Les transferts sociaux pour la sécurité alimentaire et nutritionnelle dans le Sahel: Séminaire régional 17-19/20 avril 2012, Ouagadougou, Burkina Faso - Rapport de synthèse

Report
from European Commission
Published on 30 May 2012 View Original

MESSAGES CLES

  1. Le visage de la pauvreté au Sahel a changé depuis plusieurs décennies : les inégalités en milieu rural vont croissantes et les ménages les plus pauvres sont aujourd’hui exclus des circuits productifs. Démographie galopante, changements climatiques, conflits sociaux et réduction des ressources naturelles disponibles en sont les principales causes. Les ménages pauvres ne sont plus en mesure de protéger leur faible capital et d’investir pour l’avenir. Bon an mal an, par manque de moyens financiers principalement, environ la moitié de la population rurale est touchée par l’insécurité alimentaire et la malnutrition structurelle et est exclue de l’accès à la santé.

  2. De nouvelles stratégies d’intervention sont requises afin d’atteindre les Objectifs du Millénaire pour le Développement et de renforcer l’équité. Les éléments clés du succès sont :

a. L’existence d’une stratégie d’intervention de long terme, portée par les Etats et soutenue par les bailleurs de fonds sur la durée, en appui aux processus nationaux d’ores et déjà engagés en la matière – cet engagement sur la durée devra renforcer la résilience des populations les plus pauvres et permettre ainsi une croissance équitable et soutenue dans les pays sahéliens ;

b. La flexibilité des programmes pour intégrer la réponse aux crises qui deviennent de plus en plus récurrentes au Sahel – la programmation et les programmes doivent être dynamiques et pouvoir être ajustés en période de crise en augmentant l’assiette et la couverture sur la base d’informations récentes et objectives ;

c. La qualité du ciblage, les ménages pauvres devant être les premiers bénéficiaires, et au sein de ces ménages, les individus les plus vulnérables à la malnutrition (femmes enceintes et allaitantes et enfants de moins de 5 ans) ;

d. Des systèmes intégrés et multisectoriels de transferts sociaux avec différents outils, tels que les transferts monétaires saisonniers destinés aux ménages pauvres et l’exemption de paiement des frais de santé pour les individus pauvres ou vulnérables.