Sud-Kivu : des affrontements entre des jeunes armés et la police font deux morts à Kioka

Report
from Radio Okapi
Published on 18 Mar 2013 View Original

Des affrontements ont opposé des jeunes armés et les policiers commis à la garde d’un chef de territoire, le Mwami Moligi Adeli Kidiaba du samedi au dimanche 17 mars à Kioka, village situé à 160 km au Sud de Shabunda (Sud-Kivu). Ces affrontements ont fait deux morts et un blessé, selon les sources locales. Un calme précaire est revenu depuis dimanche, selon la Société civile locale.

Les jeunes du village Kioka ont attaqué les policiers basés à Kalole dans la nuit de samedi à dimanche 17 mars, vers 2 heures du matin. Les accrochages ont duré pendant plus de 5 heures. Le bilan provisoire des affrontements est de deux morts et un blessé du coté des assaillants.

La police a récupéré quatre armes calibres de 12 d’entre leurs mains, selon les informations livrées par des sources concordantes et confirmées par la société civile locale. Les sources proches du Mwami Moligi affirment que les jeunes villageois s’étaient fait passer pour des miliciens Raia Mutomboki. Ces sources soupçonnent les opposants de l’autorité traditionnelle d’avoir armé ces jeunes. Les sources locales ne l’ont pas confirmé. Les autorités policières de Shabunda disent qu’elles ne sont pas au courant de cette situation. Elles affirment que toute communication avec les policiers basés dans le village est coupée depuis près d’un mois. Les autorités politiques et administratives de la région où se sont produits les accrochages n’ont pas réagi.

La Société civile locale a indiqué que le calme est revenu dans le village. Mais selon des sources locales, un mouvement des populations est observé dans les villages environnants.

Radio Okapi:

Copyright Radio Okapi