et politiques des violences aux Kasaï. Son porte-parole, Lambert Mende l’a affirmé, jeudi 13 juillet, au cours d'une conférence de presse, à Kinshasa:

16 Jul 2017 description
report Caritas

Kikwit, le 14 juillet 2017 (caritasdev.cd) : Caritas Kikwit a distribué du 10 au 12 juillet 2017 des habits et des vivres aux déplacés en provenance du Kasaï. Cette assistance a été rendue possible grâce au fruit de la collecte qu’elle a organisée en leur faveur auprès de la population. « Nous remercions les différentes paroisses de la ville de Kikwit ainsi que quelques particuliers pour cet acte de charité à l’égard de nos frères et sœurs en provenance du Kasaï », indique un communiqué de Caritas Kikwit.

Près de 7.000 déplacés enregistrés

15 Jul 2017 description
report UN News Service

14 juillet 2017 – Le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) s'est dit vendredi profondément préoccupé par la poursuite des violences et des déplacements de civils dans la région du Kasaï, en République démocratique du Congo (RDC).

15 Jul 2017 description

Un père a fui, tout comme 1,3 million de civils, une guerre qu’ils n’auraient jamais imaginée dans la région du Kasai en RDC.

Par: Andreas Kirchhof

IDIOFA, République démocratique du Congo - Bernard*, 25 ans, est un père de famille robuste et en bonne santé. Il a trois enfants. Il ne s’avoue pas vaincu par les aléas de la vie. Toutefois, en ce moment, il se sent complètement perdu.

14 Jul 2017 description

A father is among more than 1.3 million people from the Democratic Republic of the Congo’s Kasaï region fleeing a war that they never expected.

By: Andreas Kirchhof

IDIOFA, Democratic Republic of the Congo – Twenty-five-year-old Bernard* is a strong and healthy father of three. He does not seem like the type to be easily thrown off course by life. But right now, he is at a complete loss.

14 Jul 2017 description

This is a summary of what was said by UNHCR spokesperson William Spindler – to whom quoted text may be attributed – at today's press briefing at the Palais des Nations in Geneva.

UNHCR, the UN Refugee Agency, is greatly alarmed over the violence and continued displacement of civilians from Kasai, a region of the Democratic Republic of the Congo affected by conflict since late 2016. The estimated number of displaced people in Kasai now stands at more than 1.3 million.

12 Jul 2017 description

by Reuters
Wednesday, 12 July 2017 14:02 GMT

KINSHASA, July 12 (Reuters) - The United Nations has identified an additional 38 probable mass graves in Democratic Republic of Congo's central Kasai region, it said on Wednesday, bringing the total to at least 80 since the outbreak of an insurrection last August.

Read more on the Thomson Reuters Foundation

12 Jul 2017 description

Avec 3,8 millions de déplacés internes, la RDC devient le pays africain le plus frappé par les déplacements de population