Pour une amélioration des soins de santé en Haïti

Report
from UN Development Programme
Published on 19 Sep 2013 View Original

Les Cayes, 19 septembre 2013- Le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), à travers le financement du Fonds mondial de lutte contre le Sida, la Tuberculose et le Paludisme en Haiti, en partenariat avec le Ministère de la santé publique et de la population (MSPP) ont procédé à la réouverture officielle du centre de santé de Saint Jean du Sud et du centre de transfusion sanguine des Cayes ce mercredi 18 septembre 2013.

S’alignant sur la démarche du Gouvernement haïtien de rendre accessible les services de santé sur le territoire national, ces structures ont bénéficié d’une rénovation grâce à ce financement

Le centre de santé de Saint Jean du Sud pourra offrir des services de santé a plus de 15 000 habitants dans le domaine de la consultation prénatale, le planning familial, l’accouchement, le diagnostic et traitement de la tuberculose et le suivi post natal.

Le centre de transfusion sanguine des Cayes, pour sa part, viendra appuyer la politique globale du gouvernement en matière de sécurité transfusionnelle afin d’assurer la disponibilité et l’accessibilité des produits sanguins aux standards internationaux. Le centre organisera des activités de sensibilisation qui seront des moyens d’informer la population à travers les églises, les écoles et les groupes organisés de la société en vue de leur apport aux dons de sang.

La Directrice générale du MSPP, Dr Marie Guirlène Raymond Charite, s’est réjouit de l’alignement du PNUD et du Fonds mondial sur les priorités du ministère. Elle a de plus témoigné sa grande satisfaction au regard des résultats positifs quant à la volonté de prise en charge de la question de santé dans sa globalité dans le département du Sud grâce à l’engagement d’un personnel de santé formé et des structures adéquates pour travailler.

« Ce centre de santé rénové va grandement contribuer à l’amélioration des services de santé dans la communauté de Saint Jean du Sud et ses environs. J’invite tous les habitants à s’en approprier et y venir recevoir des soins de santé de qualité », a-t-elle conclu.

Pour sa part, la Directrice générale du PNUD, Mme Sophie de Caen, a salué le partenariat engagé entre le PNUD et le Ministère de la santé publique et de la population en vue de favoriser un plus grand accès aux soins de santé au peule haïtien sur tout le territoire national. C’est d’ailleurs dans cette logique que s’inscrivent les travaux continus de rénovation de plus de 20 centres sanitaires sur tout le territoire national. Le département du Sud fait partie des départements les plus concernés par ces initiatives. Le coût total des rénovations et du renforcement de ces centres s’élève à plus d’un million 500 milles dollars. Madame Sophie de Caen a assuré que le PNUD continuera d’appuyer les efforts de l’Etat haïtien dans la perspective d’une amélioration concrète des conditions de vie de la population.

« Le PNUD entend continuer à conjuguer ses efforts avec le Ministère de la santé publique et de la population et ses Sous-récipiendaires pour réduire la morbidité et la mortalité liées à la tuberculose et au Sida», s’est-elle engagée.

De son coté , le Gestionnaire du portefeuille d’Haïti au Fonds mondial , M. José Castillo présent pour l’événement, a également assuré le MSPP de l’engagement continu du Fonds mondial dans la lutte contre le Sida, la tuberculose et le paludisme en Haïti. « Le Fonds mondial souhaite continuer à appuyer le système sanitaire haïtien tout en s’alignant sur les priorités de l’Etat haïtien » a-t-il déclaré.

Dans le cadre de ce projet financé par le Fonds mondial, près de 50 000 personnes vivant avec une infection avancée du VIH reçoivent actuellement une thérapie antirétrovirale, près de 7 000 sessions de conseils psychologiques ont été organisées à leur profit, 18 millions de préservatifs ont aussi été distribués gratuitement à la population au cours des deux dernières années. Dans cette lutte au quotidien, plus de 15 000 jeunes de 10 à 24ans ont été également sensibilisés sur le VIH/sida à travers le pays. Le PNUD et ses partenaires, aux côtés du gouvernement, entendent continuer cette lutte non seulement contre la réduction de la propagation du VIH/sida, mais aussi pour la prolongation du taux de survie et la restauration de la qualité de vie des personnes vivant avec le VIH en Haïti.

Pour plus de détails sur les cérémonies de réouverture officielle des sites, contactez: Chirine El-Labbane, +509 3600 7455, chirine.el-labbane@undp.org

Guillaume Joachin +509 38729372 guillaume,jaochin@undp.org

Le PNUD forge des partenariats à tous les niveaux de la société pour aider à construire des nations résilientes, afin de mener à bien une croissance qui améliore la qualité de vie de chacun. Présents dans 177 pays et territoires, nous offrons une perspective mondiale et des connaissances locales au service des peuples et des nations. www.ht.undp.org