Mali: Rapport sur les mouvements de populations, 9 mars 2017

Le contexte de déplacement au Mali reste complexe et fluide. Des mouvements de personnes déplacées résidant actuellement dans les régions du sud vers les régions du nord continuent d'être signalés. Alors que certains ont indiqué être retournés définitivement, d'autres déplacés expliquent faire des allers-retours entre le lieu de déplacement et le lieu d'origine. De nouveaux déplacements continuent également d’être signalés, les conflits intercommunautaires, l'insécurité et les affrontements ou la perspective d’un éventuel affrontement entre groupes armés étant parmi les raisons évoquées pour justifier ces nouveaux déplacements.

Afin de répondre aux besoins des populations déplacées internes, rapatriées et retournées, la Commission Mouvement de Populations (CMP) recueille et analyse les informations sur les mouvements de populations à l’intérieur du Mali, afin de fournir un état complet des mouvements de populations et à la demande de ses partenaires. Les membres de la Commission sont : la Direction Générale de la Protection Civile (Ministère de la sécurité intérieur), UNHCR, OCHA, PAM, UNICEF, ACTED, NRC, DRC, Handicap International, Solidarités International, CRS, OIM, et DNDS. Plusieurs autres entités participent régulièrement aux rencontres de la Commission.

Résumé: A la date du 28 février 2017, les partenaires de la CMP ont comptabilisé 57 408 rapatriés, ce qui correspond à une augmentation de 814 personnes par rapport aux données de Janvier 2017 (56 594 Rapatriés). Par ailleurs, environ 10 116 personnes se sont déplacées suite aux violences variées dans le cercle de Macina et environs.

International Organization for Migration:

Copyright © IOM. All rights reserved.