Mali/touareg: un ex-cadre du MNLA crée un mouvement dissident

Report
from Agence France-Presse
Published on 20 Mar 2014

03/20/2014 18:30 GMT

OUAGADOUGOU, 20 mars 2014 (AFP) - La Coalition du peuple pour l'Azawad (CPA), une nouvelle organisation regroupant "toutes les communautés du nord du Mali", a été créée cette semaine par un ex-cadre du Mouvement national de libération de l'Azawad (MNLA, touareg), a annoncé jeudi son fondateur.

La CPA, mise en place mardi, est consacrée à la défense des "droits légitimes" du peuple de l'Azawad (nord du Mali) dans le processus de négociations prévues avec Bamako, a indiqué son président Ibrahim Ag Mohamed Assaleh, ancien haut cadre du MNLA.

Elle mène le "même combat politique" que le MNLA, mais dans un esprit moins "va-t-en guerre", a observé M. Assaleh.

Plusieurs membres du Mouvement arabe de l'Azawad (MAA) et du Haut conseil pour l'Unité de l'Azawad (HCUA), deux autres organisations arabe et touareg, ont déjà rallié la CPA, ainsi que la grande majorité des "militaires" du MNLA, soit 8.000 hommes, a-t-il assuré.

"Notre combat reste le même, mais nous restons dans le processus de paix et nous nous battrons sur la base des accords du 18 juin 2013", a-t-il indiqué lors d'une conférence de presse.

L'Azawad, un vaste territoire dans le nord du Mali, est considéré comme le berceau des touareg, dont des représentants rebelles réclament l'autodétermination.

"Nous voulons la paix, nous voulons discuter sur la base de l'accord de Ouagadougou et nous voulons regrouper tous les mouvements de l'Azawad pour qu'ensemble nous parlions le même langage", a insisté M. Assaleh, qui est considéré comme un modéré.

Le gouvernement malien a signé le 18 juin les accords de Ouagadougou avec les groupes armés du nord du Mali, qui ont permis l'organisation de l'élection présidentielle sur tout le territoire, mais qui tardent à être appliqués.

Les rebelles touareg ont été des alliés des islamistes armés qui ont occupé le nord du Mali pendant plusieurs mois en 2012, avant qu'une intervention internationale, dirigée par la France et toujours en cours, ne chasse les jihadistes des grandes villes de cette partie du pays.

str-jf/aub

© 1994-2014 Agence France-Presse

Agence France-Presse:

©AFP: The information provided in this product is for personal use only. None of it may be reproduced in any form whatsoever without the express permission of Agence France-Presse.