West Africa Key Message Update, April 2017: Les besoins d’assistance humanitaires demeurent élevés au nord-est du Nigeria

Report
from Famine Early Warning System Network
Published on 20 Apr 2017 View Original

Key Messages

  • Dans le nord-est du Nigeria, l’amélioration localisée des conditions sécuritaires favorise le retour de déplacés dans les capitales des Local Gouvernent. La fourniture d'aide humanitaire a considérablement augmenté dans le nord-est, mais une grande partie de la population continue de faire face à l’insécurité alimentaire de niveau Crise (Phase 3 de l’IPC). Les zones accessibles les plus touchées sont confrontées à une insécurité alimentaire aiguë d'Urgence (Phase 4 de l’IPC) avec un risque accru de niveaux élevés de malnutrition aiguë et d'excès de mortalité. Les zones moins accessibles, particulièrement dans l’Etat de Borno, sont susceptibles d'avoir des conditions similaires ou pires, et font face à un risque élevé de Famine (Phase 5 de l’IPC) en 2017.

  • La majorité de la région de l'Afrique de l'Ouest restera en situation Minimale (Phase 1 de l’IPC) jusqu’en septembre 2017 grâce au bon niveau de production pour toutes les cultures (supérieures à la moyenne de 17 pour cent pour les céréales), au bon niveau des stocks ménages, au bon approvisionnement des marchés avec des prix stables voir en baisse facilitant ainsi l’accès, et à la mise en œuvre des stratégies habituelles de moyens d’existence.

  • Cependant, au nord du Mali et dans le bassin du Lac Tchad, l’insécurité civile continue de perturber le fonctionnement des marchés. Aussi, la dépréciation continue Naira continue de maintenir une tendance haussière des prix des denrées aux Nigeria de limiter les opportunités de vente de bétail et de produits de rentes des pays sahéliens vers le Nigeria.

  • Des niveaux d’insécurité alimentaire Stress (Phase 2 de l’IPC) s’observent dans l’ouest et l’est de la zone agropastorale en Mauritanie du fait des faibles productions agricoles et de la vente élevée de bétail, au Niger dans la zone pastorale en raison des déficits de productions pastorales et la baisse générale de la demande de bétail. Ces niveaux seront atteints entre juin et septembre au Mali dans les zones de riz de submersion de Mopti, Tombouctou, Gao et dans le Sahel occidental et la zone des lacs de Goundam du fait des baisses importantes de production.

  • L’insécurité alimentaire de niveau Crise (Phase 3 de l’IPC) pourraient s’observer dans la région de Diffa au Niger où la crise sécuritaire persiste et perturbe le fonctionnement normal des marchés et les principaux moyens d’existence, et dans les régions du Lac et de Borkou-Ennedi-Tibesti (BET), dans la Tandjilé, dans le Bahr El Gazal (BEG), et le Wadi Fira au Tchad du fait de la baisse importante des revenus.