La réponse humanitaire au Sahel confrontée à un manque de financement

Report
from UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
Published on 30 Apr 2014

(Dakar, 30 avril 2014) : Un financement urgent est nécessaire pour les opérations humanitaires dans le Sahel, afin d’aider les communautés vulnérables à se préparer à une bonne campagne agricole et de fournir une assistance alimentaire vitale dans les prochains mois.

« Nous sommes confrontés à un réel problème de financement à un moment très critique. La saison de plantation est à seulement quelques mois », a déclaré Robert Piper, Sous-Secrétaire Général des Nations Unies et Coordonnateur Humanitaire régional pour le Sahel. « Les agriculteurs ont besoin de semences, d’engrais et d’outils. Les éleveurs ont besoin de suffisamment de fourrage pour leur bétail. Sans une assistance rapide, des milliers de familles vont retomber dans la crise ».

En 2014, vingt millions de personnes dans le Sahel font face à une insécurité alimentaire, et cinq millions d’enfants pourraient souffrir d’une malnutrition aigüe. Une assistance ciblée à l’endroit des communautés vulnérables avant les mois les plus difficiles de l’année est un facteur clé pour réduire le nombre de personnes ayant besoin d’une assistance d’urgence à la prochaine saison.

« Si les opérations humanitaires sont retardées ou réduites, l’impact absolu sera ressenti dans les mois à venir –et les familles les plus vulnérables seront les premières à souffrir », a dit M. Piper. « Nous ne devons pas rater l’opportunité qui nous est donnée maintenant de renforcer la résilience des communautés. »

Les contraintes de financement menacent aussi la fourniture rapide d’une assistance alimentaire suffisante et de traitements contre la malnutrition. Moins d’un tiers des besoins alimentaires et nutritionnels nécessaires pour les prochains mois sont financés. Dans les pays du Sahel enclavés, les approvisionnements peuvent prendre plusieurs mois.

« Les équipes humanitaires au Sahel interviennent dans des zones parmi les plus isolées du monde. L’accès est souvent difficile et la fourniture de l’aide prend du temps », a dit M. Piper. « Nous avons besoin de financement aujourd’hui pour nous assurer qu’un enfant dans un village reculé peut être traité contre la malnutrition au mois de juillet ».

Le plan de réponse humanitaire triennal pour le Sahel cherche à mobiliser deux milliards de dollars, en 2014 seulement, afin d’aider plus de quinze millions de personnes au Burkina Faso, Cameroun, Gambie, Mali, Mauritanie, Niger, Nigeria, Sénégal et Tchad. Depuis son lancement en février, le plan n’a été financé qu’à hauteur de 11 pour cent avec 391.8 millions de dollars.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs:

To learn more about OCHA's activities, please visit http://unocha.org/.