Criquet pèlerin - Mise à jour 4 février 2013

Report
from Food and Agriculture Organization
Published on 04 Feb 2013 View Original

Situation préoccupante le long des deux rives de la mer Rouge

La situation relative au Criquet pèlerin demeure préoccupante dans les zones de reproduction hivernale le long des deux rives de la mer Rouge. Davantage de groupes et bandes larvaires se sont formés au cours des dernières semaines sur la côte dans le sud-est de l’Égypte et le nord-ouest du Soudan ainsi que sur les côtes centrales et septentrionales de l’Arabie saoudite. Quelques groupes larvaires et de petites bandes se sont également formés le long des deux côtés de la frontière entre le Soudan et l’Érythrée. Des opérations de lutte terrestre sont en cours dans tous ces pays, complétées par des opérations aériennes au Soudan et en Arabie saoudite. Une deuxième génération de reproduction aura lieu probablement dans les prochains mois, ce qui entraînera une nouvelle augmentation des effectifs acridiens. Tous les efforts sont requis pour maîtriser ces infestations afin de limiter la possible migration vers les vastes zones de reproduction printanière dans l’intérieur de l’Arabie saoudite vers mars.

Dans la Région occidentale, la situation acridienne s’est calmée dans le Sahel, où seules de petites infestations résiduelles sont présentes dans des parties du nord du Niger et peut-être du nord du Mali. Plusieurs groupes d’ailés et de petits essaims se sont formés en janvier dans la partie méridionale du Sahara occidental et se sont déplacés dans les zones adjacentes du nord-ouest de la Mauritanie. Des opérations de lutte ont été réalisées en Mauritanie et au Maroc. On s’attend à ce que des effectifs acridiens faibles à modérés persistent dans ces deux pays. Ailleurs, quelques petits groupes d’ailés ont été traités dans les zones irriguées, près d’Adrar, dans le Sahara central, en Algérie et des ailés épars étaient présents le long du versant méridional des monts Atlas, au Maroc.