Sud-Kivu : des rebelles burundais de FNL accusés d’exactions dans 3 localités d’Uvira

Report
from Radio Okapi
Published on 22 Jan 2014 View Original

Des rebelles burundais du FNL violent, pillent, enlèvent et extorquent les populations des localités de Mushule, Kagogo et Manana, surplombant la cité d’Uvira au Sud-Kivu. Des acteurs humanitaires ont affirmé, mardi 21 janvier que ces rebelles se réorganisent dans ces cités où ils ont installé des camps depuis le début du mois de janvier.

Les mêmes sources renseignent qu’à Mushule, ces rebelles FNL ont violé deux femmes dans leurs champs avant de les relâcher.

A Kagogo et Manana, ils pillent les produits agricoles et le petit bétail de la population. Un habitant du village de Kalazi situé à côté de Mushule aurait été enlevé il y a de cela deux semaines, ajoutent ces sources.

D’autres sources affirment que ces rebelles s’en prennent à tout celui qu’ils soupçonnent de collaborer avec les Forces armées de la RDC.

L’armée régulière a lancé des opérations militaires contre ces combattants burundais du FNL en décembre dernier. Dans leur fuite, les rebelles étaient obligés de se diriger vers les hauts plateaux d’Itombwe et vers les moyens plateaux de Mushule et Kagogo où ils sèment la désolation.

Après une mission effectuée dans la région, les acteurs humanitaires affirment qu’il est difficile d’envisager un secours d’urgence pour l’instant, expliquant que la route reliant les moyens plateaux et la plaine de la Ruzizi est complètement coupée à Katobo suite aux pluies.

Radio Okapi:

Copyright Radio Okapi