Haïti : Inondations dans le Sud Rapport de situation No.2 (1 mai 2017)

Ce rapport est produit par le Bureau des Nations Unies pour la Coordination des Affaires Humanitaires (OCHA) en Haïti, en collaboration avec les partenaires humanitaires et couvre la période du 25 avril au 01 mai 2017.

Faits saillants

  • Les dégâts causés par les pluies diluviennes qui se sont abattues entre le 20 - 24 avril sur les départements du Sud, du Sud-Est, de la Grand’Anse et des Nippes continuent à être évalués.

  • L’analyse d'imagerie satellitaire après les récentes pluies montre que la quantité d’eau tombée sur les régions affectées est anormalement élevée et qu’elle a provoqué des inondations considérables de cultures et de jardins.

15 000 Ménages affectés ont besoin d’une assistance humanitaire immédiate Source : Direction de la Protection Civile(DPC)

400 Familles vulnérables par Matthew et/ou déplacées par les inondations dans le département du Sud Source : OIM/autorités locales

870 Ha inondés entre Cavaillon et Les Cayes à la suite des pluies diluviennes (20-24 avril)
Source : UNITAR-UNOSAT

Aperçu de la situation

Les dégâts causés par les pluies qui se sont abattues sur les départements du Sud, du Sud-Est, de la Grand’Anse et des Nippes continuent à être évalués. Le département du Sud reste le plus touché et en particulier les douze communes d’Aquin, Arniquet, Camp Perrin, Cavaillon, Les Anglais, Les Cayes, Les Chardonnières, Maniche, Port-Salut, Roche-à-Bâteau, Saint Louis du Sud, et Torbeck.

La Direction de la Protection Civile (DPC) a annoncé qu’approximativement 15.000 ménages ont été affectés avec un besoin d’assistance humanitaire immédiate. Une partie de ces personnes affectées s’étaient retrouvées en situation de vulnérabilité suite à l’ouragan Matthew. Selon les informations collectées sur le terrain jusqu'à présent, le déplacement de familles vers les centres d'évacuation n'est pas significatif. La plus grande partie des familles retrouvées par les équipes d’OIM dans des centres d'évacuation sont déplacées depuis l'ouragan Matthew et 400 familles ont été recensées jusqu’à présent par les autorités locales et l’OIM. Selon les informations recueillies auprès des autorités locales sur la situation du déplacement, l'école Nationale de Dory à Maniche abrite 100 familles déplacées dont la majorité sont déplacées depuis l'ouragan Matthew. Selon l’OIM, l’Ecole Nationale Mixte de Torbeck abrite 32 familles dont seulement 7 familles de plus que celles qui avaient été déplacées à cause de l’ouragan Matthew. Egalement l’OIM a rapporté que, à Port-Salut, les centres d’évacuation École Aubris de Dupin et École Nationale de Douyon continuent à abriter des déplacés de l’ouragan Matthew (30 et 16 familles respectivement). D'après le prêtre de l’église catholique de Port-Salut, 35 familles sont déplacées suite aux inondations dans la salle paroissiale du Presbytère qui est utilisée comme école depuis l’ouragan Matthew.

Selon le Programme Opérationnel des Nations Unies pour les applications satellitaires de l’UNITARUNOSAT, l'analyse d'imagerie satellitaire pour l'évaluation des dégâts après les récentes pluies montre que la quantité de pluie tombée sur les régions affectées est anormalement élevée et qu’elle a provoqué des inondations considérables de cultures et jardins. Les analyses préliminaires montrent que le niveau quotidien de précipitations entre le 20 et 24 avril 2017 en Haïti a atteint plus de 54 mm, ce qui dépasse la moyenne quotidienne de précipitations de~4.4 mm/jour pour le mois d'avril établie par la Banque Mondiale sur la base de données pour la période de 1991 à 20151 . Il semble que tous les départements du sud du pays aient enregistré des anomalies pluviométriques supérieures à la moyenne. Selon UNITAR-UNOSAT, dans le département du Sud, toutes les communes ont été exposées à des anomalies pluviométriques supérieures à la moyenne quotidienne. Les communes les plus exposées sont Les Cayes, Aquin, Torbeck, St. Louis du Sud et Maniche.

En ce qui concerne la commune de Cavaillon, une analyse d'images satellites a permis d'observer des eaux stagnantes affectant principalement des champs et d'établir que 566 ha étaient inondés.
L'augmentation des eaux dans la zone analysée est de 550%. Alors que ~100 ha d'eau de surface était observée le 17 mai 2016 (image Radarsat-2 du 17 mai 2016), celle-ci atteignait ~666 ha le 26 April 2017 (Image radar du Sentinel-1 du 26 avril 2017). Une analyse de la zone entre Cavaillon et Les Cayes a révélé que 870 ha étaient inondés. L'augmentation des eaux dans la zone par rapport à la même époque en 2016 est de 460%.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs:

To learn more about OCHA's activities, please visit http://unocha.org/.