Les combats au Mali accroissent les besoins humanitaires dans les régions dont l'accès est limité.

Report
from UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
Published on 18 Jan 2013

(Bamako, 18 janvier 2013): Les opérations militaires en cours dans le nord et le centre du Mali ont aggravé la situation humanitaire et provoqué le déplacement d'au moins 10.000 personnes en une semaine. Les acteurs humanitaires ont fait part de leurs graves préoccupations concernant les conditions de vie des personnes qui vivent dans le nord et dans le centre du pays, où l'accès humanitaire est encore limité.

« Le système des Nations Unies réaffirme son soutien au gouvernement du Mali à un moment où la solidarité de chacun est nécessaire pour alléger les souffrances des personnes affectées par la crise. Cependant, pour permettre une réponse rapide aux personnes dans le besoin, il est crucial d'assurer la sécurité de l'espace humanitaire », a déclaré le Coordonnateur humanitaire au Mali, Aurélien Agbenonci.

Avant le début des opérations militaires le 10 janvier, plus de 2 millions de personnes étaient menacées d'insécurité alimentaire au Mali, y compris 510.000 personnes ayant un besoin immédiat d’assistance alimentaire et un million de personnes menacées par l'insécurité alimentaire dans les régions du nord. Selon les acteurs humanitaires, 660.000 enfants sont menacés de malnutrition aiguë et plus de 200.000 personnes sont déplacées dans le pays. Environ 1,5 million de personnes sont menacées par des épidémies dues à l’insuffisance des installations en eau et assainissement. D'autres besoins humanitaires liés au contexte actuel augmentent la vulnérabilité de personnes qui luttent pour leur survie.

Pour des raisons de sécurité, les acteurs humanitaires actifs dans les régions du nord et de Mopti ont temporairement relocalisé leur personnel dans des zones plus sûres ou réduit leurs activités sur le terrain. Toutefois, la situation humanitaire se détériorera si des mesures ne sont pas prises immédiatement pour apporter une assistance vitale.

« Le respect des droits et de la dignité des civils est un des éléments essentiels qui doivent être préservés dans le contexte actuel. Il doit être protégé conformément au droit international humanitaire » a ajouté M. Agbenonci.

Les acteurs humanitaires au Mali ont demandé 370 millions de dollars pour l’année 2013 dans le cadre du processus d'Appel Consolidé (CAP) pour des programmes visant à aider plus de 4,6 millions de personnes. Jusqu'à présent, seuls 2 millions de dollars (moins de 1 pour cent) ont été obtenus. Si nécessaire, cet appel sera révisé pour tenir compte des besoins supplémentaires identifiés.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs:

To learn more about OCHA's activities, please visit http://unocha.org/.