Criquet pèlerin - Mise à jour 13 février 2013

Report
from Food and Agriculture Organization
Published on 13 Feb 2014 View Original

Persistance d’ une situation préoccupante sur la côte de la mer Rouge et dans la Corne de l’Afrique

La situation relative au Criquet pèlerin continue à être préoccupante le long des deux rives de la mer Rouge, où des résurgences sont en cours en Erythrée, au Yémen et en Arabie saoudite. Des opérations de lutte s’ y poursuivent afin de limiter la formation d’essaims et leur éventuelle migration vers les zones de reproduction printanière de la vallée du Nil et de l’intérieur de l’Arabie saoudite. Une résurgence s’est également développée dans le nord-ouest de la Somalie.

La situation est particulièrement critique en Erythrée et au Yémen, suite aux conditions écologiques favorables qui ont permis plusieurs reproductions successives depuis l’automne. En Erythrée, des bandes larvaires sont présentes sur la côte, au sud et au nord de Massawa. Des groupes d’adultes sont en ponte et les éclosions ont commencé récemment ; davantage de bandes larvaires vont probablement se former qui deviendront des essaims. Malgré les opérations de lutte aérienne et terrestre en cours, les cultures saisonnières sont encore menacées.

Au Yémen, les infestations acridiennes sont essentiellement concentrées sur les plaines côtières septentrionales de la mer Rouge, entre Al Zuhrah et Suq Abs, où de nombreuses bandes larvaires d’une taille petite à moyenne et des groupes d’ailés continuent à se former. Des opérations de lutte terrestre sont en cours mais sont entravées par la présence d’apiculteurs dans la même zone. De bonnes pluies sont tombées récemment, ce qui devrait permettre aux conditions écologiques de rester favorables. Des infestations ont été également signalées sur la côte méridionale, près d’Aden, où les opérations de terrain sont limitées par l’insécurité.

En Arabie saoudite, les opérations de lutte aérienne et terrestre se poursuivent dans les zones de reproduction le long de la côte centrale et méridionale de la mer Rouge, entre Lith et Jizan, où des bandes larvaires et des groupes d’adultes sont présents. Les criquets continuent à progresser vers la côte septentrionale, atteignant quasiment Al Wajh. Il y a eu de nouvelles signalisations d’essaims matures près de Taif, de la Mecque et au nord d’Umm Lajj, où des groupes d’adultes sont en ponte près de Yenbo.

Au Soudan, des opérations de lutte terrestre et aérienne se poursuivent contre des bandes larvaires sur la côte méridionale et centrale ainsi que dans le nord-est, près de Tomala. Des opérations similaires ont également été réalisées contre des groupes denses d’adultes grégaires, dont certains en ponte, dans deux champs de blé irrigué de la vallée du Nil, près d’Abu Hamed.

Dans la Corne de l’Afrique, des bandes larvaires des derniers stades ainsi que de nouvelles éclosions ont été signalées sur les plaines côtières nord-ouest dans le nord de la Somalie, entre Lughaye et Silil. On s’attend à les opérations de lutte commencent sous peu pour limiter la possible formation d’essaims et leur migration vers le plateau central, l’est de l’Ethiopie et Djibouti. Jusqu’à présent, de petits groupes matures et de petits essaims sont apparus dans des parties de Djibouti, où ils se sont dispersés. Des adultes ont été signalés dans les zones adjacentes de l’est de l’Ethiopie.

Tous les efforts sont requis pour suivre attentivement la situation et réaliser les nécessaires opérations de lutte.