Kinshasa appelé à assister les rescapés du naufrage du lac Albert

Report
from Radio Okapi
Published on 25 Mar 2014 View Original

Environ 113 réfugiés congolais ont été tués et plus de 40 autres ont survécu au naufrage d’un bateau survenu samedi sur le lac Albert, selon un dernier bilan communiqué mardi 25 mars à Radio Okapi par un officier de renseignements ougandais sous le sceau de l’anonymat. Trois jours après ce drame, les autorités de la chefferie de Watalinga (Nord-Kivu) ont appelé, mardi 25 mars, le gouvernement à apporter assistance aux rescapés et aux familles des victimes.

Près 250 réfugiés congolais avaient embarqué à bord de ce bateau commercial. Certains corps en état de décomposition avancée ont été enterrés en Ouganda. Mwami Sambili de la chefferie de Watalinga d’où sont originaires la majorité des victimes s’organise de son côté, sans beaucoup de moyens, pour enterrer les corps ramenés en RDC.

«C’est au niveau local que nous nous sommes efforcés d’envoyer une délégation d’aller prendre les corps au niveau de l’Ouganda et nous avons organisé les obsèques. On n’a pas de moyens maintenant pour soulager les familles éplorées», a indiqué ce chef local.

La société civile de l’Ituri dénonce ce qu’il considère comme l’indifférence du gouvernement face à ce drame. Le président de cette structure, Maitre Jean-Bosco Lalo l’a déclaré à Radio Okapi:

«Nous pensons qu’il faut encore quelques heures pour qu’il se prononce par rapport à l’assistance à apporter aux familles des disparus. Le gouvernement doit se sentir responsabiliser dans tout ce qui est arrivé. On ne peut pas laisser mourir plus de 100 personnes de façon inaperçue. Ce sont des humains.»

Cette organisation citoyenne a également invité l’exécutif national à décréter un deuil national en mémoire de ces réfugiés congolais qui retournaient au pays après plusieurs années passées dans un camp ougandais.

Joint par Radio Okapi, le ministre des Affaires sociales et Humanitaires, Charles Nawej Mundele, a promis de se prononcer dans les heures qui suivent.

Radio Okapi:

Copyright Radio Okapi