Léogane : un nouveau village pour plus de 500 sinistrés du séisme.

Report
from UN Stabilization Mission in Haiti
Published on 12 Dec 2012 View Original

A l’approche du troisième anniversaire du séisme dévastateur du 12 janvier 2010, 134 familles de déplacés viennent d’être relogées dans un village transitoire, construit à leur intention à Léogane (Ouest) dans la localité de Cassagne.

« Nous vivions sous des bâches, à la merci des inondations et de l’insécurité », explique Magdala, mère de quatre enfants, qui se réjouit non seulement d’avoir quitté sa tente mais aussi de bénéficier « de l’éclairage [solaire], d’un centre communautaire, des endroits où se doucher et où faire la lessive » ainsi que d’une école.

Inauguré le 6 décembre dernier, le village comprend 134 logements de 18 m2 chacun, tous pourvus d’un sol en béton, de murs en contreplaqué renforcés par du ciment avec un toit en tôle et d’une charpente en bois. Chaque maisonnette loge deux familles.

L’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM) a construit les maisons dont le matériel a été financé par la MINUSTAH à hauteur de 187.000 dollars US. Le village, lui, est une initiative de l’ONG coréenne Serving Friends International (SFI) appuyée par le Gouvernement coréen, qui a investi 300.000 dollars dans le projet.

Selon le Colonel Yoon Boem-Gi, à la tête de la Compagnie de génie militaire coréenne (ROKENGCOY), qui a préparé le terrain de 24.400 m2, construit la route d’accès et creusé un puits, ce village représente « un condensé de toutes nos œuvres de reconstruction faites en Haïti ». Arrivés dans le pays en février 2010 pour participer aux efforts de reconstruction post-séisme, les Casques bleus coréens s’apprêtent à quitter définitivement Haïti pour être déployés dans une autre opération de maintien de la paix.

Les soldats ont planté des bananiers autour du puits pour y « faire grandir l’espoir » et construit des terrains de basket et de foot « pour que les enfants puissent s’épanouir », poursuit le Colonel Yoon.

« Peu de gens y croyaient… »

« Lorsqu’on a tenté de lancer l’école, nombreux étaient les pessimistes, mais au fil du temps l’école se remplit », confie Wilmane Louis Marc, le coordonnateur du comité de gestion du village. Avec actuellement plus de 300 élèves du jardin d’enfants au secondaire, l’école dessert non seulement les enfants du village mais également ceux des communautés avoisinantes.

L’idée de construire une école est née d’une visite à Cassagne de la Secrétaire générale de Serving Friends International, qui, après le tremblement de terre, avait remarqué des enfants suivant la classe sous une tente.

«Nous espérons ainsi que ces enfants pourront un jour participer au développement de leur pays », explique Heegon Moon, le Président de l’ONG coréenne qui a aussi construit 25 des 45 toilettes existant sur le site.

Selon l’OIM, 90.415 familles – soit près de 36.000 personnes – vivaient encore dans des sites d’hébergement en octobre 2012, dont plus de 1.700 familles à Léogane.

Pierre J. Richard