Liban : l'ONU condamne un attentat à la voiture piégée à Beyrouth

Report
from UN News Service
Published on 21 Jan 2014 View Original

21 janvier 2014 – Le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, et le Conseil de sécurité ont condamné mardi un sanglant attentat à la voiture piégée au Liban dans la ville de Haret Hreik, dans la banlieue sud de Beyrouth.

Selon les médias, la déflagration, causée par une voiture piégée conduite par un kamikaze, aurait fait au moins quatre morts et 35 blessés.

« Le Secrétaire général présente ses condoléances aux familles des victimes et au gouvernement et au peuple du Liban. Il demande que les auteurs de ce crime odieux soient traduits en justice », a dit son porte-parole dans une déclaration à la presse.

« Les actes de violence et de terrorisme répétés au Liban sont absolument inacceptables. Le Secrétaire général appelle toutes les parties prenantes libanaises à soutenir ensemble leurs institutions étatiques, en particulier les forces de sécurité, et à se battre pour l'unité nationale qui est la meilleure garantie pour la sécurité et la stabilité du Liban face au terrorisme », a-t-il ajouté.

Le Conseil de sécurité a également condamné l’attentat. Dans une déclaration à la presse publiée mardi, les membres du Conseil ont réaffirmé la nécessité de combattre par tous les moyens les menaces à la paix et la sécurité internationales causées par les actes terroristes.

« L'explosion d'aujourd'hui, le troisième attentat à l'explosif au Liban en quelques semaines, est un acte de terreur aveugle profondément inquiétant. De tels actes ne peuvent pas être justifiés et sont contraires aux intérêts de tous les Libanais », a dit pour sa part le Coordonnateur spécial des Nations Unies pour le Liban, Derek Plumbly.