Le FMI renoue avec Madagascar cinq ans après le coup d'Etat

Report
from Agence France-Presse
Published on 13 Mar 2014

03/13/2014 17:29 GMT

WASHINGTON, 13 mars 2014 (AFP) - Le Fonds monétaire international (FMI) a annoncé jeudi reconnaître les nouvelles autorités de Madagascar, renouant avec le pays pour la première fois depuis le coup d'Etat de 2009.

"Le Fonds a reconnu le gouvernement de Madagascar (...). Cette reconnaissance du gouvernement permettra au Fonds de reprendre son travail à Madagascar", a déclaré Gerry Rice, porte-parole de l'institution, sans donner plus de précisions.

En janvier, Hery Rajaonarimampianina a été élu président de Madagascar à l'issue d'une période de cinq ans d'instabilité politique pendant laquelle l'île a été mise au ban de la communauté internationale et s'est considérablement appauvrie.

La plupart des grands pays donateurs et institutions multilatérales, dont le FMI, avaient coupé leurs liens avec le pays et suspendu leur aide après le renversement du président Marc Ravalomanana par Andry Rajoelina en mars 2009.

Aujourd'hui, plus de 90% de la population vit avec moins de 2 dollars par jour.

"La décision du FMI (de reconnaître le gouvernement, ndlr) est en accord avec le large soutien apporté par la communauté internationale au gouvernement récemment élu", a déclaré le porte-parole du Fonds.

Fin janvier, la représentante de la Banque mondiale sur l'île, Haleh Bridi, avait assuré à l'AFP que son institution était prête à reprendre ses projets de développement dans le pays une fois la situation politique "normalisée".

La formation d'un gouvernement sur l'île a toutefois pris du retard depuis la décision fin février de l'ex-homme fort de Madagascar, Andry Rajoelina, de renoncer à briguer le poste de Premier ministre.

Selon la Banque mondiale, la croissance économique du pays a été nulle sur la période 2009-2013, alors qu'elle était de 5% en moyenne avant le coup d'Etat.

jt/lo/mdm

© 1994-2014 Agence France-Presse

Agence France-Presse:

©AFP: The information provided in this product is for personal use only. None of it may be reproduced in any form whatsoever without the express permission of Agence France-Presse.