Situation humanitaire en République Démocratique du Congo - Note d’information à la presse, 11 septembre 2013

Report
from UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
Published on 11 Sep 2013

Quelque 100 000 civils dont 60 000 personnes déplacées affectés par les combats dans le sud Irumu (Ituri)

Les accrochages en cours entre l’armée nationale (FARDC) et le Front de résistance patriotique de l’Ituri (FRPI) auraient déjà affecté plus de 100 000 civils dont 60 000 personnes déplacées dans le sud du Territoire d’Irumu, en Ituri (Province Orientale). Les déplacements de population sont rapportés chaque jour, mettant ces milliers de personnes dans de situations de vulnérabilité extrême. De nombreux besoins sont signalés notamment en abris, articles ménagers essentiels, vivres, et soins de santé. Les acteurs humanitaires encore présents dans la zone sont en train d’organiser la réponse. L’ONG Médecins Sans Frontières (MSF) a renforcé, depuis la semaine dernière, ses activités médicales au niveau de l'Hôpital général de référence (HGR) de Geti, ouvert deux postes de santé à Geti et Munobi et mis à disposition de l'eau potable pour près de 20 000 personnes déplacées. Dans le cadre du programme de Réponse rapide aux mouvements de population (RRMP), les ONG Solidarités International et Save the Children ont conduit des évaluations à Soke (43 km au sud de Bunia), qui compte environ 17 000 personnes déplacées internes. Des biscuits énergétiques et des produits pour le traitement de l’eau ont été distribués. La communauté humanitaire demande aux belligérants d’épargner les populations civiles et de laisser les acteurs humanitaires apporter l’assistance nécessaire.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs:

To learn more about OCHA's activities, please visit http://unocha.org/.