Les populations du nord du Mali ont besoin d’urgence d’une aide pour reconstruire leur vie et leurs moyens de subsistence

Report
from UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
Published on 26 Feb 2013

(New York, 26 février 2013): Le Directeur des opérations d'OCHA, John Ging, a appelé aujourd'hui la communauté internationale à aider les Maliens à reconstruire leur vie après une période de violence cruelle et d'effondrement économique. M. Ging s'exprimait de New York après une mission de quatre jours au Mali, au cours de laquelle il s'est rendu dans la ville historique de Tombouctou et à Mopti dans le centre du pays.

« Le peuple du Mali a terriblement souffert, a déclaré M. Ging ; « il est maintenant temps pour nous d’apporter notre aide. » Il a déclaré que les représentants communautaires avaient insisté sur le fait qu’ils ne voulaient pas devenir dépendants de l’aide internationale mais cherchaient un soutien de base.

« Ce sont des gens dignes qui ne demandent pas beaucoup », a déclaré M. Ging. « Dans le nord, ils veulent se remettre sur pieds après une année de brutalité et de dévastation. Ils veulent bénéficier de protection, envoyer à nouveau leurs enfants à l'école, avoir accès à des services de santé qui fonctionnent, rouvrir les marchés et semer à temps pour obtenir une bonne récolte. »

Depuis le début du conflit en janvier 2012, plus de 430 000 personnes ont été déplacées, dont plus de 170 000 qui se sont réfugiées dans les pays voisins. Cela a privé les cliniques de médecins, les écoles d’enseignants et les centrales électriques d’ingénieurs. L'insécurité alimentaire dans le nord du pays a augmenté du fait des perturbations qu’ont connu les axes routiers commerciaux et d’une forte hausse des prix des denrées alimentaires. Les munitions non explosées et les mines font poser un risque tous les jours aux populations. Lors de sa visite de l’hôpital de Timbuktu, M. Ging a dit avoir entendu des témoignages terribles de violence faite aux femmes et aux enfants

A l’issue de sa réunion avec le Premier ministre Diango Cissoko, M. Ging a indiqué que pour les personnes qu’il avait rencontrées, la protection des civils et le respect des droits de l'homme constituaient des priorités. Il a noté que les populations du nord étaient traumatisées et vivaient dans la peur, et que le gouvernement devait se montrer proactif pour rétablir la confiance entre les communautés.

«C'est un moment crucial pour le Mali», a déclaré M. Ging. «Pour vraiment poser les fondations du futur, la protection des civils et le respect des droits de l'homme doivent être la priorité absolue. Cela commence par le respect des droits de l’Homme et du droit humanitaire international par les forces de sécurité du Mali ».

M. Ging a appelé les donateurs à accroître d’urgence leur soutien à l'aide humanitaire. Il a observé que l'appel humanitaire 2013 pour le Mali, qui demande 373 millions de dollars, dont 153 millions pour les interventions les plus urgentes dans les six prochains mois, n'a jusqu'à présent reçu que 17 millions de dollars.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs:

To learn more about OCHA's activities, please visit http://unocha.org/.