Crue de la Komadougou : des milliers de personnes à réinstaller et de nombreux besoins non couverts Update No2 du 29 novembre 2013

Report
from UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
Published on 30 Nov 2013

Contexte et faits majeurs

Environ 11 448 nouvelles personnes reparties dans 13 villages dans les communes de Chétimari, Diffa et Gueskérou, dans le département de Diffa, ont été touchées par des inondations liées à la crue de la Komadougou, portant à 15 086 le nombre total de personnes affectées depuis le début des inondations le 04 novembre, dont 3 638 dans le Département de Mainé-Soroa.

Bien que les eaux aient baissé de 18 cm par rapport à leur niveau historique de 494 cm atteint mi-novembre, le niveau actuel de 476 cm reste de 14 cm au-dessus du seuil d’alerte qui est de 449 cm.

Une vingtaine d’autres villages est à risque. Des sites de rélocalisation définitifs des personnes sinistrées qui vivaient sur des terres inondables, ont été identifiés dans les communes de Chétimari, Diffa et Gueskérou. Au-delà donc de l’assistance d’urgence à apporter à ces familles sinistrées, cette réinstallation exige la construction des infrastructures de base, dont des écoles et centres de santé.

Par ailleurs, la crue a affecté les infrastructures douanières et routières entre le Niger et le Nigeria, paralysant ainsi le commerce,important moyen de survie pour les populations vivant dans des zones transfrontalières. Un des impacts de cette paralysie est, selon la Direction régionale de commerce de Diffa, la hausse des prix des produits de base importés du Nigéria. Déjà, le prix du sac de 100kg de farine de mais connaît une hausse de 30%, passant de 10 000 à 13 000 FCFA. Cette hausse, combinée avec la destruction des cultures hyvernales suite aux inondations et aux recoltes moyennement bonnes de la saison culturale principale, risque d’aggraver la situation de sécurité alimentaire et de vulnérabilité des milliers de menages vivant dans la région de Diffa.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs:

To learn more about OCHA's activities, please visit http://unocha.org/.