Bulletin d’information : CICR au Mali - décembre 2013

Report
from International Committee of the Red Cross
Published on 31 Dec 2013 View Original

Les fins d'années se prêtent toujours à un moment de réflexion, d'analyse, voire d'introspection. C'est l'occasion de jeter un regard sur le passé mais aussi vers le futur, d'évaluer le chemin parcouru, les difficultés rencontrées et les succès remportés. C'est aussi le moment de se projeter et d'envisager les voies et moyens de répondre efficacement aux dé¬fis qui nous attendent.

L'année écoulée a été marquée par une forte augmentation de nos activités, renforcée par l'établissement d'une délégation indépendante au Mali dont j'ai le plaisir d'assumer la responsabilité en tant que Chef de délégation depuis septembre. Ceci n'a pas été un long fleuve tranquille. Si le transfert d'une partie du personnel de l'ancienne délégation régionale de Niamey vers Bamako, le recrutement d'un grand nombre de nouveaux collaborateurs, leur formation et l'aménagement dans de nouveaux locaux à Bamako ont pu se faire sans ralentir nos activités sur le terrain, c'est grâce à la volonté et à l'engagement de toute notre équipe à rendre service aux populations affectées par le conflit au nord. Grâce à cet effort collectif, nous avons réussi le pari de monter en puissance sur le plan opérationnel, et procéder à une profonde mutation dans notre présence dans le pays.

Aujourd'hui, avec sa délégation à Bamako, ses trois sous délégations (Gao, Tombouctou, Kidal), son bureau à Mopti et ses antennes à Léré, Tessalit, Menaka et Tinzaouatène, le CICR est réellement proche des populations affectées et peut répondre plus efficacement à leurs besoins.

En raison de l'ampleur de nos actions menées ces derniers mois, le CICR est surtout connu du public à travers ses activités d'assistance : distribution de vivres et biens essentiels de ménage, réhabilitation et construction d'ouvrages d'adduction d'eau, accès aux soins de santé, soutien aux éleveurs, etc…

Dans cette édition de notre «Bulletin d'information », nous aimerions vous présenter en priorité un des domaines d'action du CICR, peut-être moins connu, mais dont l'importance est tout aussi vitale pour les populations et les personnes qui en bénéficient. Il s'agit des activités de visites aux personnes détenues, de rétablissement des liens familiaux ou de protection de la population civile. Les autres domaines tout aussi importants de notre action incluent la coopération avec la Croix-Rouge malienne (CRM) et la promotion du droit international humanitaire, notamment auprès des Forces armées maliennes, des universités et du Gouvernement malien.

Les efforts déployés par la CRM avec qui nous travaillons sont remarquables. Sans elle et la collaboration de ses milliers de volontaires que je veux saluer ici, nous ne serions pas en mesure de mener à bien nos activités dans les domaines de l'assistance aux populations et la distribution des messages Croix-Rouge.

Malgré les avancements sur le plan politique, les populations du nord du Mali sont encore dans l'incapacité de reprendre une vie normale sans aide extérieure. En 2014, les dé¬fis humanitaires seront toujours nombreux. Nous continuerons de nous mobiliser en faveur des populations affectées, avec l'espoir que leur situation s'améliore durablement. Sur ce, je vous souhaite une bonne lecture ainsi qu'une bonne et heureuse année 2014.

Christoph Luedi

Chef de délégation

Table des matières

  • Visites aux personnes privées de liberté
  • Protection de la population civile
  • Rétablissement des liens familiaux
  • Le jour ou Fatoumata a retrouvé sa maman
  • Interview avec Mamadou Cellou Bah, délégué du CICR en charge du programme de rétablissement des liens familiaux au Mali
  • En bref
  • Dans la sous-région
  • Burkina Faso : des réfugiés maliens reçoivent une assistance de la Croix-Rouge
  • Niger : assistance aux réfugiés maliens
  • Mauritanie : assistance aux réfugiés maliens
  • "J'avais peur de rester dans le camp de Mbera"
  • La Croix-Rouge malienne célèbre ses volontaires
  • Le Centre Père Bernard Vespieren : donner de l'espoir aux victimes du conflit