L’ONU et ses partenaires lancent des plans de réponse humanitaire pour 52 millions de personnes en 2014

Report
from UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
Published on 16 Dec 2013

(Genève, 16 décembre 2013): En 2014, les organisations humanitaires auront pour but d’atteindre 52 millions de personnes avec de l’aide, et leurs plans de réponse combinés demanderont un financement de 12.9 milliards de dollars américains.

Les crises complexes en Syrie et dans les pays voisins, mais aussi aux Philippines et au Yémen, ont déplacés ou affectés 35 millions d’hommes, de femmes et d’enfants qui ont besoin d’aide d’urgence, de protection et de services de bases pour être soutenus quotidiennement. La crise prolongée en République centrafricaine s’est détériorée et constitue une urgence humanitaire majeure avec plus d’un demi-million de personnes déplacées et la moitié de la population du pays ayant besoin d’aide d’urgence.

« J’ai vu des personnes dans des situations désespérées en République centrafricaine, au Yémen, dans les parties dévastées par le typhon aux Philippines et dans beaucoup d’autres pays que j’ai visité cette année. Il est extrêmement difficile de traduire par des mots leur désespoir, mais également leur dignité avec laquelle ils font face aux situations les plus douloureuses et difficiles,” a dit la Coordinatrice des secours d’urgences et Secrétaire générale adjointe aux affaires humanitaires, Valerie Amos, en lançant les plans de réponses humanitaires à Genève aujourd’hui. « Nous comptons sur le soutien continu de nos partenaires au moment même où nous nous attelons à sauver des vies et soutenir des millions de personnes prises dans ces crises. »

Les plans de réponses humanitaires pour 17 pays ont été lancés, y compris les plans combinés pour la Syrie et les pays voisins, mais la totalité des besoins humanitaires pour 2014 n’est encore pas connue. Les plans pour le Sahel seront lancés au début de l’année prochaine.

«Ce qui est déjà clair c’est que 2014 sera une année difficile pour tous. De manière globale, les niveaux de déplacements forcés se rapprochent de données record. Il est crucial que les organisations humanitaires soient en position de répondre, » a souligné le Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, António Guterres.

Le financement des appels a atteint un record cette année de 8 milliards de dollars américains, dépassant le record précèdent de 7.2 milliards de dollars en 2010. Malgré la générosité des donateurs et des individus, les appels sont seulement financés à hauteur de 60 pourcent.

« En regardant en direction de 2014, nous restons extrêmement préoccupés par le fait que les appels de 2013 soient encore sous-financés et que cela ralentisse le relèvement de millions de civils. Des secteurs clés tels que la protection des civils, les droits de l’homme, le relèvement économique, la reconstruction des infrastructures et l’éducation reçoivent moins que 2.5 pourcent du financement total. Alors même que de meilleurs investissements dans ces secteurs maintenant assureraient une réponse holistique et aideraient des millions de personnes à reconstruire leur vie sur le plus long terme, » a dit Jasmine Whitbread, Directrice exécutive de Save the Children, représentant également les consortiums d’ONGs.

Un total de 568 organisations d’aide participe avec des projets en Afghanistan, République centrafricaine, République démocratique du Congo, Haïti, Myanmar, Territoire palestinien occupé, Philippines, Somalie, Soudan du Sud, Soudan, plan combiné pour la Syrie et les pays voisins et Yémen.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs:

To learn more about OCHA's activities, please visit http://unocha.org/.