Mali : Urgence complexe - Rapport de situation No. 25 (au 13 février 2013)

Faits saillants

  • L’accès continue de s'améliorer dans les régions du centre, et le gouverneur de Mopti a officiellement rouvert la route Sévaré

  • Douentza au trafic de jour. Dans le nord, les partenaires utilisent le Fleuve Niger pour acheminer l'aide vers une partie de la région de Tombouctou, et des de stocks sont en route pour Gao. A ce jour, les partenaires ont partagé 12 évaluations effectuées dans le nord et le centre du pays depuis le 17 janvier.

  • Une crise d’insécurité alimentaire potentielle menace une partie du nord du pays, où les populations sont fortement dépendantes des flux commerciaux de vivres qui sont en ce moment perturbés. Les partenaires craignent qu’une situation de crise (le niveau d'IPC 3) se répande dans le nord et certaines parties de la région de Mopti vers le mois d’avril.

  • Les nouveaux déplacements se sont stabilisés, bien qu'aucune information sur d’éventuels déplacements causés les récentes violences à Gao ne soit disponible. La plupart des PDI enquêtées à Bamako et à Koulikoro – plus d'un tiers des PDI – prévoit de retourner à la maison, sous la seule réserve de l’amélioration de la situation sécuritaire. Les retours observés jusqu'à présent restent limités.

  • L'insécurité demeure une menace grave. Les groupes armés ont déclaré avoir miné les zones autour des villes du nord, et deux attentats-suicides ainsi que des batailles de rue ont eu lieu à Gao cette semaine. Le 8 février, des tensions intra-militaires à Bamako ont suscité des inquiétudes.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs:

To learn more about OCHA's activities, please visit http://unocha.org/.