Sud-Kivu: 4 enfants sont morts de paludisme depuis juin à Shabunda

Report
from Radio Okapi
Published on 04 Jul 2013 View Original

Quatre enfants âgés de 5 à 11 mois sont morts de paludisme sévère depuis le mois de juin dernier à Shabunda. Au total, six cents enfants souffrant de malaria ont été admis aux soins à l’Hôpital général de référence de ce territoire du Sud-Kivu. Le médecin-directeur de cet établissement hospitalier, Franklin Mweshi, a livré ces chiffres dans un rapport publié le mardi 2 juillet.

Il a indiqué que ces enfants provenaient de différentes structures médicales de la zone de santé de Shabunda.

A en croire le médecin, ces enfants souffraient également d’infections respiratoires, faisaient des convulsions et des fièvres accompagnée d’anémie.

«Ces enfants sont soignés à l’artésunate, au paracétamol et subissent des transfusions sanguines en cas d’anémie», a indiqué le médecin-directeur de l’Hôpital général de référence de Shabunda-centre.

Le docteur Franklin Mweshi a également expliqué que la prise en charge de ces enfants est gratuite, conformément au protocole d’accord signé entre le bureau central de la zone de santé et l’ONG MSF/Espagne.

Par ailleurs, le médecin a demandé aux parents d’amener les enfants à l’hôpital « à temps » et de les faire dormir sous des moustiquaires imprégnées d’insecticides pour prévenir la maladie.

A l’occasion de la célébration de la journée mondiale contre le paludisme, le 25 avril dernier, le secrétaire général de Nations unies, Ban Ki-moon, avait plaidé pour que les pays fournissent un accès universel aux interventions visant à éradiquer le paludisme.

Radio Okapi:

Copyright Radio Okapi