La malnutrition et l’insécurité alimentaire, une menace en milieu rural au Sénégal

Report
from UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
Published on 19 Jun 2013

(Dakar, 19 juin 2013): Le Coordonnateur Humanitaire Régional des Nations Unies pour le Sahel, Robert Piper vient d'achever une visite à Diourbel pour évaluer les besoins humanitaires et les activités d'intervention en cours. M. Piper a visité un centre de réhabilitation nutritionnelle et a rencontré les autorités locales ainsi que les bénéficiaires des programmes de distribution alimentaire ciblée et de nutrition.

Diourbel a été l'une des régions les plus touchées par la crise nutritionnelle en 2012. La situation nutritionnelle reste préoccupante à Diourbel, où une hausse de 50% des admissions de la malnutrition aiguë sévère (MAS) en Avril (de 444 enfants atteints de SAM admis en Mars à 657 en Avril) a été signalée. «La malnutrition et l'insécurité alimentaire restent une menace bien réelle dans la zone rurale au Sénégal. Heureusement, le gouvernement reconnaît aussi cette réalité et a donné à cette question la priorité qu'elle mérite », a déclaré M. Piper.

Au début de ce mois, M. Piper a rencontré le Premier Ministre du Sénégal, M. Abdoul Mbaye, pour discuter de l'aide fournie aux populations vulnérables du pays, en particulier les familles touchées par l'insécurité alimentaire et les enfants souffrant de malnutrition. Il prévoit de rencontrer d'autres autorités gouvernementales sénégalaises.

« Au Sénégal, aujourd'hui, dans des endroits comme Diourbel, la communauté humanitaire travaille avec le Gouvernement, main dans la main, pour briser une fois pour toute ces cycles de crises», a ajouté M. Piper. On estime que plus de 128.500 personnes sont encore dans l'insécurité alimentaire au Sénégal. À ce jour, le pays n'a reçu que 32 pour cent des FCFA 26 milliards (52 millions de dollars) requis.

Le Coordonnateur Régional Humanitaire demeure très préoccupé par la situation dans la région du Sahel où les crises alimentaires récurrentes associées au conflit du Mali réduisent la résilience des ménages les plus vulnérables. Les partenaires humanitaires estiment que plus de 11,4 millions dans la région du Sahel ont besoin d'aide alimentaire d'urgence.

La situation de la sécurité alimentaire et nutritionnelle devrait rester critique au cours de la période de soudure. La communauté humanitaire a lancé un appel pour 1,7 milliard de dollars pour aider des millions de personnes dans le besoin cette année dans la région du Sahel. L'appel est financé seulement 36 pour cent. 70 pour cent des ressources sont consacrées à la nutrition et aux réfugiés. Mais l'agriculture n'a reçu que 12 pour cent des fonds nécessaires. Les autres priorités comprennent des programmes de santé, d'eau et d'assainissement. Plus de financement est nécessaire pour aider les communautés vulnérables à se remettre plus rapidement.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs:

To learn more about OCHA's activities, please visit http://unocha.org/.