Renforcer le partage d’informations sur l’insécurité alimentaire au Sénégal

Report
from ACTED
Published on 03 Feb 2017 View Original

Le projet ECHO 2016, développé dans la région de Matam, au nord-est du Sénégal, a permis une coordination entre ACTED et ses partenaires pour mener une recherche approfondie sur les méthodes d’identification.

CORRIANS, un collectif pour le renforcement de la réponse à l’insécurité alimentaire et nutritionnelle au Sénégal

Le CORRIANS a été créé en 2015 par ACTED, ACF-Espagne, la Croix Rouge Sénégalaise et le Centre d’Etude et de Coopération Internationale (CECI) avec l’appui de la DG ECHO de la Commission Européenne. L’objectif est de renforcer leur collaboration technique pour améliorer la qualité de leurs interventions et leur impact. Cette initiative permet de développer leur capacité de plaidoyer envers les autres acteurs de la sécurité alimentaire et nutritionnelle comme les ONG, bailleurs ou gouvernement.

Le CORRIANS est en lien avec d’autres collectifs ou alliances formés de diverses ONG présentes dans cinq pays : la Mauritanie, le Mali, le Burkina Faso, le Niger et le Tchad.

Ce travail entre partenaires permet la mutualisation des expériences de chaque structure et de chaque pays, une meilleure visibilité, une recherche de fonds commune, ainsi que des leviers pour le plaidoyer.

Le deuxième atelier de concertation inter-alliances à Dakar

Un atelier de partage et de capitalisation des expériences entre partenaires s’est tenu du 5 au 7 décembre 2016 à Dakar. Il a rassemblé des représentants des membres des six alliances, des institutions de l’Union Européenne telles qu’ECHO et la délégation de l’Union Européenne au Sénégal, des agences des Nations Unies telles que l’UNICEF, le PAM et la FAO, et des bailleurs bilatéraux tels que la coopération belge au Sénégal.

Cinq sujets principaux ont été abordés par les membres tels que : la présentation des objectifs du travail inter-alliances, les stratégies de plaidoyer des alliances et le rapprochement des méthodes d’identification pour une meilleure articulation entre urgence et protection sociale.

L’identification des ménages vulnérables

Les méthodologies de ciblages utilisées par le CORRIANS et le gouvernement ont fait l’objet d’une recherche approfondie menées par les membres du CORRIANS dans le cadre du projet ECHO en 2016, dans la région de Matam. La méthodologie d’analyse de l’économie des ménages (HEA) est utilisée par le CORRIANS et permet d’obtenir des données de base sur les moyens d’existence des ménages répartis en quatre catégories socio-économiques et de sélectionner de manière participative les bénéficiaires de programmes d’assistance. D’un autre côté, le Gouvernement du Sénégal développe et utilise le Registre National Unique (RNU), base de données des ménages pauvres au Sénégal et souhaite en faire un outil au service de tous les acteurs de l’aide au Sénégal, agences gouvernementales aussi bien que partenaires d’intervention. L’étude a permis de comparer les deux méthodologies d’un point de vue théorique et opérationnel, et d’analyser les taux de recoupement HEA/RNU, avec pour objectif d’élaborer une méthodologie combinant les points forts des deux approches et d’émettre des recommandations pour l’amélioration et la création de synergies entre HEA/RNU.

Pour plus d'informations sur l'analyse de l'économie des ménages (HEA) cliquez ici