Afrique de l’Ouest et du Centre: Aperçu humanitaire hebdomadaire (25 avril – 1 mai 2017)

Infographic
from UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
Published on 02 May 2017

RÉPUBLIQUE CENTRAFRICAINE
APPEL POUR UN FINANCEMENT URGENT ALORS QUE LA CRISE EMPIRE
Le 28 avril, les représentants régionaux d’agences des Nations Unies et d’ONG ont appelé le monde à ne pas négliger la République centrafricaine où la récente recrudescence de la violence a déraciné 884 276 personnes, soit environ un cinquième de la population. Le conflit a aggravé la faim et la malnutrition et empêché l'aide d'atteindre les personnes dans le besoin. Près de la moitié de la population dépend de l'aide humanitaire pour survivre, mais le financement humanitaire a diminué au cours des trois dernières années. Le budget 2017 de 400 millions de dollars pour aider 1,6 million de personnes est jusqu'à présent financé à seulement 10%. Le budget de 2016 a reçu moins de 40% des fonds requis.

RD CONGO
64.5 MILLIONS DE DOLLARS REQUIS; LE CONFLIT DÉPLACE UN MILLION DE PERSONNES
Le 25 avril, les organisations humanitaires ont lancé un appel de 64,5 millions de dollars pour aider 731 000 personnes dévastées par des conflits dans la région du Kasaï. Plus d'un million de personnes ont été déplacées par la violence qui a éclaté en août 2016 lorsque des affrontements ont eu lieu entre l'armée et une milice locale. Des civils ont été tués et ont été victimes de violations, l’éducation a été perturbée et certains centres de santé ont été détruits. La malnutrition pourrait augmenter dans une région connue pour des taux élevés de cette dernière et un système de santé faible. La violence s'est propagée de la province du Kasaï Central aux provinces voisines du Kasaï, du Kasaï Oriental, du Lomami et de Sankuru. Dans la seule province du Kasaï Central, les besoins humanitaires actuels représentent une hausse de 400% de plus que ce qui avait été planifié plus tôt cette année.

LIBÉRIA
ÉTAT D'URGENCE DÉCLARÉ DANS LES RÉGIONS FRONTALIÈRES
Depuis le 23 avril, douze personnes sont mortes d'une maladie inconnue. Les tests se sont révélés négatifs pour Ebola et la fièvre jaune.
Les symptômes comprennent maux de tête, diarrhée, fièvre, vomissements et confusion.
Presque tous les patients ont assisté aux funérailles d'un chef religieux dans le comté de Sinoe, au sud du pays. Des tests de laboratoire supplémentaires sont effectués et les équipes d'intervention rapide ont été réactivées. L'OMS déploie un pathologiste pour faciliter les enquêtes.

NIGER
LES POPULATIONS FACE A UNE PÉNURIE ALIMENTAIRE ET UN DÉFICIT FOURRAGER
Le Niger a lancé un appel de 113 millions de dollars US pour aider les communautés, notamment les agriculteurs et les éleveurs, susceptibles de faire face à une pénurie de nourriture et de pâturage pendant la saison de soudure en cours. Les fonds sont nécessaires pour couvrir les déficits de 43 000 tonnes de céréales, 68 700 tonnes d'aliments pour animaux et 13 000 tonnes de graines.

NIGERIA
LE NOMBRE DE CAS DE MÉNINGITE COMMENCE À DÉCLINER
Le 26 avril, le gouvernement à déclaré dans un communiqué que le nombre de nouveaux cas suspects de méningite signalé a commencé à diminuer alors que les mesures de lutte contre la maladie prennent effet. Quelque 628 nouveaux cas ont été signalés dans la semaine du 17 avril, contre 1 935 la semaine précédente.
Au total, 9 646 cas suspects et 839 décès ont été enregistrés dans 23 états.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs:

To learn more about OCHA's activities, please visit http://unocha.org/.