Communiqué du Conseil des ministres de la CEDEAO sur : la signature de l’accord préliminaire à l’election présidentielle et aux pourparlers inclusifs de paix au Mali

Report
from ECOWAS
Published on 22 Jun 2013 View Original

N°: 182/2013

22 juin 2013 [Abidjan - Cote d'Ivoire]

La CEDEAO a suivi avec un grand intérêt, les discussions inclusives entre les parties maliennes qui ont abouti à Ouagadougou à la signature de l’Accord Préliminaire à l’élection présidentielle et aux pourparlers inclusifs de paix au Mali.

Le Conseil des Ministres de la CEDEAO considère que la signature de cet Accord le 18 juin 2013 constitue une avancée majeure vers la paix. Il exprime par conséquent son espoir que cet Accord permettra de créer les conditions nécessaires favorables pour la tenue, sur toute l’étendue du territoire national du Mali, de l’élection présidentielle du 28 juillet 2013.

A cet égard, le Conseil lance un appel pressant à tous les maliens de s’en approprier et de veiller scrupuleusement au respect de l’esprit et de la lettre de l’Accord et de sa mise œuvre pour le renforcement de la cohésion et de l’unité nationale. Il invite en particulier, tous les responsables des partis politiques, les leaders d’opinion et toutes les forces vives de la nation, civiles et militaires, à saisir cette heureuse opportunité pour l’aboutissement du processus de sortie définitive de crise.

Dans cette étape décisive du processus de paix, le Conseil invite instamment toutes les parties prenantes à œuvrer ensemble, en concertation avec les autorités de transition, à consolider les acquis jusque-là enregistrés. Il les exhorte en particulier à assumer leurs responsabilités individuelles et collectives dans l’intérêt supérieur de la nation et à s’abstenir de toute déclaration et/ou acte qui pourrait compromettre le processus de paix en cours.

Le Conseil des Ministres de la CEDEAO rend un hommage mérité au Médiateur de la CEDEAO pour le Mali, S.E. Blaise Compaoré, Président du Burkina Faso et au Médiateur Associé, S.E. Goodluck Ebele Jonathan Président de la République Fédérale du Nigeria ainsi qu’au Président en exercice de la CEDEAO, S.E. Alassane Ouattara pour leurs efforts inlassables et leurs engagements indéfectibles qui ont permis de parvenir à cet Accord.

Le Conseil salue l’esprit de dépassement et la volonté dont ont fait montre toutes les parties prenantes dans l’aboutissement de cet accord important et historique et les exhorte à garder cet état d’esprit dans la poursuite du dialogue inclusif nécessaire à la reconstruction d’un Mali nouveau souverain et prospère.

Le Conseil adresse également ses remerciements à toute la communauté internationale, à tous les partenaires de la CEDEAO notamment la France, les Etats-Unis d’Amérique, la Suisse, l’Union Africaine, l’Union Européenne, les Nations Unies, ainsi qu’aux pays du champ pour leur accompagnement et appui constants sans lesquels un tel Accord n’aurait pas été possible.

Le Conseil réitère l’entière disponibilité et la détermination de la CEDEAO, y compris celle de l’ensemble de ses Etats membres, à accompagner le Gouvernement et tout le peuple Malien dans ce processus de consolidation d’une paix durable dans le pays et dans la région.