Situation humanitaire en République Démocratique du Congo - Note d’information à la presse, 10 juillet 2013

Report
from UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
Published on 10 Jul 2013

Plus de 16 millions de personnes visées par la vaccination contre la poliomyélite en RDC et 500 000 autres par la vaccination contre la fièvre jaune au Kasai.

  • Le Ministre de la Santé publique de la République Démocratique du Congo lance ce 11 juillet 2013, à Mbuji-Mayi, dans la province du Kasaï Oriental, la première phase des Journées nationales de vaccination (JNV) contre la poliomyélite. Cette campagne organisée par le Gouvernement de la RDC, en collaboration avec l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF), vise plus de 16 millions d’enfants de 0 à 5 ans sur l’ensemble du territoire national. Les JNV seront appuyées par la supplémentation en vitamine A pour renforcer l'immunité des enfants et le déparasitage au Mebendazole. Pour la première fois en RDC, les JNV seront couplées avec l'enregistrement des enfants à l'état civil dans 117 zones de santé. Depuis le 20 décembre 2011, la RDC n'a plus enregistré de nouveaux cas de poliovirus sauvage.

  • Les JNV ne seront organisées dans le District sanitaire de Kabinda (Kasai Oriental) qu’une semaine plus tard en raison de l’organisation depuis le 9 juillet de la vaccination contre la fièvre jaune dans trois zones de santé de ce district notamment Kamana, Lubao et Lubindi-Lukula. Le Ministère de la Santé publique qui a planifié cette vaccination d’urgence, en collaboration avec l’OMS, l’UNICEF et GAVI-Alliance, espère atteindre au moins 95% de plus de 500 000 personnes ciblées dont 85 000 enfants de moins de 5 ans. Depuis le mois de mars de cette année, les trois zones de santé ont rapportés 51 cas suspects de fièvre jaune dont 19 décès. Six cas ont été confirmés par le laboratoire régional de référence de l’OMS à Dakar. Il importe de signaler qu’il n’existe aucun traitement efficace contre cette maladie mais une dose de vaccin immunise une personne pour la vie.

L'OMS assume le secrétariat du Groupe international de coordination (GIC) de la fourniture du vaccin antiamaril utilisé contre la fièvre jaune. GIC conserve un stock de vaccin d'urgence pour pouvoir riposter rapidement aux flambées qui se déclarent dans les pays à haut risque. La campagne de vaccination va se dérouler jusqu’au 14 juillet prochain.

Plus de 2 500 réfugiés ougandais dans le Territoire d’Aru, en Ituri.

  • Quelque 2 500 réfugiés ougandais sont arrivés au cours de deux dernières semaines dans la localité d’Oyo dans le Territoire d’Aru, en Ituri, selon les autorités locales. Ces personnes, ayant fui des affrontements intercommunautaires dans le District d’Arua, en Ouganda, vivent dans des familles d’accueil et ont besoin d’assistance en abris, en eau, hygiène et assainissement et en vivres. Le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) évalue actuellement la situation pour déterminer si ces réfugiés vont rester plus longtemps ou pas. Le HCR, en concertation avec le Programme alimentaire mondial (PAM), planifie une assistance en articles ménagers essentiels et en vivres.

Plus de 2 600 réfugiés rwandais rapatriés du Nord-Kivu depuis le début de cette année.

  • Au cours du premier semestre de cette année, le HCR a facilité et accompagné 2 690 réfugiés rwandais dans le cadre du rapatriement volontaire. Selon le HCR, environ 127 000 réfugiés rwandais vivent actuellement en République Démocratique du Congo.

Un groupe armé empêche la réhabilitation d’une route dans le Territoire de Shabunda (Sud-Kivu)

  • Les travaux de réhabilitation de la route Kigulube - Isezya dans le Territoire de Shabunda ont été interrompus pour la quatrième fois depuis le début de l’année, à la suite des injonctions des éléments Raïya Mutomboki demandant aux agents de l’Office des routes, partenaires du Bureau des Nations Unies pour les services d’appui aux projets (UNOPS), d’immobiliser tous les engins affectés à cette réhabilitation et de quitter la zone.

Cette route se trouve dans une des zones prioritaires pour la communauté humanitaire du Sud-Kivu et le Territoire de Shabunda est l’un des plus inaccessibles de la province suite au délabrement des routes.

Nord-Kivu : Plus de 11 000 personnes bénéficient d’une assistance en articles ménagers essentiels.

  • Quelque 11 000 personnes déplacées, retournées et des familles d’accueil dans le sud du Territoire de Lubero ont bénéficié du 26 juin au 8 juillet d’une assistance en articles ménagers essentiels distribués par le Conseil Norvégien pour les Réfugiés (NRC), dans le cadre du mécanisme de Réponse rapide aux mouvements de populations (RRMP). Les localités concernées sont des zones mixtes de déplacements et de retour ayant accueilli des déplacés et des retournés en provenance des territoires de Rutshuru et Lubero.
UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs:

To learn more about OCHA's activities, please visit http://unocha.org/.