L’OMS fait une donation au MSP de médicaments, de matériels médicaux et informatiques d’une valeur de 767 millions FCFA pour la réponse aux urgences sanitaires

Report
from World Health Organization
Published on 11 May 2013 View Original

Le Représentant de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) au Niger, Dr Assimawè PANA, a procédé le samedi 11 mai 2013 à la remise officielle au Ministre de la Santé publique (MSP), M. Soumana Sanda d’un lot de médicaments, de matériels médicaux et informatiques d’une valeur de 767.753.469 FCFA.

La donation a été faite au cours d’une cérémonie officielle présidée par le Ministre de la Santé publique, entouré de ses proches collaborateurs et du personnel de l’OMS au Niger. Dans son allocution, le Dr PANA a d’abord transmis au Ministre de la Santé, les chaleureuses salutations de la Directrice générale et du Directeur régional de l’OMS, qui se félicitent des excellentes relations de coopération qui existent entre le Niger et l’OMS. Il a ensuite indiqué que cette donation s’inscrit dans le cadre de l’engagement renouvelé de l’OMS à « accompagner le Niger dans l’organisation de la prévention et la riposte à toutes les situations d’urgences sanitaires ».

Le Niger, a-t-il dit, est un pays qui fait face souvent à des défis liés à la répétition d’épidémies de choléra, de rougeole, de paludisme et de méningites auxquelles s’ajoutent des crises nutritionnelles quasi-récurrentes et les conséquences liées aux inondations. Le Représentant de l’OMS a aussi évoqué l’afflux de refugiés maliens et retournés nigériens, suite au conflit au Nord-Mali, dont les impacts sanitaires constituent des défis additionnels. Il a ajouté que toutes ces situations de crises ont un « impact négatif sur la santé des populations particulièrement celle des enfants de moins de 5 ans et de leurs mères, mettant en péril les efforts déployés pour l’atteinte des OMD 4 et 5 ».

C’est donc pour « parer à ces épidémies récurrentes, ces inondations et urgences qu’ il est important de disposer de ressources adéquates pour une prévention ainsi qu’une riposte efficace et efficiente à tous les niveaux de la pyramide sanitaire », a souligné le Dr PANA.

La donation de l’OMS est constituée de 20 kits choléra pour le traitement de 100 cas sévères et 400 cas modérés, 10 tentes pour la mise en place des centres de traitements du choléra, 6 000 tests de diagnostic rapide du choléra,3 kits sanitaires d’urgence pour la prise en charge des maladies courantes pour une population de 10.000 personnes pendant 3 mois, 4 ensembles de kits de santé de la reproduction ainsi que 2 kits traumatologiques pour la prise en charge de 100 blessés graves. Pour la lutte contre le paludisme, l’OMS a fourni un lot de 45 000 traitements de combinaisons thérapeutique à base d’artémisinine (ACT), 22 500 tests de diagnostic rapide du paludisme, 6 000 moustiquaires imprégnées à longue durée d’action. Dans le cadre de la lutte contre la rougeole, le don de l’OMS comporte également un lot de 16 000 doses de vaccins anti rougeoleux.

Enfin, dans le cadre de la prise en charge des complications médicales de la malnutrition aigue sévère au sein des centres de récupération nutritionnelle intensive (CRENI) non appuyés par les autres partenaires, l’OMS a mis à la disposition du Niger un lot de 200 colis de médicaments et matériels médicaux.

« Ce lot de médicaments et matériels permettra aux districts et aux régions sanitaires de mieux planifier et de mieux organiser la riposte aux épidémies, catastrophes et urgences sanitaires » a déclaré le Représentant de l’OMS.

Rappelant l’épidémie du choléra qui a sévi au Niger en 2012 et ayant fait 5285 cas dont 110 décès, le Dr PANA a fait constater que la région de Tillabéri, riveraine du Fleuve Niger, constitue l’épicentre de l’épidémie avec la notification de plus de 90% des cas. Depuis moins d’une semaine, des cas de suspicion de choléra sont encore notifiés dans la région de Tillabéri où le Ministre de la Santé publique a conduit une missionterrain à laquelle le Représentant de l’OMS a pris part, le 9 mai 2013.. Pour aider le Niger à renforcer la surveillance épidémiologique des maladies à déclaration obligatoire dont le choléra dans la région de Tillabéri, le Dr PANA a indiqué que l’OMS offre sept unités informatiques complètes pour la région et ses 6 districts. En réitérant les félicitations de la Directrice générale et du Directeur régional de l’OMS pour l’Afrique, le Dr PANA a loué les efforts du gouvernement nigérien pour l’amélioration de la santé de la population nationale. Il a aussi renouvelé l’engagement de l’OMS à accompagner le Niger dans son élan pour amener le peuple nigérien au niveau de santé le plus élevé possible.

En réceptionnant cette donation, le Ministre de la Santé publique a souligné que cette cérémonie lui offre encore l’occasion de souhaiter la chaleureuse bienvenue au Niger au Dr PANA comme Représentant de l’OMS au Niger et de le présenter à l’ensemble du personnel du MSP et à la population nigérienne.

Parlant de la donation, le Ministre Soumana Sanda a assuré que ce « geste» de l’OMS traduit la volonté de cette Organisation à accompagner le Ministère de la Santé publique dans la mise en oeuvre de son Plan de Développement Sanitaire (PDS) 20011-2015, qui fait de l’intensification de la lutte contre les maladies une priorité.

« L’importance de ce geste pour la population et notre département ministériel qui voit ses capacités renforcées pour atteindre les Objectifs qui lui sont assignés n’est point à démontrer » s’est félicité le Ministre de la Santé publique.

Il a indiqué que ce don vient à point nommé car correspondant à la période de l’hivernage, considérée comme la phase de haute transmission du paludisme et aussi favorable à des flambées d’épidémies comme le choléra. Le Ministre de la Santé publique a rassuré que ces médicaments et matériels seront utilisés de « manière rationnelle et judicieuse pour traiter et prévenir la maladie partout au Niger ». Son excellence Monsieur le Ministre de la Santé publique a adressé, au nom du Chef de l’Etat, ses remerciements à l’OMS pour ses multiples appuis, invitant le Représentant de l’OMS à transmettre à la Directrice Générale de l’OMS et au Directeur Régional de l’OMS pour l’Afrique, toute la reconnaissance et la gratitude du Niger.