Un nouvel orphelinat-école pour des enfants haïtiens

Report
from Oxfam
Published on 15 May 2012 View Original

La Fondation Jacqueline Lessard, Imavision et Oxfam-Québec sont fières d’annoncer la fin de la construction de l’Orphelinat-école de la Fondation Jacqueline Lessard, à Croix-des-Bouquets, ville située en banlieue de Port-au-Prince en Haïti. Le projet inclut trois bâtiments : une école pouvant accueillir 400 élèves de la communauté, un orphelinat pouvant héberger 80 orphelins et un bâtiment de services (cuisine, préau, bloc sanitaire).

Ce projet a vu le jour grâce à l’appui des entreprises et de la population du Québec qui a permis d’amasser le 1,8 million de dollars nécessaires à la construction de l’Orphelinat-École de la Fondation Jacqueline Lessard. De plus, une quinzaine de jeunes adultes québécois, dont quelques finissants d’écoles des métiers de la construction, ont participé au projet de construction, de concert avec une quarantaine d’ouvriers haïtiens.

Les instigateurs de ce projet, madame Mylène Béliveau et monsieur Pierre Paquet d’Imavision et monsieur Luc Châtelain, président d’Écho Média, ont lancé cette initiative, moins d’un mois après le tremblement de terre survenu le 12 janvier 2010. « Quand nous avons lancé ce projet, nous étions conscients du défi organisationnel, mais nul ne se doutait du nombre incroyable d’embûches auxquelles nous aurions à faire face pour construire cet Orphelinat-école en Haïti. C’est maintenant chose faite. C’est grâce à l’acharnement de Mylène Béliveau, de l’équipe d’Oxfam-Québec, sans oublier le soutien des entreprises et du public québécois que le projet initié il y a deux ans s’est transformé en réalité » explique Pierre Paquet, président d’Imavision. « Le courage et la détermination de madame Lessard ont été une véritable source d'inspiration tout au long du projet. Nous sommes heureux d'avoir permis à de jeunes Québécoises et Québécois de participer à la construction de l'Orphelinat-école et nous espérons que cette expérience humanitaire unique leur apportera un regard nouveau sur le monde, » d’ajouter monsieur Châtelain d’Écho Média.

Oxfam-Québec a fourni son expertise en tant qu’administratrice des fonds du projet de construction et s’est assurée de la bonne gestion des dons du public québécois. Les dépenses liées à la construction de l’Orphelinat-école respectent les normes, règles et procédures en matière de coopération internationale. « Oxfam-Québec est présente en Haïti depuis 1983. Notre connaissance du terrain nous a permis de soutenir la Fondation Jacqueline Lessard dans toutes les étapes de la construction de cet Orphelinat-école. Nous continuerons d’accompagner la fondation afin d’assurer la pérennité du projet » soutient Jean-Pierre Chicoine, coordonnateur humanitaire pour Oxfam-Québec.

Bâtir l’avenir des enfants haïtiens avec des partenaires de confiance

La mission première de la Fondation Jacqueline Lessard est d’assurer et de défendre l’intérêt et le bien-être des enfants haïtiens. Or, dans le chaos qui a suivi la tragédie de janvier 2010, la Fondation avait cru trouver un partenaire de confiance pour venir en aide aux enfants haïtiens dans le besoin, en s’associant avec l’organisme Orphelinat Espoirs d’enfants. Malheureusement, le lien de confiance a été brisé. Par conséquent, la Fondation Jacqueline Lessard annonce qu’elle met fin à compter d’aujourd’hui au partenariat avec l’Orphelinat Espoir d’enfants. La gestion non transparente des administrateurs a rendu cette décision nécessaire tant pour le bien des enfants que pour assurer la pérennité de la Fondation Jacqueline Lessard.

C’est pourquoi, dès le mois d’avril dernier, la Fondation a entamé une démarche rigoureuse afin de trouver un partenaire de confiance pour gérer et administrer le nouvel Orphelinat-école de la Fondation Jacqueline Lessard. Plusieurs organismes haïtiens ont démontré leur intérêt à s’associer au projet et nous avons déjà mis de l’avant une démarche rigoureuse afin de s’assurer que le futur partenaire ait la capacité de gérer un projet d’une telle envergure et qu’il saura respecter et défendre la mission première de la Fondation, à savoir : venir en aide aux enfants haïtiens dans le besoin.

Ainsi, pour le bien des enfants et pour assurer la pérennité de la Fondation Jacqueline Lessard, le futur partenaire devra mettre en oeuvre des critères rigoureux de saine gestion financière et de bonne gouvernance afin de s’assurer que chaque dollar transféré à Haïti soit utilisé pour le bien-être des enfants.

« Venir en aide aux enfants et aux orphelins de Croix-des-Bouquets est au cœur de ce magnifique projet. À cet égard la Fondation Jacqueline Lessard a rencontré et rencontre présentement des organisations potentiellement partenaires avec lesquelles nous pourrons développer une relation de confiance à long terme et ainsi assurer le bien-être des enfants » souligne Mylène Béliveau, directrice du projet de construction de l’orphelinat-école et porte-parole pour la Fondation Jacqueline Lessard.

La Fondation Jacqueline Lessard veut chaleureusement remercier tous les partenaires financiers qui ont permis de construire un Orphelinat-école qui permettra à plusieurs enfants haïtiens de croire en un meilleur avenir pour eux et leur pays.

La Fondation Jacqueline Lessard

La Fondation Jacqueline Lessard a vu le jour suite au tremblement de terre du 12 janvier 2010. Elle porte le nom d’une résidente d’Alma engagée auprès des enfants de Croix-des-Bouquets depuis déjà 14 ans lorsque l’orphelinat est secoué par le séisme.

Les partenaires financiers

La construction de l’Orphelinat-école de la Fondation Jacqueline Lessard a été réalisée grâce au généreux soutien d’entreprises et d’organisations québécoises : Groupe Jean-Coutu, Pomerleau, Provencher Roy+associés, Groupe SM International et CIMA+ et Couche-Tard, Fasken Martineau, Simplex, Laferté centre de rénovation, Air Transat, lg2, Commission Scolaire de Montréal, Centrale des Syndicats du Québec, la Fondation Bombardier, la Banque Scotia et le ministère des Relations internationales

Merci également aux 3 460 donatrices et donateurs qui ont appuyé la réalisation du projet.