Sud-Kivu: 600 déplacés de guerre en difficulté à Minova

Report
from Radio Okapi
Published on 02 May 2013 View Original

Les autorités locales et les activistes des droits de l’homme demandent au gouvernement et aux humanitaires d’apporter une assistance en vivres et non vivres à six cents déplacés de guerre, en localité de Shanje, en territoire de Minova, à 115 km au Nord-Ouest de Bukavu (Sud-Kivu). Ils ont fait leur demande dans une plainte déposée, ce jeudi 2 mai, à la coordination provinciale d’Ocha au Sud-Kivu.

Le chef de la localité de Shanje s’est plaint que la présence de ces déplacés de guerre constitue, depuis neuf mois, une charge sur la population locale.

Le président du comité de ces déplacés a reconnu que sa communauté dépend des contributions de la population locale pour survivre et certains d’entre eux dorment à même le sol dans des salles de classes.

Des sources locales accusent ces déplacés d’utiliser les pupitres de ces salles de classes comme bois de chauffe, mettant ainsi les élèves en difficulté de suivre les cours pendant cette saison de pluie.

Ces déplacés étaient au départ 15 600 et ils retournent progressivement dans leurs localités d’origine à Ufamandu et à Ziralo faute de moyens.

En novembre dernier, le Comité internationale de la Croix-Rouge (CICR) avait distribué des vivres et des bâches à ces déplacés, selon un rapport du Bureau de la coordination des Affaires humanitaires des Nations-Unies (OCHA).

Radio Okapi:

Copyright Radio Okapi