D’Importants besoins humanitaires persistent au Mali – plus d’efforts doivent etre faits pour que la paix devienne une realite, a dit le Directeur des operations de l’OCHA

(New York, le 19 juin 2014): John Ging, le Directeur des Opérations du Bureau de la Coordination des Affaires Humanitaires, a dit aux medias à la suite d’une visite de trois jours au Mali qu’une assistance pour sauver des vies reste un besoin urgent dans le pays et plus d’efforts doivent être faits pour construire une paix durable. “Les besoins humanitaires continueront d’augmenter au Mali s’il n’y a pas un total engagement de tous pour la paix et la stabilité, ” a prévenu M Ging. “Dans plusieurs parties du pays, des centaines de milliers de personnes ont besoin désespérément d’eau, de vivres et de se sentir en sécurité. Les violences récentes à Kidal soulignent le besoin de trouver une solution au conflit armé et à la protection des civils.” Au Mali, près d’un demi-million d’enfants âgés de moins de cinq ans souffrent de malnutrition – 85 pour cent d’entre eux vivent dans le sud du pays- tandis que 1,5 million de personnes n’ont pas assez à manger.

Dans le nord, la crise alimentaire est aggravée par la récente détérioration de la situation sécuritaire qui limite sévèrement l’accès des populations aux services essentiels tels l’eau, la santé et l’éducation. La protection contre les violences et particulièrement les violences sexuelles contre les femmes doit être une priorité.

Plus de 150 000 personnes restent déplacées et plus de 18 000 sont nouvellement déplacées à cause des affrontements survenus à Kidal en mai. La semaine dernière, John Ging s’est rendu à Gao et Ménaka où il a rencontré les familles déplacées et les travailleurs humanitaires. “Les populations à Ménaka sont très affectées par la crise au Mali. Les besoins sont urgents et sévères: l’eau, les vivres et les moyens de subsistance constituent une demande commune. “Les femmes que j’ai rencontrées ont demandé de l’aide pour mettre un terme à la violence à laquelle elles font face. Leur sort est choquant et inacceptable. Plus d’efforts doivent être faits pour les protéger, ” a-t-il dit.

Malgré les ressources financières limitées et les conditions opérationnelles dangereuses, cette année, les organisations humanitaires des Nations Unies et leurs partenaires ont pu fournir de l’aide alimentaire à plus d’un demi-million de personnes, de l’eau potable en permanence à plus de 200 000 personnes et des soins de santé à plus de 150 000 personnes. “Les perspectives pour un Mali pacifique dépendent du courage des leaders politiques à démontrer leur total engagement au processus de paix, ” a noté John Ging. “La communauté internationale doit donner un soutien fort pour les populations du Mali à cette étape cruciale et nous avons aussi besoin de leur générosité pour nous aider accroitre l’aide humanitaire”.

Pour plus d’informations, veuillez contacter:
Amanda Pitt, OCHA New York, pitta@un.org, Cell +1 917 442 1810
Katy Thiam, Chargée de l’Information Publique, thiamk@un.org, Cell +223 75 99 34 97
Les communiqués de presse de OCHA sont disponibles sur www.reliefweb.int, http://www.unocha.org, http//mali.humanitarianresponse.info et www.unocha.org/mali

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs:

To learn more about OCHA's activities, please visit http://unocha.org/.