Mali : Urgence complexe - Rapport de situation No. 24 (au 6 février 2013)

Faits saillants

  • L’accès humanitaire s’améliore relativement dans le centre, où l’assistance augmente. Dans le nord, l’accès reste limité mais plusieurs acteurs humanitaires utilisent le fleuve Niger pour envoyer leur assistance vers Tombouctou. Les informations sur la situation au nord restent insuffisantes.
  • Des incidents liés aux mines ou engins non explosés ont été rapportés. La route de Mopti à Gao est fermée au-delà de Douentza.
  • Les nouvelles arrivées de réfugiés sont en forte baisse. Au 4 février, 21.986 nouveaux réfugiés maliens sont arrivés au Burkina Faso, en Mauritanie et au Niger. Le nombre des déplacés internes dans les régions de Ségou, Mopti et Bamako est estimé à 14.242 au 31 janvier. En outre, environ 6.000 personnes sont bloquées à la frontière algérienne à Tin Zaoutin.
  • Les retours signalés sont limités et concernent des personnes récemment déplacées sur des distances réduites.
  • Les opérations militaires se poursuivent dans le nord. La MISMA commence à se déployer dans les villes du centre et à Gao en appui à l’armée malienne
UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs:

To learn more about OCHA's activities, please visit http://unocha.org/.