L'épidémie de rougeole continue de se propager en Guinée

Report
from ALIMA
Published on 10 Mar 2017

N'Zerekore, 10 mars 2017 - Depuis janvier, plus de 2100 enfants ont été infectés par la rougeole en Guinée. Le Ministère de la santé a déclaré une épidémie de rougeole le 8 février. L'épidémie touche maintenant 17 préfectures sanitaires en Guinée. Située dans la région forestière du sud-est, N'Zerekore est la préfecture la plus touchée, avec 675 cas signalés entre le 1er janvier et le 8 mars. « Nous admettons de nouveaux enfants chaque jour », explique Dr Karim Assani, pédiatre pour ALIMA à l'hôpital régional de N'Zerekore. « Beaucoup d'entre eux sont des cas graves souffrant de complications. » ALIMA soutient l'hôpital régional de N'Zerekoré en soignant gratuitement les cas sévères dans des tentes d'isolement installées dans l’enceinte de l'hôpital.

Elle approvisionne également les centres de santé en kits pour la prise en charge des cas simples, soutient tous les centres de santé de la préfecture dans le suivi de l’évolution de l’épidémie et veille à la référence des cas compliqués vers l’hôpital. Jusqu'à présent, 643 cas de rougeole simple ont été pris en charge dans ces centres de santé.

Mohamed, 18 mois a été admis par l'équipe ALIMA. Selon les médecins, ils souffrent de la rougeole et de malnutrition aigüe sévère. « Mon enfant était très malade », explique sa mère, Fatoumata Camara. « Il ne mangeait plus, j'étais très inquiète, je pensais qu'il allait mourir. Je l’ai donc conduit à l'hôpital. Maintenant, il me sourit et bientôt il sera déchargé. » Depuis la déclaration de l’épidémie, ALIMA a pris en charge près de 53 cas de rougeole compliqués, comme celui de Mohamed. Dr Assani explique : « Les équipes médicales ont pu sauver 94% des enfants admis à l’hôpital. Le taux de réussite est impressionnant car pour ce type de cas le taux de mortalité peut atteindre 15% en l’absence de soins appropriés ».

La rougeole est un virus très contagieux qui affecte le système respiratoire et touche principalement les enfants de moins de 5 ans et les femmes enceintes non vaccinées. La maladie peut se propager par la toux et les éternuements. Elle se manifeste par divers symptômes tels que l'éruption cutanée, la fièvre et les yeux rouges.

En l’absence de traitement, le virus peut entraîner des complications, notamment des difficultés respiratoires, la déshydratation et des problèmes de vision. Les cas de rougeole les plus graves sont souvent associés à la malnutrition. « Il est important que la population suive les programmes nationaux de vaccination contre la rougeole pour prévenir cette maladie mortelle et hautement contagieuse », recommande Dr Assani. « La rougeole continue de tuer alors qu’il existe un vaccin efficace », déplore-t-il.

L'épidémie d'Ebola a affaibli le système de santé : les populations ont moins confiance dans les structures de soins. Dans de nombreux villages reculés, les programmes de vaccination ne sont pas facilement accessibles et l'accès aux soins de santé n’est pas toujours gratuits.
Les médecins continuent d’informer la population et exhortent les parents non seulement à vacciner leurs enfants, mais aussi à les présenter au dispensaire le plus proche dès l’apparition des premiers signes de la rougeole.

Le 12 mars, ALIMA appuiera le Ministère dans la santé dans la mise en œuvre d’une campagne de vaccination de masse dans la préfecture de N'Zerekore pour protéger environ 140 000 enfants âgés de 6 mois à 10 ans contre la rougeole.

*_____

Depuis juillet 2015, ALIMA apporte son soutien au service des urgences pédiatriques de l'Hôpital régional de N'Zerekore, dans le sud-est de la Guinée. En 2016, les équipes d'ALIMA ont accueilli plus de 4 600 patients. Elles ont soigné près de 580 enfants souffrant de malnutrition.
ALIMA fournit également des soins médicaux gratuits et un soutien psychosocial à 114 survivants d'Ebola vivant dans et autour de N'zerekore. Au cours de l'épidémie d'Ebola, ALIMA a dirigé un centre de traitement de 40 lits, qui a admis13 patients lors de la dernière flambée du virus en mars 2016.