OCHA Niger – Inondations (16 juin 2017) Flash Update 1

Report
from UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
Published on 16 Jun 2017

Aperçu de la situation

  • Les pluies diluviennes qui se sont abattues sur Niamey les 13 et 14 juin ont causé la mort de onze personnes, la disparition de quatre autres et l’effondrement de 350 habitations selon les estimations provisoires des autorités nigériennes au 16 juin. Ces estimations indiquent que 411 ménages -soit 3 054 personnes- sont sinistrés dans la capitale. Un site a été identifié par les autorités pour la relocalisation temporaire des personnes affectées à Niamey. L’aménagement de ce site nécessite des installations pour assurer l’accès à l’eau, l’hygiène et l’assainissement et la mobilisation de 500 abris d’urgence et 500 kits de biens non alimentaires. Toutefois une évaluation multisectorielle des besoins permettra de mieux cerner les besoins par secteur.

  • Dans la région de Tillabery, les pluies ont fait 3 morts, affecté environ 45 ménages -soit plus de 300 personnes- et causé la destruction de 45 maisons, au 15 juin. Des inondations ont été aussi rapportées dans les régions de Maradi et Zinder. L’identification des ménages sinistrés et l’évaluation des dégâts sont en cours dans toutes les régions touchées.

  • Le Gouvernement du Niger, à travers le ministère de l’Action Humanitaire et de la Gestion des Catastrophes, centralise les informations sur l’évolution de la situation. Ces informations permettront de mieux cerner les conséquences des inondations par région.

  • Le ministère travaille avec les partenaires sur le plan de communication et les messages de sensibilisation de masse destinés aux communautés à risque.

  • OCHA poursuit la consolidation des informations sur les stocks d’assistance disponibles au niveau des organisations humanitaires afin de soutenir les efforts du Gouvernement dans la fourniture d’une réponse rapide en cas d’atteinte du seuil d’urgence fixé à 500 ménages affectés par région.

  • Selon les prévisions saisonnières, la pluviométrie de cette année sera supérieure à la normale dans plusieurs localités du Niger. Les régions Tahoua, Tillabery, Dosso, Niamey et une partie d’Agadez seront les plus touchées comme présenté dans la carte ci-dessous.

  • Au regard des prévisions météorologiques, l’estimation des personnes à risque dans les zones inondables est passée de 106 000 (plan de contingence national de 2016) à 157 000 (plan de contingence national de 2017).

  • Il demeure que certains risques sanitaires et surtout ceux liés à des conditions d’hygiène et d’assainissement précaires devraient faire l’objet d’une attention particulière. La période étant propice à leur réapparition et/ou aggravation

  • L’Etat dans le cadre des mesures d’atténuation des risques, prévoit de construire des digues de protection dans les zones riveraines des cours d’eau. Dans les régions où elles existaient déjà (Niamey, Dosso, Tillabéry, Diffa et Agadez), le renforcement de ces digues est en cours.

  • Les inondations de 2016 avaient affecté 145 932 personnes, causé l’effondrement de 16 287 habitats et emporté 38 352 têtes de bétail selon les autorités nigériennes. Par ailleurs, elles avaient fait 40 morts et 49 blessés. Les fonds engagés dans l’assistance à ces personnes sont estimés à environ deux millions de dollars selon les mêmes sources.

  • De 2012 à 2016, en moyenne, 210 000 personnes sont annuellement affectées par les inondations au Niger. Pour les pertes en vies humaines, une moyenne de 50 décès a été enregistrée annuellement durant la période considérée.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs:

To learn more about OCHA's activities, please visit http://unocha.org/.