Appui aux sinistrés des inondations à Bamako

BAMAKO, le 30 août 2013 – Des milliers de sinistrés des inondations qui ont touché la ville de Bamako ce mercredi 28 août ont besoin d’aide pour subvenir à leurs besoins immédiats et se reloger. Selon un bilan provisoire, les pluies diluviennes qui se sont abattues sur la ville ont entraîné la mort d’au moins 34 personnes, fait de nombreux blessés et détruit des centaines de maisons, laissant des milliers personnes sans abri. « Depuis les premières heures de la catastrophe, nos équipes sont à pied d’œuvre afin de porter secours aux victimes » a indiqué le Colonel Major Koman Keita, Directeur Général de la Protection Civile. « Dès la première nuit, les maires des communes ont pu aménager des abris d’urgence dans des écoles pour des centaines de familles de sinistrés, tandis que des centaines d’autres sinistrés ont trouvé refuge chez des proches » a-t-il ajouté. La Direction Générale de la Protection Civile (DGPC) a assuré les opérations de sauvetage et coordonne la réponse d’urgence, avec notamment la mise en place de comités de crise dans les communes affectées.

Les organisations humanitaires présentes au Mali, composées d’agences du système des Nations Unies et d’organisations non-gouvernementales, ont appuyé la réponse de la DGPC en fournissant des articles de premières nécessités, une aide alimentaire d’urgence ainsi que des produits d’hygiène et de traitement de l’eau. « L’engagement de la communauté humanitaire pour soutenir les efforts des autorités pour venir en aide aux familles de sinistrés va se poursuivre au cours de prochains jours, au fur et à mesure que les besoins seront identifiés » a assuré le Coordonnateur Humanitaire au Mali,

M. David Gressly. Une évaluation conjointe des sites d’hébergements temporaires par la DGPC et les acteurs humanitaires du secteur de l’eau, l’hygiène et de l’assainissement sera notamment effectuée aujourd’hui pour travailler à la mise en place des structures appropriées.

En cette saison de pluies abondantes au Mali, des inondations ont aussi été rapportées au cours des dernières semaines dans les régions de Tombouctou, de Kidal et de Ségou, entraînant d’importants dégâts matériels ainsi que la perte de réserves alimentaires et de bétail. Là encore la DGPC a coordonné l’aide aux sinistrés avec l’appui des partenaires humanitaires.

Il y a en tout 110 organisations humanitaires nationales et internationales au Mali qui œuvrent dans plusieurs secteurs clés, tels l’aide alimentaire, la nutrition, la santé, l’éducation, la protection et l’eau, l’hygiène et l’assainissement. L’Appel global de fonds lancé en 2013 pour apporter une assistance aux centaines de milliers de Maliens affectés par les conséquences de la crise socio-politique et humanitaire qui a frappé le pays en 2012 n’a mobilisé que 35 pour cent des fonds requis à ce jour, soit 168 millions de dollars sur les 477 millions de dollars nécessaires.

Pour obtenir des informations supplémentaires, veuillez contacter :

À OCHA-Mali :
Anouk Desgroseilliers, Chargée d’affaires humanitaires, desgroseilliers@un.org, +223 7599 5761 ;
Katy Thiam, Chargée de l’information publique, thiamk@un.org;+223 7599 3497 ;
Diakaridia Dembélé, Chargé de l’information publique, OCHA-Mali, dembele@un.org,+223 7599 5581.

À la Direction Générale de la Protection Civile :
Commandant Aïssa Haïdara, Chef de la cellule Relations Publiques et Communication, hassitan5@gmail.com, +223 6930 8235.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs:

To learn more about OCHA's activities, please visit http://unocha.org/.