Djibouti Perspective de la Sécurité alimentaire Janvier à Juin 2013

Report
from Famine Early Warning System Network
Published on 31 Jan 2013 View Original

Des situations de Stress et de Crise malgré les améliorations saisonnières

MESSAGES CLEFS

  • La plupart des ménages des zones de mode de vie pastorale du Nord-ouest et du Sud-est frontalier vivent actuellement dans des conditions de Stress (IPC Phase 2) ou de Crise (IPC Phase 3) d’insécurité alimentaire du fait des performances de la saison actuelle Heys/Dada (Octobre – Février) qui ont été pauvres, avec des faibles précipitations.

  • Avec des pluies Heys/Dada pratiquement inexistantes et des faibles prévisions pour la saison de Diraac/Soughoum (MarsJuin), les ménages du Sud-est pastoral frontalier resteront en situation de Crise durant toute la période du scénario. Les ménages de cette zone ont épuisé leurs moyens de subsistances et peuvent à peine satisfaire leur besoins minimums d’alimentation.

  • A Djibouti-ville, dans un contexte de chômage élevé et d’opportunités de travail réduites, les ménages pauvres continuent à supporter les effets des évènements saisonniers (fortes dépenses) qui ont contribué à affaiblir les ressources des ménages et à les endetter. Ils resteront donc à un niveau d’insécurité alimentaire de Crise jusqu’en Février et retomberont à un niveau de Stress de Mars à Juin lorsque leurs épargnes seront reconstituées.

  • Avec des pluies pratiquement inexistantes, la région d’Obock, est caractérisée par des taux d’insécurité alimentaire élevée. Des forts taux de malnutrition et de mortalités du bétail sont signalés par les responsables régionaux et rendent la population particulièrement vulnérable. Les zones rurales de la région se trouvent actuellement en phase de Crise d’insécurité alimentaire (IPC phase 3), et risquent de rester en Crise durant la période du scénario.