Mali: Plus de 18 mois sans ecole pour les enfants de Kidal

Report
from UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
Published on 12 Sep 2013

(Bamako, le 12 septembre 2013): Depuis le début de la crise au nord du pays en mars 2012, les écoles sont restées fermées dans la région de Kidal privant ainsi des milliers d’enfants de leur droit à l’éducation. En mai, les cours avaient repris mais pour une période très brève dans quatre écoles de la région. Les besoins dans le secteur de l’éducation figurent parmi les priorités soulevées par les autorités régionales lors de la visite effectuée hier à Kidal par une délégation des Nations Unies composée des représentants de l’OCHA, du PAM et de l’UNICEF.

‘’Il y a un besoin urgent de réunir toutes les conditions pour que les enfants puissent retourner à l’école à la rentrée scolaire prévue le 17 octobre. Ceci est un défi à relever surtout après 18 mois sans école et tout ce que ces enfants ont vu et vécu durant la crise,’’ a déclaré Harpata Ag El Milick, Directeur de l’académie d’enseignement de Kidal retourné dans la région depuis un mois.

Les besoins à couvrir dans le secteur de l’éducation sont nombreux. Il y a des travaux de reconstruction et de réparation à faire dans les écoles, du mobilier à acquérir, du matériel didactique à reconstituer et un programme à adapter aux conséquences de la crise sur les enfants.

‘’Il faut tout mettre en oeuvre pour que le droit à l’éducation des enfants de Kidal redevienne une réalité. C’est maintenant que nous devons mobiliser toutes les ressources nécessaires pour empêcher que les enfants ratent une autre année scolaire,’’ a plaidé Mme Françoise Ackermans, Coordonnatrice Humanitaire par intérim et Représentante de l'UNICEF au Mali.

A ce jour, une vingtaine d’enseignants sont retournés à Kidal sur un total de 400. Les autorités éducatives de la région de Kidal se préparent à évaluer les besoins pour une reprise effective des cours dès cette rentrée.

La région de Kidal compte 62 écoles tous cycles confondus. Selon le Directeur de l’académie d’enseignement de la région, ceci représentait une grande avancée avant la crise car en 1993 il n’y avait que sept écoles dans la région. Avant la crise, l’effectif des élèves était estimé à près de 6 000 dans la région.

‘‘Les interventions des organisations humanitaires à Kidal sont salutaires car elles sont vitales pour une grande partie de la population. Toutefois, la question de l’éducation à Kidal nécessite une attention particulière et plus de mobilisation de la part des humanitaires pour soutenir les efforts des autorités, ‘’ a dit Fernando Arroyo Chef de Bureau de l’OCHA au Mali.

Dans le nord du pays, les cours de rattrapage se poursuivent dans 588 écoles sur 1048 à Gao et à Tombouctou. Sur les 22 millions de dollars recherchés pour le secteur de l’éducation à travers l’appel de fonds humanitaire pour le Mali, 4 millions de dollars ont été mobilisés à cette date, soit 18 pour cent de financement.

Pour plus d’informations, veuillez contacter:
Katy Thiam, Chargée de l’Information Publique, thiamk@un.org, Cell +223 75 99 34 97
Diakaridia Dembélé, Chargée de l’Information Publique, dembele@un.org, Cell +223 75 99 55 81
Les communiqués de presse de OCHA sont disponibles sur www.reliefweb.int, http://www.unocha.org, http//mali.humanitarianresponse.info et
www.unocha.org/mali

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs:

To learn more about OCHA's activities, please visit http://unocha.org/.